Pour Paris, la qualif' et c'est tout

Pour Paris, la qualif' et c'est tout©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le mercredi 06 novembre 2019 à 22h52

Le Paris Saint-Germain s'est difficilement imposé, ce mercredi soir, face à Bruges (1-0). Sans convaincre, le champion de France a au moins assuré l'essentiel, puisqu'il a d'ores et déjà validé sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

Le debrief
Le PSG n'avait besoin que d'une victoire. Il s'est contenté de l'obtenir. Et c'est tout. Sans être brillant, le champion de France s'est imposé, ce mercredi soir, à domicile (1-0) devant Bruges. Loin d'être brillants, parfois inquiétés, les hommes de Thomas Tuchel n'ont pas, dans le jeu, fait oublier la défaite qu'ils avaient subie vendredi dernier, à Dijon (2-1). Mais ils ont tout de même sécurisé leur place pour les huitièmes de finale de Ligue des Champions, tirant ainsi profit des trois premiers succès beaucoup plus convaincants qu'ils avaient décrochés lors de la phase aller.

Dans le même temps, le Real Madrid a pulvérisé Galatasaray (6-0) et ce succès de la Casa Blanca aurait de toute façon permis aux Parisiens de se qualifier pour le tour suivant, même s'ils avaient concédé le nul. Ce qui aurait même constitué un résultat plus juste si les intentions comptaient autant que les faits. Car Paris a non seulement manqué d'idées dans la construction, mais il a aussi longtemps cherché plus de cohérence en défense. Déséquilibré par le peu de travail de repli effectué par Kylian Mbappé, le club de la Capitale a laissé de larges brèches, notamment à gauche. Dennis les a exploitées mais le Club Bruges n'a pas été capable de bien conclure ses offensives.

Le PSG, lui, n'a pas eu ce problème là puisqu'il a Icardi. Encore préféré à Cavani, l'attaquant argentin n'a eu besoin que d'une demi-occasion - un centre de Dagba que Di Maria n'a pas réussi à reprendre - pour débloquer la situation. L'équipe parisienne a vécu sur cet avantage jusqu'au bout de la rencontre. Et l'aurait payé s'il n'avait pas été sauvé par Keylor Navas, au moins à deux reprises, notamment pour stopper un penalty dans le dernier quart d'heure. La semaine prochaine, la trêve internationale permettra peut-être aux Parisiens de retrouver un peu de fraîcheur. De Mbappé à Verratti, les individualités en ont cruellement manqué. Heureusement, elles avaient fait le gros du travail bien avant ce mercredi soir.
L'instant T : Paris a bien failli être puni. Incapable de se mettre à l'abri, les hommes de Thomas Tuchel se sont sérieusement mis en danger dans le dernier quart d'heure, lorsque Thiago Silva a provoqué un penalty - pour une faute peu évidente, il est vrai. Fort heureusement, Diagne n'a pas été très inspiré au moment de le tirer et Keylor Navas a plongé du bon côté.
Les buts
22eme minute (1-0)
L'ouverture du score d'Icardi ! Di Maria percute dans l'axe et sert Dagba, sur sa droite. Le latéral parisien centre fort au sol, "El Fideo" manque sa reprise mais cela profite à son compatriote, qui pousse le ballon au fond des filets.
Les tops et les flops
Keylor NAVAS (7)
Au contraire de beaucoup de ses coéquipiers, Keylor NAVAS s'est mis au niveau d'une rencontre européenne. Le portier costaricien n'a pas subi une avalanche de tirs mais il en a eu deux particulièrement importants à stopper. Sur une frappe déviée de Dennis en début de deuxième période, l'ancien gardien du Real Madrid s'est bien détendu pour détourner le ballon du bout des doigts. Et sur le penalty, il s'est même offert le luxe de bloquer le ballon. Essentiel.
Colin DAGBA (6)
Thomas Tuchel n'a jamais accordé toute sa confiance à Thomas Meunier. Mais il compte beaucoup sur Colin DAGBA. Ce mercredi soir, le jeune latéral parisien a rendu une copie très propre. D'abord en verrouillant son couloir, malgré la présence du remuant Krépin Diatta. Ensuite en réalisant plusieurs montées judicieuses. Il aurait même pu tromper Mignolet sur un centre tir qui a frôlé la barre transversale.
Kylian MBAPPE (3)
Il avait inscrit un triplé en 23 minutes au match aller. Kylian MBAPPE a erré durant l'essentiel de la rencontre au retour. Pas inspiré, peu en réussite sur ses dribbles et multipliant les mauvais choix, l'attaquant français a incarné mieux que quiconque la prestation morose du PSG. Il n'a réussi que 33% de ses dribbles et n'a pas cadré la moindre frappe.
La feuille de match
PSG - CLUB BRUGES : 1-0
Parc des Princes
Temps couvert - Pelouse en parfait état
Arbitre : M.Madden (SCO) (5)

Buts : Icardi (22eme) pour le PSG - Aucun pour Bruges

Avertissements : Verratti (54eme) et Thiago Silva (74eme) pour le PSG - Balanta (26eme) pour Bruges


PSG
Navas (7) - Dagba (6), Thiago Silva (cap) (6), Kimpembe (5), Bernat (5) - I.Gueye (4), Marquinhos (5), Verratti (4) puis Sarabia (90eme) - Mbappé (3) puis Draxler (83eme), Icardi (5) puis Cavani (71eme), Di Maria (6)

N'ont pas participé : Rico (g), Kurzawa, A.Herrera, A.Diallo
Entraîneur : T.Tuchel


Club Bruges
Mignolet (5) - Kossounou (5), Mechele (5), Deli (5), Ricca (4) - Rits (5) puis de Ketelaere (86eme), Balanta (5), Vanaken (cap) (4) - Dennis (6), Okereke (4) puis Diagne (66eme), K.Diatta (5) puis Schrijvers (77eme)

N'ont pas participé : Horvath (g), Sobol, Mitrovic, Tau
Entraîneur : P.Clement

Vos réactions doivent respecter nos CGU.