Ligue des Nations (Groupe 1) : Les Bleus surclassés aux Pays-Bas et plus maîtres de leur destin

Ligue des Nations (Groupe 1) : Les Bleus surclassés aux Pays-Bas et plus maîtres de leur destin©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le vendredi 16 novembre 2018 à 22h55

Hors-sujet et dominée dans tous les domaines vendredi, l'équipe de France a logiquement été battue par des Pays-Bas séduisants (2-0). Les Bleus, qui devront attendre le résultat des Oranje en Allemagne pour leur avenir en Ligue des Nations, connaissent leur première défaite depuis leur titre de champions du monde.

Le debrief
L'équipe de France n'était pas étincelante depuis son sacre mondial en Russie l'été dernier. Mais elle avait au moins de son orgueil et son talent pour faire honneur à son nouveau statut. Elle n'a rien montré de tout cela vendredi aux Pays-Bas, où elle a pris une leçon (2-0) par des Oranje hyper séduisants, sur la lancée de leur démonstration contre l'Allemagne le mois dernier. Les hommes de Ronald Koeman n'auront besoin que d'un point chez une Mannschaft déjà reléguée en Ligue B pour dépasser la France au classement du groupe 1 et la priver du premier Final Four de l'histoire de la Ligue des Nations. Mais plus que cet aspect comptable, c'est la manière avec laquelle les Bleus ont été surclassés au stade De Kuip, où Didier Deschamps faisait son retour 18 ans après y avoir remporté l'Euro, qui donne des raisons de s'inquiéter pour cette équipe.

Surclassés dans tous les secteurs, que ce soit techniquement, physiquement et tactiquement, les partenaires d'Hugo Lloris n'ont pas existé, en dehors d'un petit quart d'heure en fin de première période. Ironie de l'histoire, c'est à ce moment précis qu'ils ont concédé l'ouverture du score. Avant cela, ils n'avaient pas affiché une grande sérénité défensive et n'avaient pas réussi à mettre le pied sur le ballon, encore moins à se servir des quelques munitions en attaques rapides, faute d'un jeu de transition un tantinet précis. Les Néerlandais le confisquaient, sans concrétiser cela en une pléthore d'occasions. Ce n'était que partie remise, tant les vagues oranges se sont enchaînées sur le but français lors de la dernière demi-heure.

Sans un récital de Lloris, les Bleus auraient explosé dans des proportions bien plus inquiétantes au score, et ça aurait été mérité tant ils ont pris l'eau de toutes parts, sans à un seul moment montrer le moindre signe de réaction, collective ou individuelle. Ils n'ont jamais réussi à se dépatouiller du pressing adverse et du plan parfait concocté par Koeman, qui est décidément en passe de faire renaître les Néerlandais. Avec cette première défaite depuis mars (2-3 contre la Colombie) et surtout depuis le Mondial, il n'y a pas de raison de tout jeter pour les Bleus. Mais c'est un sacré rappel à l'ordre pour la suite. Un brutal retour sur terre pour une équipe qui était toujours sur son nuage.
Le film du match
2eme minute
De Roon trouve entre les lignes Bergwijn, qui dévie subtilement pour lancer Depay dans le dos de la défense des Bleus. L'attaquant de l'OL prend Digne de vitesse et, au lieu de frapper dans un angle fermé, centre à hauteur. Seul au second poteau, Wijnaldum tire à 10 mètres. Lloris, avec l'aide de Pavard, s'interpose des poings.

10eme minute
Sur la première contre-attaque lancée par les Bleus, Mbappé casse les lignes plein axe avant de décaler sur la droite pour Griezmann. Ce dernier fait basculer le jeu à l'opposé pour Digne, qui a tout son temps pour ajuster son centre. C'est déposé sur la tête de Griezmann, dont la reprise piquée est bien captée par Cillessen.

28eme minute
Coup-franc pour les Bleus. Excentré sur la gauche, Griezmann adresse un centre que Wijnaldum repousse de la tête. Au second poteau, Pavard prend sa chance dans une position comparable à son but contre l'Argentine. Sa frappe sans contrôle part bien, mais juste au-dessus de la lucarne de Cillessen.

44eme minute (1-0)
A la tombée d'un ballon aérien mal dosé par F.De Jong, N'Zonzi et Varane se gênent, le premier étant trop court pour repousser de la tête en raison d'un mauvais timing. Il prolonge involontairement le ballon jusqu'à Babel, seul dans le dos de Kimpembe pour reprendre du droit. Lloris sort une parade réflexe à bout portant, mais Wijnaldum suit bien le ballon pour le pousser au fond.

62eme minute
Depay fait un numéro plein axe et lance D.Blind d'une talonnade délicieuse. Pavard se troue sur son intervention et le latéral néerlandais s'échappe sur la gauche pour centrer au second poteau. Dumfries domine largement Digne dans les airs et place une tête que Lloris repousse. Le défenseur des Oranje reprend sa chance dans un angle fermé, mais le capitaine des Bleus intervient encore.

73eme minute
Coup-franc bêtement concédé plein axe par Pavard pour une faute évitable sur Depay. Ce dernier s'en charge lui-même et le joue côté fermé. Lloris se couche rapidement sur sa gauche pour dévier en corner.

