AIK
APOEL
Ajax
Ararat
Ararat-Armenia
Astana
Atalanta Bergame
Atlético Madrid
BATE
Bayer Leverkusen
Bayern Munich
Benfica
Borussia Dortmund
Bâle
CFR 1907 Cluj
Celtic Glasgow FC
Chelsea
Club Bruges
Copenhague
Dinamo Zagreb
Dundalk
F91 Dudelange
FC Barcelone
FC Dynamo Kiev
FC Porto
FC Santa Coloma
FC Shakhtar Donetsk
FC Sheriff Tiraspol
FC Valence
Ferencváros
Feronikeli
GKS Piast Gliwice
Galatasaray SK
Genk
HB
HJK
Inter Milan
Istanbul BB
Juventus Turin
Krasnodar
Lille
Lincoln Red Imps
Linfield
Linzer ASK
Liverpool
Lokomotiv Moscou
Ludogorets
Maccabi Tel Aviv FC
Manchester City
NK Maribor
Naples
Nõmme Kalju
Olympiakos Pirée
Olympique Lyonnais
PAOK Salonique
PSG
PSV
Partizani Tirana
Qarabağ
RB Leipzig
Real Madrid
Riga
Rosenborg
SK Slovan Bratislava
Saburtalo
Salzbourg
Sarajevo
Shkendija
Slavia Prague
Sutjeska
Sūduva
The New Saints
Tottenham Hotspur
Tre Penne
Valletta
Valur
Viktoria Plzeň
Young Boys
Zenit
Étoile rouge de Belgrade
Ligue des ChampionsGroupe A
Jan Breydelstadion - Arbitre D. Siebert
  1. 83′ K. Mbappé
  2. 80′ K. Mbappé
  3. 64′ M. Icardi
  4. 61′ K. Mbappé
  5. 7′ M. Icardi
Journaliste : Kohlhuber Nicolas

Rémi Farge, publié le 22 octobre

En galère pendant une heure sur la pelouse du Club Bruges, le PSG a finalement ramené un large succès de Belgique (0-5). Kylian Mbappé, entré en jeu en deuxième période, a réussi un triplé en vingt minutes.

Le debrief
Le Club Bruges n'avait pas encore perdu cette saison, en championnat comme en Ligue des Champions. Mais cette statistique n'a pas résisté au talent insolent de Kylian Mbappé, auteur d'une entrée aussi fracassante et que démoniaque. Le Paris Saint-Germain a signé un troisième succès en autant de journées en phase de groupes ce mardi soir en Belgique. Une victoire large et nette (0-5), mais pas sans bavure. Car au moment d'analyser ce résultat, une fois développée la tornade Mbappé, il ne faudra pas ignorer les grosses difficultés rencontrées par les Parisiens pendant près d'une heure sur la pelouse du leader de Jupiler Pro League. Thomas Tuchel s'attendait à un gros pressing adverse, et il n'a pas été déçu. Mais ses joueurs, pourtant prévenus, ont eux donné l'impression de ne pas savoir comment se comporter.

Peut-être parce qu'ils avaient ouvert le score très rapidement et qu'ils avaient même eu une énorme occasion de faire le break avant le quart d'heure de jeu. Toujours est-il qu'après cette très bonne entame (favorisée par les erreurs de placement de la défense brugeoise), le PSG a reculé, a laissé le ballon à son adversaire, et a eu un mal fou à enchaîner les passes pour se sortir du pressing. Même Marco Verratti, d'ordinaire si habile avec le ballon dans les petits espaces, a multiplié les erreurs et les pertes. Heureusement, dans cette période de flottement, le club de la Capitale a pu se reposer sur un Thiago Silva taille patron en défense centrale.

Le Club Bruges a beaucoup de mérite d'avoir autant tenté sa chance, de ne pas s'être contenté de défendre. Mais il pourra aussi et surtout regretté son déchet technique dans les trente derniers mètres. Car avec plus de justesse, le club belge aurait marqué au moins un but ce mardi soir. Les hommes de Philippe Clément ont laissé passer leur chance, et dès que Kylian Mbappé est entré en jeu en début de deuxième mi-temps, la physionomie a changé. Le PSG a retrouvé de la vitesse et la défense de Bruges a rendu les armes en un claquement de doigts. A l'arrivée, l'addition est lourde pour les locaux et assez flatteuse pour Paris. Elle dit aussi beaucoup de ce que ce PSG est pour l'instant en C1 : un favori solide qui a gagné tous ses matchs sans encaisser le moindre but. Les 8emes de finale sont déjà tout près.
L'instant T : Thomas Tuchel avait prévenu la veille en conférence de presse que Kylian Mbappé ne pourrait pas jouer 90 minutes. Il l'a donc laissé sur le banc au coup d'envoi et l'a lancé dès les premières minutes de la deuxième période. Très vite, la différence avec Choupo-Moting a été flagrante. Moins d'un quart d'heure après son entrée, le PSG avait d'ailleurs ajouté deux buts. Au coup de sifflet final, on parle d'un triplé et d'une passe décisive, et d'un score passé de 1-0 à 5-0. On appelle ça un coaching gagnant !
Les buts
7eme minute (0-1)
But du PSG ! Ouverture lumineuse de Thiago Silva depuis la défense. Parti à la limite du hors-jeu, Di Maria s'avance jusqu'à l'entrée de la surface, puis centre de l'extérieur du pied gauche pour Icardi qui ne manque pas sa reprise de près.

