Monaco ramène un nul (1-1) du Besiktas Istanbul et peut encore y croire

Monaco ramène un nul (1-1) du Besiktas Istanbul et peut encore y croire©Media365

Rédaction , publié le mercredi 01 novembre 2017 à 19h55

Convaincant en première période, beaucoup moins en seconde, l'AS Monaco a décroché le nul (1-1) sur le terrain du Besiktas Istanbul. Le club du Rocher est toujours dans une situation délicate mais peut encore y croire.

Le debrief
L'AS Monaco n'est pas encore tout à fait celle qu'elle était la saison dernière. Mais elle est sur le bon chemin pour le redevenir. Sérieux sur le terrain du Besiktas Istanbul, le club du Rocher a ramené un nul encourageant (1-1) pour la suite de sa saison à défaut d'être rassurant pour son avenir en Ligue des Champions. Toujours en vie mais encore en mauvaise posture dans le Groupe G, les hommes de Leonardo Jardim méritaient peut-être mieux qu'un point. A vrai dire, ils avaient même pris le match par le bon bout, jamais intimidés par l'atmosphère étouffante de la Vodafone Arena, pleine à craquer. Les cadres Fabinho, Glik et Jemerson retrouvés, les Monégasques ont bénéficié d'une supériorité technique nette et notamment incarnée par Thomas Lemar, auteur d'un début de match tonitruant. Mais l'international des Bleus, secoué de toutes parts, n'a pas résisté à la violente charge de Tosic. Touché à l'épaule, il a dû quitter ses partenaires au coeur de la première période.

La sortie du milieu de terrain a concordé avec la montée en puissance de Rony Lopes. Remuant, disponible, l'ailier portugais a ouvert le score d'une frappe du pied gauche placée au meilleur des moments, juste avant la pause (0-1, 45eme). Les Monégasques ne le savaient pas encore, mais la blessure de Lemar allait aussi devenir hautement préjudiciable sur le plan défensif. Keita Baldé, instantanément replacé dans le couloir gauche et bien moins appliqué à la tâche, n'a pas beaucoup aidé Jorge, submergé et coupable d'une faute grossière dans sa surface devant Quaresma. Tosun s'est chargé de transformer le penalty (1-1, 54eme). Peu inspiré au pressing, l'ancien attaquant de la Lazio Rome ne l'a pas été beaucoup plus offensivement. Il s'est pourtant régulièrement retrouvé en position favorable et aurait pu (dû ?) égaliser dans les derniers instants du match. Sa frappe trop écrasée a laissé envoler tous les espoirs de victoire. Pas encore ceux d'une qualification pour les huitièmes.
Le film du match
15eme minute
Tielemans tout près d'ouvrir le score ! Sur un corner rentrant bien frappé par Lemar au premier poteau, le milieu de terrain belge place une tête puissante au premier poteau mais Fabri, le portier du Besiktas, parvient à repousser miraculeusement le ballon ! Les Monégasques sont dans le match !

23eme minute
Le Besiktas réagit. Quaresma, venu s'aventurer dans l'axe, trouve Gönül d'une superbe passe de l'extérieur du pied, sur le côté droit. Le latéral turc parvient à centrer pour Tosun, qui est finalement contré par la défense monégasque.

36eme minute
RONY LOPES ! D'une ouverture lumineuse, Moutinho trouve Jovetic excentré sur le côté gauche. Le Monténégrin temporise, centre à ras-de-terre et trouve l'ailier portugais, qui ne parvient pas à glisser le ballon sous le coude de Fabri ! Quelle occasion !

43eme minute
OOOH Gökhan ! Le latéral turc martyrise Jorge sur le côté droit et pénètre dans l'axe. Il parvient à frapper mais son tir, trop croisé, fuit le cadre de Subasic.

45eme minute (0-1)
BUUUUUUUUUUT DE RONY LOPES ! Adriano perd grossièrement le ballon à 30 mètres de son but et Moutinho le transmet immédiatement à l'ailier portugais. Le joueur de 21 ans percute dans l'axe et enroule un amour de ballon, du pied gauche, pour tromper Fabri. Monaco ouvre le score au meilleur des moments !

54eme minute (1-1)
Egalisation de Tosun ! Sur un contre, Quaresma est trouvé dans la surface, feinte devant Jorge qui se jette naïvement. L'arbitre accorde un penalty, que l'attaquant turc transforme !

58eme minute
Le Besiktas tout près de prendre l'avantage ! Tielemans perd encore un ballon plein axe. Instantanément, Babel effectue un superbe appel dans le dos de la défense monégasque et se retrouve seul face à Subasic. Le Néerlandais remporte son duel, Jemerson parvient à le contrer. Quaresma parvient à récupérer le ballon mais frappe au-dessus !

