Ligue des Nations : Miracle islandais pour l'Angleterre

Ligue des Nations : Miracle islandais pour l'Angleterre©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le samedi 05 septembre 2020 à 20h14

Grâce à un pénalty de Raheem Sterling dans le temps additionnel, l'Angleterre ramène trois points de son voyage en Islande (0-1). Une bonne opération dans un match où l'Islande a raté un pénalty après avoir passé 20 minutes en supériorité numérique.

Quatre ans après l'élimination en huitièmes de finale de l'Euro, l'Angleterre a encore failli se faire surprendre par l'Islande. Pour lancer la nouvelle saison de Ligue des Nations, les Three Lions ont eu le droit à un déplacement périlleux chez les Vikings. Ils ont eu besoin d'un penalty réussi par Raheem Sterling dans le temps additionnel et surtout de beaucoup de réussite pour l'emporter (0-1).

Tout aurait pourtant pu très bien commencer. Dès la sixième minute, Harry Kane a trompé Hannes Halldorsson mais son but a été injustement refusé pour une position de hors-jeu. Pas abattu par ce fait de jeu, les Anglais ont gardé le monopole du ballon. Mais cette possession a longtemps été stérile. Souvent sollicité dans le couloir droit, Jadon Sancho n'a pas réussi à déstabiliser le bloc défensif des hommes d'Erik Hamren. Très disciplinée, la sélection nordique s'est contentée de résister, bien aidée par la maladresse anglaise à l'image de la frappe manquée par Declan Rice à quelques mètres du but.

Frustrée, la sélection anglaise a été réduite à dix

Frustrée, la sélection anglais a alors mis de plus en plus de temps à se porter à l'attaque. Le gardien islandais n'a jamais été vraiment inquiété grâce au bon travail de ses défenseurs. Le danger a été récurrent sur son but mais il a toujours été écarté. Le match aurait alors pu basculer à 20 minutes du terme. Pour un tacle bien trop engagé, Kyle Walker a récolté un deuxième carton jaune, laissant ses coéquipiers à dix. L'Islande n'en a pas profité. Au contraire. Même à dix, les hommes de Gareth Southgate ont continué de pousser pour avoir des opportunités. Comme à onze, ils ont été mis en échec par un bloc défensif qui n'a pas concédé de réelles occasions.

Deux pénaltys dans le temps additionnel

Le match a finalement basculé dans le temps additionnel. Sur un corner, Sverrir Ingason a été sanctionné pour une main dans sa surface de réparation. Une sanction très sévère tant la faute sur la frappe de Raheem Sterling ne semble pas évidente. Le défenseur du PAOK Salonique a été expulsé alors que le joueur de Manchester City se faisait justice lui-même avec un pénalty transformé avec réussite. Sa frappe à ras de terre passant juste à côté du pied du gardien adverse. Le match semblait alors plié mais l'Angleterre a prouvé qu'elle avait de la réussite jusqu'au bout pour cette fois se sortir du piège islandais. Sur un long ballon qui a suivi le coup d'envoi, Joe Gomez a tiré le maillot d'un attaquant islandais qui filait au but. L'Islande a obtenu un pénalty que Birkir Bjarnason a envoyé au-dessus. Le courage des Islandais n'a pas été suffisant pour rivaliser avec la chance anglaise. Les coéquipiers de Phil Foden commencent la Ligue des Nations avec un succès difficile et évitent de repenser à des souvenirs douloureux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.