75eme minute
Séquence de folie, avec au départ une occasion pour Griezmann, qui profite d'une erreur de Van Dijk pour solliciter Cillessen de près. Sur le contre, Bergwijn s'échappe côté droit et sert Depay, qui se joue facilement de Pavard pour fraper du gauche dans un angle fermé. Lloris repousse du pied et est encore sollicité sur le corner dans la foulée, s'interposant des poings face à la frappe puissante de Babel.

94eme minute
Contre-attaque néerlandaise après un coup-franc intéressant mal négocié par les Bleus. En bout de chaîne, F.De Jong a tout son temps pour ajuster sa frappe plein axe. Il fait mine d'ouvrir son pied pour le refermer au dernier moment, mais ça ne trompe pas Lloris, qui sort d'un énième arrêt de haut niveau sur la droite.

95eme minute (2-0)
Penalty pour les Pays-Bas après une récupération mal négociée par M.Sissoko, qui se fait subtiliser le ballon par F.De Jong avant de commettre une faute évitable sur le milieu de l'Ajax Amsterdam. Depay se charge de le transformer et trompe Lloris d'une panenka loin d'être parfaite. Ça suffit pour faire le break.
Tops et flops

TOP 3

Il n'y avait qu'un Français au niveau ce vendredi, et c'était LLORIS. Le capitaine des Bleus a limité la casse en multipliant les arrêts, dont certains de grande classe. Même sur l'action du but néerlandais, il avait d'abord sorti le grand jeu avant d'être abandonné par sa défense. Irréprochable, tout simplement.

Annoncé comme la nouvelle pépite du football européen dans l'entrejeu, F.DE JONG a démontré que sa réputation n'était pas usurpée. Le milieu de l'Ajax Amsterdam a régalé pendant tout le match, avec une justesse technique impressionnante et une vraie contribution à la récupération. Bien aidé par la passivité française au milieu, il a éclaboussé la rencontre de son talent.

Irrégulier avec l'OL depuis le début de la saison, DEPAY a affiché le visage concerné et efficace qui était déjà le sien sur la deuxième période à Guingamp avec Lyon le week-end dernier. Il a fait mal aux Bleus par ses décrochages et sa faculté à faire jouer ses partenaires. Longtemps malheureux dans le dernier geste ou sur ses coups de pieds arrêtés, il a couronné sa prestation d'une panenka sur penalty.


FLOP 3

Pour son premier match officiel avec les Bleus cette année, DIGNE a vécu un calvaire sur son côté gauche. Le duo Bergwijn-Dumfries l'a mis au supplice et il s'est retrouvé en immense difficulté à chaque accélération. Encore heureux que son apport offensif ait été intéressant en première période, avec deux centres bien sentis. Mais c'est tout ce qu'il y a de positif à retenir de sa soirée.

Autant PAVARD a globalement tenu la baraque en première période, autant il a sombré en second, quand Depay a senti sa fébrilité en se décalant plus sur son côté. Le défenseur de Stuttgart a alors explosé en plein vol, prenant le bouillon face aux dribbles chaloupés de l'attaquant lyonnais. Pas loin de sauver sa soirée d'une frappe lointaine en début de match.

Aligné dans un rôle de relayeur qu'il occupe en club, N.KANTE a rendu l'une de ses pires copies sous le maillot bleu. Il a connu un déchet technique très inhabituel dans ses transmissions et n'a pas affiché son impact habituel dans les duels. Incapable de bien utiliser les bons ballons de récupération à négocier pour partir en transition. 90 minutes de souffrance pour le milieu de Chelsea.
Monsieur l'arbitre au rapport
Un match sans-faute pour Steven Taylor, jusqu'à ce penalty accordé logiquement aux Néerlandais dans le temps additionnel. Intelligent dans sa gestion des débats, limitant au maximum les coups de sifflet pour donner du rythme.
La feuille de match
Ligue des Nations (Ligue A - Groupe 1) / PAYS-BAS - FRANCE : 2-0
De Kuip (50 000 spectateurs environ)
Temps frais - Pelouse excellente
Arbitre : M.Taylor (Angleterre / 6)

Buts : Wijnaldum (44eme) et Depay (95eme) pour les Pays-Bas

Avertissements : Wijnaldum (17eme) pour les Pays-Bas - N.Kanté (50eme), Digne (57eme) et Pavard (72eme) pour la France

Expulsion : Aucune


Pays-Bas
Cillessen (5) - Dumfries (7), De Ligt (6), Van Dijk (cap) (7), D.Blind (6) - De Roon (7), F.De Jong (8) - Bergwijn (6) puis Promes (86eme), Wijnaldum (7) puis Vilhena (89eme), Babel (5) - Depay (7)

N'ont pas participé : Zoet (g), Bizot (g), Tete, De Vrij, Aké, Strootman, Van de Beek, Rosario, L.De Jong, Dilrosun
Sélectionneur : R.Koeman


France
Lloris (cap) (8) - Pavard (4), Varane (4), Kimpembe (4), Digne (3) - N.Kanté (4), N'Zonzi (4) puis Ndombele (81eme), Matuidi (4) puis M.Sissoko (65eme) - Griezmann (4), Giroud (4) puis O.Dembélé (65eme), Mbappé (4)

N'ont pas participé : S.Mandanda (g), Areola (g), Sakho, Plea, Rami, Fekir, D.Sidibé, Thauvin, Ndombele, F.Mendy
Sélectionneur : D.Deschamps

Vos réactions doivent respecter nos CGU.