61eme minute (0-2)
But du PSG ! Le une-deux de Di Maria et Mbappé met le feu à la défense brugeoise. L'Argentin décide ensuite de centrer à mi-hauteur et Mignolet sort pour écarter le danger. Mais le gardien belge pousse en fait le ballon sur la tête de Mbappé qui n'a plus qu'à cadrer en direction du but vide.

63eme minute (0-3)
But du PSG ! Dans la foulée du deuxième but, les Parisiens marquent à nouveau. En défense, Mata temporise trop et finit par perdre le ballon. Mbappé le récupère et centre fort devant le but pour Icardi qui s'offre un doublé.

79eme minute (0-4)
But du PSG ! Le doublé pour Mbappé ! Au départ de l'action avec Bernat, Mbappé poursuit sa course et propose un appel en profondeur à Di Maria qui le lance plein axe. Le champion du monde fait parler sa vitesse, résiste au tacle de Rits et à la sortie de Mignolet, puis croise sa frappe en direction du but vide. Quel festival !

83eme minute (0-5)
But du PSG ! Di Maria voit l'appel de Mbappé plein axe. D'un extérieur parfaitement dosé, il lance son coéquipier qui prend de vitesse Mechele. Le Français arrive face à Mignolet et inscrit un troisième but en... vingt minutes !
Les tops et les flops
Thiago SILVA (8)
Un match pas loin d'être parfait pour le capitaine parisien. Thiago Silva est impliqué sur l'ouverture du score avec une transversale géniale depuis son camp. Ensuite, défensivement, le Brésilien a été infranchissable et a régné en maître, toujours grâce à un sens de l'anticipation au-dessus de la moyenne.
Kylian MBAPPE (non noté)
Il aurait pu entrer sur la pointe de pieds, prudent après sa blessure. Mais ce n'est pas son genre. Kylian Mbappé a dynamité la défense adverse avec sa vitesse et sa qualité technique. A lui seul, il a complètement changé le match, avec un triplé et une passe décisive pour sortir le PSG d'une situation assez difficile.
Marco VERRATTI (4)
On n'a pas l'habitude de le voir autant souffrir au milieu face à des équipes supposées plus faibles que le PSG. Mardi soir, Marco Verratti a eu beaucoup de mal à se défaire du gros pressing des Brugeois dans l'entrejeu. Au lieu de simplifier son jeu, l'Italien a trop gardé le ballon, qu'il a trop souvent perdu.
Eric-Maxim CHOUPO-MOTING (3)
Hormis une transversale magnifique pour Di Maria, qui aurait pu amener un but parisien, Eric-Maxim Choupo-Moting a raté tout ce qu'il a entrepris. Techniquement, le Camerounais a été trop brouillon. Même dans ses choix, il s'est trop souvent trompé. Le parallèle avec Mbappé est terrible pour lui.
La feuille de match
CLUB BRUGES - PSG : 0-5
Stade Jan Breydel (28 000 spectateurs environ)
Temps couvert - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Siebert (6)

Buts : Icardi (7eme et 63eme), Mbappé (61eme, 79eme et 83eme) pour le PSG

Avertissements : De Ketelaere (33eme) et Rits (77eme) pour Bruges - Choupo-Moting (15eme), Verratti (73eme) et Meunier (85eme) pour le PSG


Club Bruges
Mignolet (4) - C.Mata (4), Mechele (4), Deli (4), Sobol (3) - Rits (5), De Ketelaere (6) puis Okereke (57eme), Vanaken (cap) (6) - K.Diatta (5), Dennis (5) puis Openda (76eme), Tau (4)

N'ont pas participé : Horvath (g), Balanta, Koussounou, Sagna, Cools
Entraîneur : P.Clement


PSG
Navas (5) - Meunier (5), Thiago Silva (cap) (8), Kimpembe (6), Bernat (5) - Marquinhos (5), Verratti (4), A.Herrera (6) puis A.Diallo (72eme) - Di Maria (7), Icardi (7) puis Paredes (65eme), Choupo-Moting (3) puis Mbappé (52eme)

N'ont pas participé : Rico (g), Dagba, Sarabia, Cavani
Entraîneur : T.Tuchel

Vos réactions doivent respecter nos CGU.