Incidents Nice-Cologne : L'UEFA ouvre une procédure disciplinaire

Incidents Nice-Cologne : L'UEFA ouvre une procédure disciplinaire©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 09 septembre 2022 à 19h25

Sans surprise, consécutivement aux violents affrontements survenus jeudi soir avant la rencontre entre Nice et Cologne (1-1), l'UEFA a ouvert ce vendredi une procédure disciplinaire contre les deux clubs.


Il était nécessaire de s'y attendre et l'officialisation est tombée : ce vendredi l'UEFA a ouvert une procédure disciplinaire après le chaos d'avant-match survenu jeudi soir à Nice, lors de la réception de Cologne en Ligue Europa Conférence (1-1). Si le communiqué indique que les "instances disciplinaires se prononceront en temps voulu", Nice va faire l'objet d'une enquête concernant notamment les "incidents en tribune", ses "personnels de sécurité", les "lancers d'objets", le "filtrage", la "fouille" et les "déplacements des spectateurs". Côté Cologne, le club allemand verra plusieurs motifs à l'étude, notamment les "incidents en tribune", l'"allumage de feux d'artifice" et les "lancers d'objets".

Tandis que les incidents ont fait 32 blessés et ont entraîné un retard de coup d'envoi de 55 minutes, le président Jean-Pierre Rivère s'est agacé, ce vendredi en conférence de presse. "Quand vous vivez ça en direct, c'est terrible. Quand le lendemain matin vous le revivez une deuxième fois en revoyant les images, c'est encore pire. Ce n'est plus possible. Le football est un sport, c'est un jeu. On accueille des familles, des enfants. Ce n'est plus supportable", a-t-il notamment déploré.Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a réagi aux incidents ce vendredi alors qu'il se trouvait à Lyon afin de rencontrer le maire Grégory Doucet. "Le préfet avait à sa main jusqu'à sept unités de forces mobiles. Les incidents, tout à fait dramatiques, se sont déroulés dans le stade. Je ne peux que saluer le travail des policiers, qui sont intervenus dans des conditions difficiles. Le match a tout de même pu se tenir. L'après-match a pu se tenir dans les meilleures conditions possibles", a-t-il estimé.

Par ailleurs, plus tôt dans la journée de ce vendredi, le parquet de Nice a ouvert trois "cadres d'enquête" : dégradations en réunion sur la boutique officielle du club de l'OGC Nice, violences en réunion aux abords du stade de l'Allianz Riviera, et violences en réunion au sein de l'enceinte sportive, introductions et jets de fumigènes et dégradations en réunion commises à l'intérieur du stade.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.