AEK Athènes
APOEL
AS Rome
Ajax
Alashkert
Astana
Atlético Madrid
BATE
Bayern Munich
Benfica
Borussia Dortmund
Bâle
CFR 1907 Cluj
CSKA Moscou
Celtic Glasgow FC
Club Bruges
Cork City
Crusaders
Dinamo Zagreb
Drita
Drita
F91 Dudelange
FC Barcelone
FC Dynamo Kiev
FC Porto
FC Santa Coloma
FC Shakhtar Donetsk
FC Sheriff Tiraspol
FC Spartak Trnava
FC Valence
Fenerbahce SK
Flora
Galatasaray SK
HJK
Hapoel Beer Sheva
Hoffenheim
Inter Milan
Juventus Turin
KP Legia Varsovie
Kukësi
La Fiorita
Lincoln Red Imps
Liverpool
Lokomotiv Moscou
Ludogorets
Malmö FF
Manchester City
Manchester United
Midtjylland
Monaco
NK Olimpija Ljubljana
Naples
Olympique Lyonnais
PAOK Salonique
PSG
PSV
Qarabağ
Real Madrid
Rosenborg
Salzbourg
Schalke 04
Shkendija
Slavia Prague
Spartak Moscou
Spartaks Jūrmala
Standard de Liège
Sturm Graz
Sutjeska
Sūduva
The New Saints
Torpedo Kutaisi
Tottenham Hotspur
Valletta
Valur
Videoton
Viktoria Plzeň
Víkingur
Young Boys
Zrinjski
Étoile rouge de Belgrade
Ligue des ChampionsHuitièmes de finale
Old Trafford - Arbitre D. Orsato
humide9°C
  1. 59′ K. Mbappé
  2. 53′ Kimpembe
Journaliste : Vincent Dégremont

Rémi Farge, publié le 12 février

Grâce à des buts de Kimpembe et Mbappé, le Paris Saint-Germain a mis un pied en quart de finale de la Ligue des Champions ce mardi soir. Les Parisiens, solides et efficaces, ont battu Manchester United à Old Trafford.

Le debrief
Il suffisait de percer le mur. Pendant 45 minutes, le Paris Saint-Germain et Manchester United se sont livrés un duel tactique et sans grandes envolées. Mais un but a changé le cours de la partie, et ce but, c'est Paris qui l'a marqué le premier. Nul ne sait si le déroulement de la rencontre a suivi le plan échafaudé par Thomas Tuchel, mais le PSG a parfaitement réussi son coup à Old Trafford mardi soir. En procédant étape par étape. D'abord se rassurer en mettant en place une défense très solide. Cela a pu agacer pendant le premier quart d'heure, mais les coéquipiers de Gianluigi Buffon ont surtout joué vers l'arrière et n'ont pas pris beaucoup de risques. Il fallait surtout prendre la mesure de l'adversaire. A ce jeu-là, Marquinhos a été le facteur X de ce 8eme de finale aller. Cantonné au marquage de Paul Pogba, le Brésilien a excellé, en réduisant presque entièrement l'influence du milieu français.

Une fois ce travail fait, le PSG est sorti de sa torpeur, a tenté d'avancer. Marco Verratti a pris les choses en main pour amener le ballon dans les trente derniers mètres adverses. Mais sans la folie de Neymar ou les déplacement d'Edinson Cavani, Kylian Mbappé a paru bien seul au moment de conclure dans la surface des Red Devils. Ces derniers, eux aussi bien regroupés et solides défensivement, n'ont pas laissé grand-chose à leurs visiteurs du soir. Mais il suffisait d'un but pour perturber un équilibre fragile. Alors, quand Angel Di Maria est entré dans son match, tout a basculé. L'Argentin a commencé à distribuer les galettes, et sur l'une d'elles, sur corner, Presnel Kimpembe a ouvert le score à la manière d'un Thierry Henry contre le Brésil. Un but qui plombé Manchester United.

Les Red Devils ont dû se découvrir et s'exposer. Et Paris en a profité. Après avoir longtemps rechigner à jouer verticalement en première période, le leader de la Ligue 1 s'est décidé à prendre ce risque et a été récompensé. En trois passes, Presnel Kimpembe, Juan Bernat et Angel Di Maria ont offert le but du break à Kylian Mbappé à l'heure de jeu. En même pas dix minutes, l'équipe d'Ole Gunnar Solskjaer a craqué. Elle ne s'en est jamais relevée, subissant même les chambrages du parcage parisien en fin de match. Pour le manager norvégien, tout s'est mal goupillé. Il a perdu Anthony Martial et Jesse Lingard sur blessure dès la pause, et son schéma si élaboré en Premier League en a grandement souffert. Et pour ne rien arranger, Paul Pogba a été exclu dans le temps additionnel. Au retour, Manchester United aura donc un retard conséquent à rattraper sans son meilleur joueur. Mais le PSG l'a bien emporté sans deux de ses stars ce mardi soir. Alors, avec ses fâcheuses habitudes passées, nul doute que le club français restera extrêmement prudent. Mais quand même, ça sent très bon...
Le film du match
28eme minute
A 30 mètres, plein axe, Verratti trouve Draxler avec une passe verticale de toute beauté. L'Allemand joue prolonge en une touche dans la profondeur en direction de Mbappé, qui a tenté un appel à la limite du hors-jeu. Mais le Français ne redresse pas assez le ballon et manque le cadre. Il était de toute façon très légèrement hors-jeu.

52eme minute
Après deux centres ratés, Alves tente une nouvelle fois sa chance. Cette fois, son centre arrive sur la tête de Mbappé mais très légèrement dans son dos. Le Français arrive quand même à cadrer et oblige de Gea à repousser en corner.

