Ligue des champions : Monaco chute contre le PSV

Ligue des champions : Monaco chute contre le PSV©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mardi 09 août 2022 à 23h13

Après un score de parité à l'aller (1-1), l'AS Monaco s'est inclinée contre le PSV Eindhoven (2-3, a.p.). Un échec pour le club de la Principauté, qui ne disputera pas la phase de poules.



Ces batailles estivales sont devenues courantes dans l'ère récente de l'AS Monaco. Celle-ci était un éveil à une saison fantastique, la campagne 2016-17, qui avait vu l'ASM de Jardim entamer son épopée européenne au cœur de l'été pour la pousser jusqu'au bout du printemps, après l'éclosion d'un diamant nommé Kylian Mbappé. De l'eau a coulé sous les ponts, depuis. Chaque promotion a son histoire. Ce nouveau cru ne visera pas des altitudes aussi élevées. Pire, alors qu'il avait vu le ciel se dégager, il a finalement échoué à franchir l'obstacle du PSV Eindhoven, dans un match rocambolesque où le club néerlandais a eu le dernier mot.

Il y a une semaine, la frustration dominait dans l'esprit des Monégasques, conscients d'avoir obtenu un résultat - match nul 1-1 à Louis-II - qui ne correspondait pas à leur prestation collective. Les hommes de Philippe Clement étaient au pied du mur ce mardi soir.  Car ce PSV, dans son antre, avait encore tendu un piège assez similaire à celui de l'aller : laisser l'initiative du jeu aux Monégasques et les piquer à la moindre ouverture.

Un scénario cruel pour Monaco

C'est exactement ce scénario qui s'est dessiné en début de match. Après avoir placé Gakpo dans une position dangereuse sur une belle ouverture (12e), l'intenable Veerman a débloqué la situation d'un joli tir croisé suite à un centre de Mwene (1-0, 21e). Monaco voyait l'étau se resserrer à ce stade du match. D'autant que le plan des Néerlandais s'exécutait à la perfection. Saibari (28e), puis le buteur Veerman (42e) ont encore fait passer des frissons dans la défense monégasque.

Au pied du mur, le club de la Principauté a pourtant trouvé les ressources pour refaire surface. Après que Ben Yedder ait buté sur l'ancien Niçois Benitez juste avant la pause (45e), Maripan, sur un temps fort de l'ASM, a endossé un costume de renard des surfaces qui a bien fait les affaires de son équipe. Le géant chilien a d'abord trouvé le poteau sur un coup-franc botté par Caio Henrique (55e) avant de marquer dans la foulée sur un cafouillage dans la surface (1-1, 58e).

Il n'était pas question de lever le pied. Qui d'autre que Wissam Ben Yedder pour l'attester ? En bon capitaine, l'international français a repris un centre au cordeau de Gelson Martins pour redonner l'avantage aux siens (1-2, 70e). Monaco aurait pu et dû sceller l'affaire dans la foulée si Embolo, lancé dans l'espace, avait obtenu quelque chose après un retour en catastrophe d'Obispo (88e). Il n'en a rien été. Pis, Eindhoven a rétorqué. D'un coup de casque opportuniste, Gutierrez a envoyé le PSV en prolongations. Et à ce petit-jeu, les Néerlandais ont eu le dernier mot, Luuk de Jong libérant son équipe d'une tête puissante au bout de la nuit (3-2, 109e). Cruel, vraiment. D'autant que Monaco avait trouvé la barre dix minutes plus tôt par Embolo (93e). Les Monégasques resteront à quai.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.