Ligue des Champions : Un nul et des doutes pour Lyon contre le Zenit

Ligue des Champions : Un nul et des doutes pour Lyon contre le Zenit©Media365

Rémi Farge, publié le mardi 17 septembre 2019 à 20h46

Ce mardi, en Ligue des Champions, Lyon n'a pu faire mieux que match nul (1-1) contre une équipe du Zenit Saint-Pétersbourg tout sauf impressionnante.

Le debrief
Les sifflets qui descendent des travées du Groupama Stadium sont parfois prématurés. Mais mardi soir, au terme du premier match de Ligue des Champions de la saison, ils disaient tout de la période difficile que traverse (déjà) l'Olympique Lyonnais. Les rêves les plus fous nés d'un début de championnat exceptionnel semblent très loin tant l'équipe de Sylvinho apparaît à court d'idées et de solutions depuis quelques semaines. A la peine en Ligue 1 avec de tristes nuls contre Bordeaux et Amiens lors des deux dernières journées, le club rhodanien a été rattrapé par ses doutes lors de la venue du Zenit Saint-Pétersbourg mardi soir. Et le plus embêtant dans tout ça, c'est que l'OL a affronté une équipe russe qui n'avait vraiment rien d'un épouvantail. Les visiteurs ont juste bien exploité les faiblesses lyonnaises du moment. Au milieu en particulier. Trop souvent en première période et dans le dernier quart d'heure, l'OL s'est retrouvé coupé en deux. Thiago Mendes s'est perdu dans cette faille, et derrière, Jason Denayer a eu bien du mal à tenir à lui tout seul une charnière manquant cruellement de vitesse.

Quand Sardar Azmoun a ouvert le score en fin de première période, il n'y avait pas grand-chose à redire tant les Russes étaient beaucoup plus dangereux que les Lyonnais quand ils entraient dans les trente derniers mètres. Heureusement la donne a changé en deuxième période, la sortie de l'attaquant iranien donnant moins de variété aux rares velléités offensives adverses. Avec un Memphis Depay (un peu) plus tranchant, à l'image du penalty obtenu sans sourciller, et un Jeff Reine-Adelaïde dans tous les bons coups, Lyon s'est davantage installé dans la partie de terrain du Zenit. Avec plus de réussite, l'OL aurait même pu s'imposer ce mardi soir, tant les dix dernières minutes ont été à son avantage. Mais pour gagner ce match, il aurait fallu plus de justesse technique, dans les centres par exemple, plus de vitesse et surtout plus de folie. Cette folie qui avait accompagné tout le premier tour des Lyonnais en Ligue des Champions la saison dernière, et qui avait permis de masquer quelques faiblesses. Sans cette folie, les défauts ressortent. Ils font mal aux yeux, et Sylvinho va vite devoir trouver des solutions pour relancer la machine.
L'instant T :
En fin de première période, Sardar Azmoun s'est blessé à la cheville droite en voulant stopper Thiago Mendes. Les images de la cheville de l'attaquant du Zenit ont laissé penser qu'il ne pourrait pas continuer la rencontre. Sorti se faire soigner, l'Iranien est pourtant revenu sur la pelouse... et a marqué sur son premier ballon, juste avant la mi-temps. Cruel pour l'OL, car dès le début de la deuxième période, il a finalement renoncé. A quoi ça tient...
Les buts
41eme minute (0-1)
But du Zenit ! Touché à la cheville deux minutes plus tôt, Azmoun revient sur le terrain et crucifie l'OL. L'attaquant iranien joue le une-deux avec Dzyuba, couvert par Dubois. L'attaquant russe remet le ballon dans la course de son coéquipier, qui prend toute la défense lyonnaise de vitesse et gagne son duel avec Lopes.

50eme minute (1-1)
Penalty pour l'OL ! A peine entré, Ozdoev tombe dans un crochet de Depay à l'entrée de la surface. Il accroche le Néerlandais, qui obtient un penalty logique et trompe lui-même Lunev d'un tir bien croisé.
Les tops et les flops
Sardar AZMOUN (7)
Très mobile sur le front de l'attaque du Zenit, Sardar Azmoun a été un poison pour la défense lyonnaise qu'il a considérablement gêné avec sa vitesse. Notamment sur l'action du but, où il laisse sur place Marcelo et Denayer en jouant un une-deux avec Dzyuba. Auteur d'une autre frappe détournée en corner, il s'est blessé à la cheville en fin de première période et a été remplacé dès la reprise.
Jeff REINE-ADELAÏDE (7)
Pour sa première en Ligue des Champions, Jeff Reine-Adelaïde a confirmé qu'il était l'homme en forme du moment. En pointe haute du milieu à trois, l'international Espoirs français a été bon et a fait mal à ses adversaires grâce à sa justesse balle au pied et sa qualité de percussion. De loin le meilleur joueur de l'OL mardi soir.
Thiago MENDES (3)
Toujours entre deux mais finalement jamais au bon endroit, Thiago Mendes a donné l'impression de ne pas savoir comment se situer dans le milieu à trois lyonnais. Ce qui est certain, c'est qu'il n'a été d'une aide que très limitée dans le repli défensif, et le Zenit en a allégrement profité pour trouver des espaces une fois la ligne médiane franchie, comme sur l'action du but.
La feuille de match
LYON - ZENIT : 1-1
Groupama Stadium (50 000 spectateurs environ)
Temps doux - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Oliver (6)

Buts : Depay (50eme sp) pour Lyon - Azmoun (41eme) pour le Zenit

Avertissements : Y.Koné (71eme) pour Lyon - Azmoun (38eme), Rakitskiy (61eme), Kuzyaev (70eme) et Shatov (86eme) pour le Zenit

Lyon
A.Lopes (5) - Dubois (4), Marcelo (4), Denayer (cap) (5), Y.Koné (5) - Tousart (4), Reine-Adelaïde (7) puis Terrier (85eme), Thiago Mendes (3) - B.Traoré (4) puis Cornet (77eme), M.Dembélé (4), Depay (6)

N'ont pas participé : Tatarusanu (g), Tete, Andersen, Aouar, Jean Lucas
Entraîneur : Sylvinho

Zenit
Lunev (5) - Karavaev (5) puis Shatov (78eme), Osorio (6), B.Ivanovic (cap) (5), Rakitskiy (6), Zhirkov (4) puis Kuzyaev (64eme) - W.Barrios (5), Driussi (5), D.Santos (6) - Azmoun (7) puis Ozdoev (46eme), Dzyuba (6)

N'ont pas participé : Kerzhakov (g), Smolnikov, Erokhin, Mammana
Entraîneur : S.Semak

Vos réactions doivent respecter nos CGU.