Ligue des Champions : Liverpool retrouve le sommet de l'Europe et laisse Tottenham face à ses regrets

Ligue des Champions : Liverpool retrouve le sommet de l'Europe et laisse Tottenham face à ses regrets©Media365

Rémi Farge, publié le samedi 01 juin 2019 à 22h57

Liverpool s'est offert la sixième Ligue des Champions de son histoire, samedi soir à Madrid, en venant à bout de Tottenham en finale. Mohamed Salah et Divock Origi ont marqué les buts de la victoire.

Le debrief
Ils ne méritaient pas de terminer cette incroyable saison sans rien. Seulement deuxième de Premier League malgré un exercice stratosphérique de bout en bout, Liverpool avait l'occasion de terminer 2018-19 en inscrivant son nom au palmarès de la Ligue des Champions pour la sixième fois de son histoire. Le club de la Mersey n'a pas laissé passer cette occasion en or, ce samedi soir à Madrid, en finale contre Tottenham. Les Reds restaient sur deux échecs, en 2007 et en 2018, contre Milan et le Real Madrid, les deux mastodontes du continent. Alors face à un adversaire davantage à leur portée, il ne fallait pas se rater pour enfin se débarrasser de ce statut de « loser » magnifique qui commençait à leur coller à la peau. Comme à celle de son entraîneur Jürgen Klopp, qui restait sur une finale de Ligue Europa et une finale de Ligue des Champions perdues sur le banc de Liverpool.

Les coéquipiers de Sadio Mané n'ont pas été étincelants sur la pelouse du Wanda Metropolitano. Ils se sont contentés d'être à peine meilleurs que leurs adversaires qui, eux, vont nourrir un paquet de regrets au moment d'analyser cette défaite. Car Tottenham est passé à côté du rendez-vous le plus important de son histoire. Les Spurs ne sont entrés dans leur match qu'à l'heure de jeu. Cela avait suffi pour terrasser l'Ajax dans un scénario fou au tour précédent, mais cette fois, la grâce n'a pas touché Lucas, remplaçant au coup d'envoi, et le gardien adverse a répondu présent quand il a fallu empêcher Tottenham de se relancer. Plus globalement, le niveau technique de cette finale a laissé à désirer. Les deux équipes ont eu énormément de mal à tenir le ballon, encore plus la formation de Mauricio Pochettino, extrêmement empruntée pour sortir de ses trente mètres ou pour mettre un pied dans la surface adverse.

Pourtant, cette finale avait démarré sur les chapeaux de roues, digne des montagnes russes d'émotions vécues depuis le début de la Ligue des Champions 2018-19. Une main, qui va encore faire parler, de Moussa Sissoko et un penalty rapidement transformé par Mohamed Salah. Puis presque plus rien. Une maîtrise un peu plus nette pour Liverpool. Mais presque pas d'occasions chaudes, si ce n'est une frappe de James Milner au ras du poteau. Pour éviter toute discussion, Divock Origi a doublé la mise dans le « money time ». Pour le plus grand plaisir de la grosse colonie de supporters des Reds qui avaient fait le déplacement à Madrid. Cette fois, ils n'auront pas à sécher leurs larmes, comme trop souvent au moment d'aborder la dernière marche ces dernières années. Jürgen Klopp peut arborer un grand sourire. Lui et ses hommes l'ont fait. Ils sont sur le toit de l'Europe et n'ont rien volé à personne. Avec cette sixième Ligue des Champions, Liverpool devient même seul troisième au palmarès des clubs les plus titrés. Ça compte.
Le film du match
2eme minute (0-1)
Penalty pour Liverpool ! Sur un centre de Mané dans la surface, Sissoko a le bras tendu et n'arrive pas à le baisser à temps pour empêcher le contact. Même si la main est complètement involontaire, le milieu français est sanctionné. Salah se charge du penalty et trompe Lloris, qui part du bon côté mais qui ne peut rien face au tir puissant de l'Egyptien.

17eme minute
Trouvé sur la droite du terrain, Alexander-Arnold pousse le ballon sur dix mètres puis tente sa chance de plus de 30m. Sa frappe croisée à ras de terre termine sa course à quelques centimètres du poteau de Lloris.

38eme minute
Robertson progresse balle au pied et rentre dans l'axe. Personne ne sort sur l'arrière gauche de Liverpool, qui décide donc d'armer à l'entrée de la surface. Son tir plein axe est claqué en corner par Lloris.

69eme minute
Avec sa vitesse, Mané laisse Eriksen sur place et avance jusqu'à la surface. Il trouve Salah qui, dos au but, joue en remise sur Milner, dont le tir du pied gauche effleure le poteau de Lloris.

80eme minute
Double arrêt d'Alisson ! Le Brésilien se détend sur sa droite pour détourner une frappe de Son. Le ballon arrive dans les pieds de Rose qui trouve Lucas à hauteur du point de penalty. Ce dernier tente sa chance mais ça manque de puissance et le gardien de Liverpool se couche sur le ballon.

85eme minute
Tottenham obtient un très bon coup-franc excentré à l'entrée de la surface. Eriksen s'en charge et tente de trouver la lucarne opposée. Mais encore une fois, Alisson gicle vite et sort la frappe du Danois en corner.

87eme minute (0-2)
But de Liverpool ! La défense de Tottenham a toutes les peines du monde à se dégager sur un corner venu de la droite. Matip se bat comme un beau diable et parvient à le chiper à son vis-à-vis. Il décale Origi sur la gauche de la surface. Le tir croisé du Belge est parfait et va se loger dans le petit filet opposé de Lloris.

93eme minute
Alisson est encore là pour sortir un tir croisé de Son. La claquette du gardien brésilien n'est pas très académique, mais il préserve sa cage inviolée.
Tops et flops

TOP 3

Sadio MANE n'a pas marqué mais il a été le grand bonhomme de cette finale. C'est d'abord lui qui obtient, malicieusement, le penalty de la victoire. Mais au-delà de ce centre vicieux, le Sénégalais a été un poison constant, notamment pour Trippier, avec sa vitesse et ses appels incessants.

ALISSON n'a rien eu à faire pendant une heure, mais dès que Tottenham a poussé, le gardien de Liverpool a pris une part déterminante dans la conquête de son équipe. Avec d'abord un double arrêt pour empêcher Son et Lucas d'égaliser, puis en sortant un coup-franc d'Eriksen dans le money-time.

Peu inquiété défensivement et donc assez serein, Andrew ROBERTSON a pris confiance et s'est pas mal projeté vers l'avant, surtout en première période. Une frappe claquée en corner par Lloris, mais aussi et surtout plusieurs centres remarquables.


FLOP 3

En dedans depuis plusieurs mois, Dele ALLI n'a pas réussi à relever la tête sur cette finale. L'international anglais a fait preuve d'une maladresse technique affligeante en première période, perdant plusieurs ballons et ratant presque toutes ses passes vers l'avant.

De retour de blessure après un mois et demi sans jouer, Harry KANE a été fantomatique dans cette finale de Ligue des Champions. Un pari perdant pour son entraîneur, qui n'a jamais pu compter sur son attaquant en position dangereuse dans la surface de Liverpool.

Kieran TRIPPIER n'y était pas ce samedi soir. Défensivement, le latéral anglais a été en grande souffrance dans son duel avec Mané. Pas à l'aise dans les sorties de balle, il perdu trop de ballons en phase de transition ou dans le camp adverse.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Skomina avait fait parler de lui en 8eme de finale avec le penalty sifflé contre Kimpembe. Il a remis ça après trente secondes de jeu en signalant une main de Sissoko. Sévère, diront certains car totalement involontaire, logique diront d'autres qui jugeront que le Français n'avait pas à tendre le bras comme ça. Sinon, il n'a sorti aucun carton.
La feuille de match
LIGUE DES CHAMPIONS (Finale) / TOTTENHAM - LIVERPOOL : 0-2
Wanda Metropolitano, à Madrid (67 000 spectateurs environ)
Temps chaud - Pelouse excellente
Arbitre : M.Skomina (4)

Buts : Salah (2eme sp) et Origi (87eme) pour Liverpool


Tottenham
Lloris (cap) (5) - Trippier (3), Alderweireld (4), Vertonghen (5), Rose (6) - Winks (4) puis Lucas (66eme), Sissoko (4) puis Dier (74eme), Eriksen (5) - Son (4), Kane (3), Alli (3) puis Llorente (82eme)

N'ont pas participé : Gazzaniga (g), Vorm (g), D.Sanchez, Foyth, B.Davies, Aurier, Walker-Peters, Wanyama, Lamela
Entraîneur : M.Pochettino


Liverpool
Alisson (8) - Alexander-Arnold (6), Matip (6), Van Dijk (7), Robertson (8) - Fabinho (7), Henderson (cap) (6), Wijnaldum (5) puis Milner (62eme) - Salah (6), Firmino (4) puis Origi (58eme), Mané (7) puis J.Gomez (90eme)

N'ont pas participé : Mignolet (g), Kelleher (g), Moreno, Lovren, Sturridge, Oxlade-Chamberlain, Shaqiri, Brewster
Entraîneur : J.Klopp

Vos réactions doivent respecter nos CGU.