Supercoupe d'Europe : L'Atlético Madrid fait craquer le Real Madrid en prolongation

Supercoupe d'Europe : L'Atlético Madrid fait craquer le Real Madrid en prolongation©Media365

Rémi Farge, publié le mercredi 15 août 2018 à 23h35

Au terme d'un match à suspense, l'Atlético Madrid a remporté la Supercoupe d'Europe ce mercredi soir à Tallinn, en prenant le meilleur sur le Real Madrid en prolongation.

Le debrief
Changement d'époque et changement de résultat. Pour sa première sortie officielle sans Zinedine Zidane et Cristiano Ronaldo, le Real Madrid n'a pas eu la réussite qui accompagnait l'ère de l'entraîneur français et de l'attaquant portugais. A Tallinn, le champion d'Europe en titre a cédé la Supercoupe d'Europe à son rival de l'Atlético Madrid. Six buts ont été inscrit dans ce derby qui a vu les deux équipes se départager à l'issue d'une séance de prolongation. Mais dans le jeu, on s'est longtemps ennuyé à Lilleküla Stadium. Beaucoup de joueurs des deux équipes manquent encore de rythme, à commencer par les champions du monde français, presque tous décevants ce mercredi soir, et il a fallu attendre le début de la prolongation pour qu'un éclair de génie vienne éclairer cette rencontre assez fermée.

D'une reprise lumineuse, Saul Niguez a fait basculer la rencontre dans le sens des Colchoneros, passés tout près de la défaite dans le temps réglementaire. Porté par Gareth Bale et Karim Benzema, affûtés et en avance dans leur préparation sur la plupart des autres joueurs, le Real Madrid pensait en effet avoir fait le plus dur en prenant la tête à une demi-heure du coup de sifflet final sur un penalty de Sergio Ramos. Mais grâce à l'infatigable Diego Costa, dans tous les bons coups, l'Atlético Madrid s'est offert le droit de prolonger le plaisir. A ce jeu-là, lors des deux finales de Ligue des Champions de 2014 et de 2016, c'est le Real qui s'était montré le plus fort. Pas cette fois. Julen Lopetegui n'a pu que constater les dégâts en fin de rencontre, avec une défense en difficulté -et notamment Raphaël Varane- et un onze déséquilibré par les sorties de Casemiro et Toni Kroos au milieu.

Tout l'inverse de l'Atlético Madrid, pour qui les changements ont eu l'effet d'un coup de boost bienvenu. Antoine Griezmann n'y était pas, Thomas Lemar et Rodri étaient trop neutres, alors Diego Simeone a lancé Angel Correa, Thomas Partey et Vitolo, tous impliqués sur un but différent. Grâce à ce coaching gagnant, les Rojiblancos remportent la troisième Supercoupe d'Europe de leur histoire... en trois participations (après 2010 et 2012). C'est aussi la première fois depuis 2012 que le vainqueur de la Ligue Europa se montre le plus fort dans ce duel avec le tenant du titre de la Ligue des Champions. Certains y verront le symbole que le Real Madrid n'est plus protégé par sa bonne étoile. Pour mesurer les effets du changement d'entraîneur (contraint) de l'été, il faudra cependant patienter.
Le film du match
2eme minute (0-1)
But de l'Atlético ! Sur un dégagement de Godin, Costa prend le meilleur sur Ramos dans les airs. L'Espagnol s'emmène le ballon et prend de vitesse facilement Varane. Dans un angle fermé, il frappe fort et ne laisse aucune chance à Navas sur le premier tir du match !

27eme minute (1-1)
But du Real ! Côté droit, Bale prend de vitesse Hernandez et adresse un bon centre au deuxième poteau où Savic, trop court, est dominé par Benzema qui marque d'une tête croisée à bout portant.

29eme minute
Asensio part en contre après une perte de balle de Niguez. A l'entrée de la surface, l'Espagnol rentre sur son pied droit et enroule avec finesse un tir au deuxième poteau. Mais le cadre se dérobe d'un rien.

62eme minute (2-1)
Penalty pour le Real ! Sur un long corner de Kroos, Juanfran se rate complètement et touche le ballon de la main. M.Marciniak accorde un penalty logique au Real, que Sergio Ramos se charge de transformer en prenant Oblak à contrepied.

70eme minute
Sur un service en retrait venu de la gauche, Varane reprend instantanément du pied gauche à la manière d'un attaquant. Le tir est précis et cadré, mais Koke est sur la trajectoire et écarte le danger de la tête.

79eme minute (2-2)
But de l'Atlético ! Le long de la ligne de touche, Juanfran se joue de Marcelo avec malice et sert Correa dans la surface. Lancé, l'Argentin perfore et centre en retrait juste avant de franchir la ligne de sortie de but. Navas est éliminé sur la passe, et Diego Costa surgit dans le dos de Varane pour pousser le ballon au fond des filets.