75eme minute
RAGGI ! Sur un corner, le défenseur place une belle tête mais Fabri se couche parfaitement ! Le ballon n'est pas bien dégagé par la défense turque et Glik, à l'entrée de la surface, place une demi-volée, finalement contrée !

83eme minute
OHHH BALDE ! A quinze mètres, plein axe, l'ancien attaquant de la Lazio Rome place une volée surpuissante mais son tir est contré par la défense du Besiktas ! Quel dommage !

87eme minute
JEMERSON ! Sur un coup de pied arrêté, Moutinho trouve le défenseur brésilien qui s'élève plus haut que tout le monde pour placer une tête ! Mais Fabri est encore vigilant !

89eme minute
Quaresma gâche ! Superbe contre enclenché par Talisca qui sert l'ailier portugais plein axe. L'ancien joueur de Porto tergiverse et frappe trop tardivement alors qu'il aurait pu servir Babel, esseulé plein axe !

83eme minute
KEITA MANQUE D'OFFRIR LA VICTOIRE A L'ASM ! Jovetic décale parfaitement son compère d'attaque dans la surface, légèrement excentré sur la gauche. Le buteur sénégalais manque légèrement son contrôle et écrase trop sa frappe du pied droit, qui termine dans les gants de Fabri ! Incroyable !
Tops et flops

TOP 3

La sortie de Lemar sur blessure a été un véritable coup dur pour l'ASM. Mais elle a eu le mérite de refaire pencher le jeu à droite pour faire exceller RONY LOPES. Très remuant, souvent déstabilisant dans l'axe, l'ailier portugais a concrétisé cette belle performance par un joli but juste avant la mi-temps, d'une frappe millimétrée du pied gauche.
Si Monaco a été dans le coup, ce mercredi soir, c'est aussi et surtout parce que ses cadres ont été à la hauteur. Décevant depuis le début de saison, FABINHO a retrouvé ses standards. En grattant de nombreux ballons en première période, il a permis à l'ASM de conserver l'ascendant technique. Et il a couvert une gigantesque zone, comblant parfois les défaillances de Jorge sur le côté gauche.
QUARESMA a fait vivre un calvaire à son vis-à-vis. Plus altruiste que par le passé mais toujours aussi juste techniquement, l'ailier portugais a été à l'origine de toutes les actions turques. Et c'est lui qui provoque le penalty.


FLOP 3

La sortie de Lemar a été une vraie perte offensive, elle a aussi eu une véritable incidence sur le plan défensif. Déjà largement perturbé par Quaresma, JORGE a laissé des trous béants dans son dos, même s'il n'a pas été beaucoup aidé par Keita Baldé, son compagnon de couloir. Pire, il a provoqué le penalty en se jetant naïvement sur une feinte du Portugais.
Lui n'a pas pris l'eau. Mais à plusieurs reprises, TIELEMANS s'est rendu coupable en perdant le ballon plein axe. L'une de ses erreurs a d'ailleurs entraîné le contre qui amène le penalty pour le Besiktas.
ADRIANO n'est plus tout à fait le latéral qu'il était au FC Barcelone. Absolument inoffensif, il a beaucoup souffert face à la vivacité de Rony Lopes. Il a commis beaucoup de faute, preuve qu'il a souvent été submergé.
Monsieur l'arbitre au rapport
Dans une ambiance bouillante et déstabilisante, M. Tagliavento a rendu une copie quasi impeccable. Tous les cartons distribués sont justifiés. Le penalty accordé au Besiktas l'est aussi.
La feuille de match
Ligue des Champions (J4) : BESIKTAS - MONACO : 1-1
Vodafone Arena (42 000 spectateurs environ)
Temps frais - Pelouse moyenne
Arbitre : M. Tagliavento (8)

Buts : Tosun (54eme) pour Besiktas - Rony Lopes (45eme) pour Monaco

Avertissements : Tolgay (25eme), Tosic (64eme) et Quaresma (88eme) pour Besiktas - Rony Lopes (27eme), Jorge (54eme) pour Monaco

Expulsion : Aucune


Besiktas Istanbul
Fabri (6) - Gönül (5), Pepe (6), Tosic (4) puis Medel, Adriano (3) - Quaresma (7), Hutchinson (5) puis Talisca, Tolgay (5) puis Mitrovic, Babel (5) - Ôzyakup (cap) (6), Tosun (6)

N'ont pas participé : Tolga (g), Necip, Lens, Negredo.
Entraîneur : Şenol Güneş


Monaco
Subasic (5) - Raggi (cap) (5), Glik (6), Jemerson (6), Jorge (2) - Tielemans (4) puis Carrillo, Fabinho (7) - Rony Lopes (7) puis Diakhaby, Moutinho (6), Lemar puis Jovetic (5) - K. Baldé (5)

N'ont pas participé : Benaglio (g), A. Touré, N'Doram, Boschillia.
Entraîneur : Leonardo Jardim

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU