Football - Ligue des Champions Nantes/Qarabağ après-match

AEK Larnaca
Ajax Amsterdam
Apollon Limassol
Atlético Madrid
Ballkani
Bayer Leverkusen
Bayern Munich
Benfica
Bodø / Glimt
Borussia Dortmund
CFR 1907 Cluj
Celtic Glasgow
Chakhtar Donetsk
Chelsea
Club Bruges
Dinamo Batumi
Dinamo Zagreb
Dynamo Kiev
Eintracht Francfort
F91 Dudelange
FC Barcelone
FC Copenhague
FC Porto
FC Séville
FCI Levadia
FK Sutjeska Nikšić
Fenerbahce
Ferencváros
Glasgow Rangers
HJK
Hibernians Paola
Inter Club Escaldes
Inter Milan
Juventus Turin
KF Shkupi
KKS Lech Poznan
KÍ
La Fiorita
Lincoln Red Imps
Linfield
Liverpool
Ludogorets
Maccabi Haifa
Malmö FF
Manchester City
Maribor
Marseille
Midtjylland
Milan AC
Monaco
Naples
Olympiakos Pirée
PSV Eindhoven
Paris Saint-Germain
Pyunik
Qarabağ
RB Leipzig
Real Madrid
Rīgas FS
Salzbourg
Shakhtyor
Shamrock Rovers
Sheriff Tiraspol
Slovan Bratislava
Sporting CP
Sturm Graz
The New Saints
Tirana
Tobol
Tottenham
Trabzonspor
Union Saint-Gilloise
Viktoria Plzeň
Víkingur Reykjavik
Zrinjski
Zürich
Étoile rouge de Belgrade
Žalgiris Vilnius
Ligue EuropaGroupe G
Stade de la Beaujoire - Louis Fonteneau - Arbitre J. Kehlet
  1. 93′ I. Ganago
  2. 15′ L. Blas
  1. 55′ Ozobić
Journaliste : Baron Jérémie, à la Beaujoire

, publié le 27 octobre

Les Monégasques ont longtemps mené 1-0, mais ils concèdent finalement le nul et la première place de leur groupe au Ferencvaros (1-1, cinquième journée de Ligue Europa).



Branchée sur courant alternatif depuis quelques semaines, l'AS Monaco avait encore une réponse à donner, ce jeudi soir, sur la pelouse de Ferencvaros. Troisième de sa poule au coup d'envoi, le club de la Principauté n'avait pas le droit à l'erreur dans ce groupe homogène. Comme il n'avait pas le droit, non plus, de faire un quelconque complexe de supériorité face à la formation hongroise, qui n'est autre que le leader de ce groupe.

Monaco rate le coche

Philippe Clement avait décidé de rebattre les cartes avec une formation articulée en 3-4-1-2 - un système décidément à la mode. Le tandem Ben Yedder - Volland était aligné aux avant-postes, soutenu par Golovine dans un rôle de meneur de jeu axial. Fofana et Camara débutaient bien dans l'entrejeu, tandis que Vanderson et Caio Henrique endossaient des costumes de pistons sur les côtés.

Ce match, les Monégasques l'ont pris par le bon bout en trouvant l'ouverture assez rapidement, et de la plus belle des manières. Wissam Ben Yedder a été l'auteur d'un petit bijou dès la demi-heure de jeu en reprenant un centre puissant de Disasi d'une talonnade magique (0-1, 31e). L'ASM a eu quelques munitions pour faire le break, notamment par son buteur maison (67e). Sans réussite.

Car le club de la Principauté s'est également mis à reculer. Et il a fini par le regretter. En toute fin de match, Zachariassen a permis aux locaux de refaire surface d'une frappe victorieuse (1-1, 81e). Le score n'a plus évolué. Monaco peut s'en vouloir, mais la bande à Clement a encore son destin entre les pieds pour la qualification. Pas pour la première place, désormais dévolue au Ferencvaros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.