98eme minute (2-3)
But de l'Atlético ! Mis sous pression par Partey, Varane perd un ballon dangereux devant sa surface. Partey s'excentre sur la gauche puis centre dans la surface, où Saul Niguez tente de reprendre de volée : le geste est sublime et l'Espagnol marque le but de ce début de saison !

103eme minute (2-4)
But de l'Atlético ! Sur un long ballon Diego Costa domine Carvajal sur la gauche de la surface et sert en retrait. Aux 18 mètres, Vitolo prolonge en une touche de l'autre côté de la surface avec une grande intelligence, ce qui permet à Koke de se retrouver seul et de croiser une frappe inarrêtable pour Navas. Très jolie action à trois.
Tops et flops

TOP 3

Diego COSTA ne changera jamais et restera toujours ce joueur à la facette énervante dans certains duels. Mais l'attaquant espagnol est surtout un redoutable adversaire dans les trente derniers mètres. Sur une action, il a réussi à prendre le dessus sur Ramos et Varane à la fois pour ensuite tromper Navas d'un tir puissant. Puis il signe un deuxième but de renard des surfaces en deuxième période. Fort.

Le départ de Ronaldo change la donne pour Gareth BALE, désormais censé être le leader offensif du real Madrid. Un statut dont le Gallois s'est bien accommodé sur ce premier match officiel. Très en jambes, il a plusieurs fois mis le feu à la défense adverse. C'est lui qui amène le but de l'égalisation en déposant Hernandez. Bale a cependant disparu en prolongation.

Lui aussi a eu le temps d'effectuer une grosse préparation physique et ça se sent. Karim BENZEMA est affûté. Dans tous les bons coups, le Français décroche mais ne manque pas de présence dans la zone de vérité pour autant. Adroit de la tête pour égaliser, il pousse ensuite Juanfran à la faute sur l'action du penalty.


FLOP 3

Raphaël VARANE a peut-être été très bon pendant 90% de cette Supercoupe d'Europe. Mais le Français est surtout impliqué sur trois des quatre buts adverses... Sur le premier, il se fait déposer par Diego Costa. Sur le second, l'attaquant espagnol lui passe dans le dos sans qu'il s'en rende compte. Et sur le dernier, Partey lui chipe le ballon devant la surface du Real. Sale soirée de rentrée !

Antoine GRIEZMANN tenait à cette Supercoupe d'Europe mais l'attaquant français n'était pas prêt. Manquant clairement de rythme, le récent champion du monde n'a pas pesé du tout offensivement, laissant à Diego Costa toutes les situations chaudes de l'Atlético. Son entraîneur l'a d'ailleurs sorti avant l'heure de jeu.

On a déjà vu ISCO bien meilleur que cela. Positionné en électron libre entre les milieux et les attaquants, l'international espagnol n'a pas été particulièrement en vue. Il a tenté de provoquer mais a eu du mal à prendre de vitesse la solide défense de l'Atlético.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Marciniak n'avait d'autre choix que de siffler penalty sur la main de Juanfran dans la surface. Pour le reste, l'arbitre polonais a été plutôt bon, même s'il a parfois été trompé par la roublardise de Costa, Ramos et consorts.
La feuille de match
SUPERCOUPE D'EUROPE / REAL MADRID - ATLETICO MADRID : 2-4 (ap)
Lilleküla Stadium, Tallinn (15 000 spectateurs environ)
Temps frais - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Marciniak (6)

Buts : Benzema (27eme) et S.Ramos (62eme sp) pour le Real - D.Costa (2eme et 79eme), Saul Niguez (98eme) et Koke (102eme) pour l'Atlético

Avertissements : Asensio (35eme), Marcelo (54eme), Modric (101eme) et S.Ramos (112eme) pour le Real - A.Correa (60eme), D.Costa (62eme) et Vitolo (105eme) pour l'Atlético


Real Madrid
Navas (4) - Carvajal (5), Varane (3), S.Ramos (cap) (4), Marcelo (4) - Casemiro (6) puis Ceballos (76eme), Isco (4) puis L.Vazquez (83eme), Kroos (5) puis Mayoral (102eme) - Bale (7), Benzema (7), Asensio (5) puis Modric (57eme)

N'ont pas participé : Casilla (g), Lunin (g), Nacho, L.Vazquez, M.Llorente, F.Valverde, Vinicius, Reguilon, J.Sanchez
Entraîneur : J.Lopetegui


Atlético Madrid
Oblak (5) - Juanfan (5), Savic (5), Godin (cap) (6), L.Hernandez (4) - Saul Niguez (6), Koke (6), Rodri (5) puis Vitolo (72eme), Lemar (5) puis Partey (90eme) - Griezmann (4) puis A.Correa (57eme), D.Costa (8) puis Gimenez (108eme)

N'ont pas participé : Adan (g), Alex (g), Filipe Luis, Arias, Gelson Martins, Olabe, Kalinic
Entraîneur : D.Simeone

Vos réactions doivent respecter nos CGU.