Belgique : Le coup de gueule de Meunier

Belgique : Le coup de gueule de Meunier©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 10 juin 2022 à 23h22

Alors que les sélections européennes enchaînent les matchs de Ligue des nations en cette fin de saison, Thomas Meunier est monté au créneau et estime que "l'UEFA et la FIFA doivent penser à la santé physique et mentale des joueurs."



Noël Le Graët n'est pas le seul à trouver que le calendrier des sélections européennes est complètement "démentiel" en cette fin de saison. Alors que les Bleus ont disputé vendredi soir en Autriche leur troisième rencontre de Ligue des nations en une semaine, et qu'ils vont de nouveau rejouer lundi face à la Croatie, l'Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) est également montée au créneau dans un communiqué, demandant aux instances internationales de "prendre en compte sérieusement la santé des joueurs" et de "l'ériger en priorité absolue". Une inquiétude partagée par les principaux intéressés, qu'on entend toutefois peu. Mais Thomas Meunier, qui n'a pas la langue de sa poche, n'a pas hésité à critiquer ce rythme effréné en conférence de presse, à la veille du match entre Gallois et Belges, programmé samedi soir (20h45) à Cardiff.

Meunier : "Juste une question d'argent et de droits TV"

"Un joueur qui a déjà beaucoup joué pendant toute la saison ne veut plus participer à quatre autres matchs de la Ligue des nations à la fin de la saison. L'UEFA et la FIFA doivent penser à la santé physique et mentale des joueurs. Nous avons aussi besoin de vacances", a ainsi tonné l'ancien joueur du PSG, qui n'avait plus joué depuis le mois de février avant d'effectuer son retour la semaine dernière contre les Pays-Bas (1-4). "Mon avis reste le même, même si j'ai été blessé pendant longtemps et que j'ai maintenant la chance de prendre du rythme avec la Ligue des nations. En ce qui me concerne, les qualifications, les tournois majeurs et un ou deux matches amicaux par an sont suffisants. À un moment donné, il faudra s'asseoir autour de la table pour trouver un compromis. À l'heure actuelle, les décisions sont prises de manière unilatérale, tout le monde le pense. C'est juste une question d'argent et de droits TV", dénonce encore le latéral droit de Dortmund. Il va tout de même tenter de glaner, avec les Diables Rouges, un deuxième succès consécutif face au pays de Galles, trois jours après un succès écrasant contre la Pologne (6-1).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.