Espagne : Ansu Fati encore plus dans l'histoire

Espagne : Ansu Fati encore plus dans l'histoire©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le lundi 07 septembre 2020 à 12h30

Déjà devenu le plus jeune buteur de l'histoire de la Ligue des champions en décembre, Ansu Fati est aussi désormais le plus jeune buteur de la sélection espagnole, après sa réalisation dimanche contre l'Ukraine, à 17 ans et 311 jours. 

 

Jeudi dernier à Stuttgart, Ansu Fati était devenu, lors de ce match de Ligue des Nations contre l'Allemagne (1-1), le deuxième plus jeune joueur de l'histoire à entrer en jeu avec la sélection espagnole, à 17 ans et 308 jours, derrière Angel Zubieta (17 ans et 284 jours contre la Tchécoslovaquie en 1936). Trois jours plus tard, le prodige du FC Barcelone a décroché un record de précocité datant de 1925. Grâce à sa réalisation face à l'Ukraine dimanche à Madrid (4-0), à 17 ans et 311 jours, il est désormais le plus jeune buteur de l'histoire de la Roja, et fait mieux que Juan Errazquin, buteur à 18 ans et 344 jours contre la Suisse en 1925. 

"Continuer à travailler avec humilité"

Pour ne rien gâcher, son but, marqué depuis l'extérieur de la surface à la 32e minute et avec l'aide du poteau, est magnifique, et vient récompenser son activité dans ce match où il s'est tout de suite montré très incisif. "Je suis très heureux, surtout grâce à la victoire de l'équipe. Nous avons fait un bon match et devons continuer comme ça. C'est une fierté de travailler avec Luis Enrique et avec tous les joueurs qui sont ici. Dès le premier jour, ils m'ont accueilli à bras ouverts et donné beaucoup de confiance. Maintenant, je vais continuer à travailler avec humilité et le reste viendra", a déclaré le jeune homme après la rencontre, sur le site de la fédération espagnole. 

Luis Enrique épaté

Son sélectionneur s'est dit lui épaté par sa confiance en lui. "Même si je le connais bien et que je sais de quoi il est capable, je ne peux pas dire que je ne suis pas surpris. Il a montré une telle bravoure et une telle audace pour faire ce qu'il a fait dès le début du match, en effaçant un joueur aussi naturellement... Je ne me souviens pas de l'avoir vu faire quelque chose comme ça auparavant", a ainsi avoué un Luis Enrique sous le charme. Et il n'est pas le seul, tant le natif de Guinée-Bissau émerveille depuis ses débuts. En décembre dernier, il était déjà devenu le plus jeune buteur de l'histoire de la Ligue des champions, à 17 ans et 40 jours. Et à ce rythme, il risque de continuer à accumuler les records. Enfin une bonne nouvelle pour le Barça ? 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.