Les Oranje ont eu le dernier mot

Les Oranje ont eu le dernier mot©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le jeudi 06 juin 2019 à 23h25

Menés à la pause, les Pays-Bas sont parvenus à prendre le meilleur sur l'Angleterre ce jeudi (3-1 a.p.) en demi-finale de la Ligue des Nations. Les Oranje défieront le Portugal en finale dimanche.

Malgré plusieurs générations dorées et une pléiade de joueurs extrêmement talentueux, les Pays-Bas n'ont glané qu'un seul titre au cours de leur histoire, à savoir l'Euro 1988. Marco Van Basten, Ruud Gullit et consorts ne seront peut-être bientôt plus les seuls à avoir apporté leur contribution dans l'armoire à trophées, car les Oranje viennent de se qualifier pour la finale de la première Ligue des Nations. Opposés à l'Angleterre en demie, ce jeudi soir à Guimaraes, les Néerlandais ont d'abord été surpris en dépit d'une entame intéressante. Après s'être fait chiper le ballon aux abords de la surface, Matthijs De Ligt a commis l'irréparable en taclant irrégulièrement Marcus Rashford. L'attaquant de Manchester United s'est lui-même chargé de transformer le penalty (0-1, 32eme).

De Ligt s'est rattrapé

Opportunistes, les Three Lions viraient donc en tête à la pause. Mais même si Harry Kane est entré en jeu dès le retour des vestiaires, les hommes de Gareth Southgate se sont mis à subir les assauts adverses, de plus en plus menaçants au fil des minutes. Et ce qui devait arriver arriva : sur un corner tiré par Memphis Depay, Matthijs De Ligt a devancé Kyle Walker afin de placer une tête imparable (1-1, 73eme). La partie s'est enflammée, Jesse Lingard a vu son but être refusé après recours au VAR pour un léger hors-jeu (85eme) et la frappe enroulée de Raheem Sterling a heurté le haut de la transversale de Jasper Cillessen (95eme).

La défense anglaise s'est trouée

Il a fallu en passer par la prolongation pour départager les deux équipes. Et à ce petit jeu-là, ce sont les joueurs de Ronald Koeman qui ont tiré les marrons du feu, bien aidés par deux énormes bourdes de la défense anglaise. Coupable d'avoir trop tergiversé, John Stones s'est fait subtiliser le ballon par Memphis Depay dans sa surface. La frappe du Lyonnais a été détournée par Jordan Pickford mais Kyle Walker, mis sous pression par Quincy Promes, a poussé le cuir au fond de ses filets (2-1, 97eme). Une petite vingtaine de minutes plus tard, l'intenable ailier des Gones a intercepté une passe en retrait mal assurée de Ross Barkley, avant de servir Promes sur un plateau (3-1, 114eme). Dimanche, les Néerlandais affronteront le Portugal en finale de la compétition. Avec, donc, l'objectif de rajouter une ligne à un palmarès qui ne demande qu'à être garni.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.