53eme minute (0-1)
But du PSG ! Sur le corner, Di Maria envoie un ballon haut dans la surface. Pogba est lobé et Matic laisse partir Kimpembe dans un espace libre. Le défenseur parisien est à la retombée et trompe De Gea d'une reprise du plat du pied à bout portant.

56eme minute
Encore un corner dangereux pour les Parisiens. De Gea sort un peu trop loin et est trop court pour repousser des poings. Rashford le devance et dégage de la tête. Le ballon arrive sur Alves qui tente une reprise de volée à l'entrée de la surface. C'est bien exécuté et ça prend la direction du but mancunien, mais Pogba est sur la trajectoire et détourne en corner.

60eme minute (0-2)
But du PSG ! La défense parisienne prend un risque sur une relance en jouant vers l'avant. Kimpembe trouve Bernat dans le camp adverse. Le latéral espagnol se retourne et lance intelligemment Di Maria sur le côté gauche. L'Argentin lève la tête, voit Mbappé courir plein axe, et lui adresse une merveille de centre à ras de terre. Bailly est trop court, et l'attaquant parisien n'a plus qu'à dévier légèrement le ballon pour tromper De Gea de près.

63eme minute
Di Maria lance Mbappé en profondeur. Le Français a du champ derrière lui et fait parler sa vitesse pour échapper à tous ses adversaires. Arrivé dans la surface, il choisit le piqué mais De Gea reste sur ses appuis et arrive à remporter son duel avec la main droite très ferme.

64eme minute
Encore De Gea ! Draxler lance Bernat sur le côté gauche. Young est en retard et l'Espagnol peut entrer dans la surface et frapper dans un angle légèrement fermé. Mais son compatriote détourne au-dessus de sa barre.
Tops et flops

TOP 3

Au milieu, MARQUINHOS a été le patron de ce 8eme de finale aller. Le Brésilien devait d'abord protéger sa défense et il l'a très bien fait, en empêchant notamment Pogba de s'exprimer. Mais même avec le ballon, l'habituel défenseur a été très à l'aise et a joué juste vers l'avant, notamment en première période.

Marco VERRATTI manque encore de jus, mais il fait tout pour que ça ne se voit pas. Pour son deuxième match depuis son retour de blessure, l'Italien a été très bon à Old Trafford. Sans Neymar, c'est souvent lui qui s'est occupé d'amener le ballon dans les trente derniers mètres. Et défensivement, il n'a pas ménagé ses efforts.

Sa première période ratée aurait pu le miner. Mais Angel DI MARIA avait un compte à régler avec le public mancunien et il a rempli sa mission au retour des vestiaires en changeant radicalement de visage. Avec à l'arrivée deux passes décisives. Sans le face-à-face raté par Mbappé, l'Argentin en aurait même ajouté une troisième.


FLOP 3

Son laxisme coûte le match à son équipe. Nemanja MATIC a laissé Kimpembe libre de tout marquage sur l'ouverture du score parisienne. Un but qui change toute la face de la rencontre, et sans lequel MU aurait peut-être tenu jusqu'au bout...

Si bon en Premier League depuis trois mois, Anthony MARTIAL n'a pas existé ce mardi soir. En première période, on ne l'a vu que sur une situation de contre-attaque qu'il négocie mal. Visiblement blessé avant de rentrer aux vestiaires, il a été remplacé par Mata dès la pause.

Entré juste avant la mi-temps à la place de Lingard, blessé, Alexis SANCHEZ a été totalement transparent. Le Chilien n'a pas existé lors de ce 8eme de finale aller et les Parisiens ont pu respirer, car seul Lingard semblait en mesure d'amener le danger en début de partie.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Orsato a eu le carton facile. Sûrement pour asseoir son autorité, mais tous ne s'imposaient pas, à commencer par le rouge adressé à Pogba en fin de partie. Mais à part ça, l'arbitre italien a plutôt bien géré son match, n'ayant pas besoin de recourir au VAR une seule fois. On peut juste se demander si Young n'aurait pas dû être expulsé après avoir balancé Di Maria dans les barrières.
La feuille de match
LIGUE DES CHAMPIONS (8eme de finale aller) / MANCHESTER UNITED - PSG : 0-2
Old Trafford (75 000 spectateurs environ)
Temps couvert - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Orsato (5)

Buts : Kimpembe (53eme) et Mbappé (60eme) pour le PSG

Avertissements : Pogba (25eme), Young (30eme), Lindelöf (50eme), Herrera (87eme) et Shaw (90eme) pour Manchester United - Kimpembe (11eme), Draxler (19eme), Bernat (34eme), Alves (62eme) pour le PSG

Expulsion : Pogba (89eme)


Manchester United
De Gea (6) - A.Young (cap) (4), Bailly (4), Lindelöf (5), Shaw (4) - Matic (3), Pogba (3), A.Herrera (4) - Lingard (4) puis A.Sanchez (45eme, 2) - Martial (3) puis Mata (45eme, 5), Rashford (3) puis Lukaku (84eme)

N'ont pas participé : Romero (g), P.Jones, Dalot, Fred
Entraîneur : O-G.Solskjaer


PSG
Buffon (5) - Kehrer (6), Thiago Silva (cap) (6), Kimpembe (6), Bernat (6) - Verratti (7) puis Paredes (75eme), Marquinhos (8) - D.Alves (6), Draxler (5), Di Maria (6) puis Dagba (81eme) - Mbappé (6)

N'ont pas participé : Areola (g), Kurzawa, Nkunku, M.Diaby, Choupo-Moting
Entraîneur : T.Tuchel

Vos réactions doivent respecter nos CGU.