Rennes s'effondre à Chelsea / Ligue des Champions (J3)

Rennes s'effondre à Chelsea / Ligue des Champions (J3)©Media365
A lire aussi

Axel Allag, publié le mercredi 04 novembre 2020 à 23h14

Le Stade Rennais n'a pu faire le poids contre Chelsea, ce mercredi à Stamford Bridge. L'équipe de Julien Stéphan s'est incliné sur une lourde défaite (0-3).

La première campagne du Stade Rennais en Ligue des Champions commence à virer au cauchemar. Après un nul frustrant face à Krasnodar, les Rouge et Noir viennent d'enregistrer deux défaites consécutives. La dernière en date est survenue ce mercredi à Chelsea, et sur un score sans appel de 0 à 3. A Londres, et contrairement à ce qui avait été le cas de l'OM la veille, les Bretons n'ont pas été ridicules. Non, ils ont été simplement malheureux de tomber sur un arbitre très sévère et qui a complètement faussé le match à travers ses décisions litigieuses.

Quand rien ne va...

Le SRFC s'est présenté à Stamford Bridge avec la ferme envie de signer un bon résultat. Le 4-3-3 concocté par leur coach en témoignait. Mais, les ambitions nourries se sont vite évaporées. A la 10e, les Rennais subissaient un premier coup dur, avec un pénalty concédé par Dalbert. Une décision qui semblait contestable, mais beaucoup moins que celle survenue une demi-heure plus tard (41e), alors que l'équipe française semblait sortir progressivement la tête de l'eau. Le même Dalbert touchait le cuir de la main dans sa propre surface, mais involontairement. Zwayer, l'arbitre du match, a alors appliqué la double peine, avec un deuxième pénalty sifflé plus un carton rouge pour le Brésilien. Timo Werner s'est chargé de transformer victorieusement la sentence, comme il l'avait fait pour la première également.

Pour s'en sortir face à une équipe londonienne en plein redressement, Rennes devait livrer une prestation irréprochable, et aussi compter sur un soupçon de réussite. A leur grand dam, les Bretons n'ont guère été vernis, et il était difficile en ces circonstances d'échapper au naufrage. Leur mérite, avec un homme en moins et le sentiment d'avoir été victime d'une grande injustice, aura été de ne pas sombrer complètement au retour des vestiaires.

Rennes a évité la correction

En seconde période, Da Silva et ses coéquipiers ont défendu comme ils ont pu, pour ne pas se prendre une correction. Néanmoins, et devant les nombreux espaces laissés à 10 contre 11, ils ont quand même pris un troisième but. Celui inscrit par Tammy Abraham, sur une reprise sans contrôle au premier poteau suite à un centre de Reece James.

Durant la dernière demi-heure du jeu, Stéphan a incorporé quatre éléments frais et à vocation offensive dans l'espoir de créer un petit sursaut. Bien lui en a pris, car Clément Grenier n'était pas loin de réduire le score à la 84e, avec une frappe plein axe sortie par Edouard Mendy. Malheureusement, c'était bien la seule fois où il y a eu une alerte sur la cage londonienne dans cette rencontre.

Avec un seul point pris sur neuf possibles et un retard de six unités sur la seconde place, Rennes aura beaucoup de peine à viser plus que la troisième place dans cette phase de poules. Les Rouge et Noir auraient cependant tort de se décourager totalement, car il est peu probable que les soirées maudites comme celle-là puissent se répéter lors des prochaines journées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.