Football - Ligue des Champions Manchester City/Marseille après-match

AZ
Ajax
Ararat-Armenia
Astana
Atalanta Bergame
Atlético Madrid
Bayern Munich
Benfica
Besiktas JK
Borussia Dortmund
Borussia Mönchengladbach
Budućnost
CFR 1907 Cluj
Celtic Glasgow FC
Chelsea
Club Bruges
Connah's Quay
Dinamo Brest
Dinamo Tbilisi
Dinamo Zagreb
Djurgården
Drita
Dundalk
Europa
FC Barcelone
FC Dynamo Kiev
FC Porto
FC Shakhtar Donetsk
FC Sheriff Tiraspol
FC Séville
Ferencváros
Flora
Floriana
Fola Esch
Inter Club Escaldes
Inter Milan
Istanbul BB
Juventus Turin
KP Legia Varsovie
KR
Krasnodar
KuPS
KÍ
La Gantoise
Lazio Rome
Linfield
Liverpool
Lokomotiv Moscou
Lokomotiva Zagreb
Ludogorets
Maccabi Tel Aviv FC
Manchester City
Manchester United
Marseille
Midtjylland
Molde
NK Celje
Olympiakos Pirée
Omonia Nicosia
PAOK Salonique
PSG
Qarabağ
RB Leipzig
Rapid Vienne
Real Madrid
Rennes
Riga
SK Slovan Bratislava
Salzbourg
Sarajevo
Sileks
Slavia Prague
Sūduva
Tirana
Tre Fiori
Viktoria Plzeň
Young Boys
Zénith
Étoile rouge de Belgrade
Ligue des ChampionsGroupe C
Etihad Stadium - Arbitre H. Meler
Pluvieux (6°C)
  1. 89′ Sterling
  2. 76′ S. Agüero
  3. 47′ Ferran Torres
Journaliste : Guillaume Marion

, publié le 9 décembre

L'OM aura cru à une qualification pour la Ligue Europa durant la première période. Puis le club marseillais s'est finalement incliné sur le terrain de Manchester City (0-3), terminant à la dernière place de son groupe et quittant du coup la Coupe d'Europe pour cette saison.



A l'instar du Stade Rennais, l'Olympique de Marseille quitte la Ligue des Champions avec un bilan de cinq défaites au compteur et une dernière place au classement de son groupe. Les vice-champions de France ne sont pas parvenus à s'offrir le lot de consolation qu'ils convoitaient à l'occasion de la 6e journée. Pour être reversés en Ligue Europa, Dimitri Payet et ses coéquipiers devaient assurer au moins un point, mais ils ont dû s'incliner une nouvelle fois (0-3). La volonté n'a pas suffi pour franchir l'obstacle de Manchester City.

L'OM n'a tenu qu'une mi-temps

A l'Etihad Stadium, et contrairement à ce qui avait été le cas à l'aller au Vélodrome, les Phocéens n'ont pas été alarmants dans le jeu. Par moments, ils ont même donné l'impression de pouvoir bousculer leurs hôtes. Mais au final, le tarif a été le même que lors de la première manche. Même en étant déjà qualifiée pour les 8es et assurée de finir première, la formation de Pep Guardiola a mis un point d'honneur à bien terminer le travail et infliger, donc, un second revers aux Olympiens.

C'est au début de la seconde période que les Sky Blues ont réussi à se détacher. Auparavant, ils ne sont pas parvenus à contourner une défense marseillaise bien regroupée. Steve Mandanda n'a eu presque aucun arrêt à effectuer, puisque la meilleure opportunité anglaise a été une frappe hors cadrée de Riyad Mahrez (33e). Marseille, qui s'est aussi créé une tentative intéressante par Morgan Sanson (43e), tenait donc son nul à la pause. Et celui-ci était alors synonyme de ticket pour les 16es de la Ligue Europa puisque l'Olympiakos perdait à domicile contre Porto. Malheureusement, ce scénario idéal n'a pas duré très longtemps.

Une campagne européenne à oublier pour l'OM

Dès le retour des vestiaires, les Citizens ont donc pris par l'avantage. C'est Ferran Torres qui a fait sauter le verrou marseillais, en exploitant un excellent travail de Riyad Mahrez (48e). L'Algérien a slalomé au cœur de la surface adverse, avant de glisser le cuir à son coéquipier. Ce but a totalement déstabilisé les hommes de Villas-Boas, incapables ensuite de réagir et mettre à défaut leurs opposants.


Les 40 dernières minutes de la partie ont vu City maintenir la pression sur l'OM jusqu'à réussir à corser l'addition avec deux autres buts marqués. Entré en cours de jeu, Sergio Agüero a doublé la mise à la 77e en reprenant avec succès un ballon repoussé par Mandanda suite à une tête de Nathan Aké. Et à la 90e minute, c'est Raheem Sterling qui a envoyé le cuir au fond des filets après un contre favorable, avec une tête d'Alvaro Gonzalez dans la mauvaise direction.

Comme il y a sept ans, l'OM quitte donc la Ligue des Champions la tête basse, et avec le sentiment que le niveau était trop élevé pour espérer réussir quelque chose dans cette épreuve. Le succès contre l'Olympiakos lors de la 5e journée ne suffira pas pour rehausser un bilan très décevant. Thauvin et consorts vont devoir vite digérer ce fiasco pour se concentrer sur leur championnat, où leur dynamique est nettement plus reluisante en ce moment.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.