Bleus - Pogba : "Vous verrez une vidéo. Je ne peux pas vous expliquer"

Bleus - Pogba : "Vous verrez une vidéo. Je ne peux pas vous expliquer"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 07 octobre 2021 à 23h51

La mi-temps de Belgique - France, jeudi soir, a visiblement été le théâtre d'un acte fondateur de la remobilisation des Bleus, qui ont remporté la seconde période 3-0 pour l'emporter en demi-finales de Ligue des Nations (3-2) à Turin.



Paul Pogba ne vend pas la mèche... mais un peu quand même : "Vous verrez sûrement une vidéo de ce qu'il s'est passé dans le vestiaire à la mi-temps, j'espère après notre victoire dimanche. Il faudra attendre et je pense que vous verrez. J'espère vraiment qu'on gagnera, pour voir l'énergie ressentie. Je ne peux pas vous expliquer. Vous comprendrez." Voilà qui donne forcément envie ! Mais le milieu de terrain de Manchester United semble donc corréler la publication de cette éventuelle vidéo à la validation d'une victoire dimanche en finale de Ligue des Nations, contre l'Espagne, ce qui est loin d'être gagné d'avance... "On a bien commencé en première période, on avait une bonne possession, reprend le champion du monde (pour L'Equipe). Ils nous ont attendus mais ont été très tranchants."

Koundé : "Notre intensité et notre agressivité ont tout changé"

D'après le grand n°6 des Bleus, "ils ont pris confiance quand on a reculé, qu'on était vraiment bas et beaucoup dans notre camp" : "Ils trouvaient beaucoup de décalages et ont inscrit ces deux buts. A 2-0, on devait vraiment lâcher les chevaux. On y va, on presse, on récupère plus haut en un contre un, et on verra... Nous aussi, on devait montrer qu'on a de la qualité. Surtout en seconde période, c'est ce qu'on a très bien fait."


L'analyse est similaire chez Jules Koundé, qui restait sur une expulsion le mois dernier contre la Bosnie (1-1) et a su se remettre dans son match après avoir commis une erreur sur la première occasion très rapide pour De Bruyne : "On avait l'impression qu'ils étaient supérieurs, qu'on déjouait sous leur pression. Mais quand ils ont moins de temps, malgré leurs grands joueurs, c'est très difficile pour eux. On était beaucoup mieux avec le ballon, notre intensité et notre agressivité ont tout changé. On les regardait, on était tous conscients de ce qu'on devait faire. A 2-0, ce visage n'était évidemment pas satisfaisant. Avec beaucoup de caractère, on a eu une très bonne réaction. On est tous très contents de cette qualification pour la finale."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.