Ligue des Champions : L'OL fait une belle opération en battant Benfica

Ligue des Champions : L'OL fait une belle opération en battant Benfica©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mardi 05 novembre 2019 à 23h05

Si l'OL s'est fait peur en seconde période après un premier acte bien maîtrisé, il a tenu bon pour vaincre Benfica ce mardi (3-1). Les Gones consolident leur deuxième place dans le groupe G de la Ligue des Champions et se placent en ballotage favorable avant de se rendre chez le Zenit Saint-Pétersbourg dans trois semaines.

Le debrief
L'OL ne fera pas la fine bouche. S'il est passé d'un visage ultra-séduisant en première période à un autre plus besogneux en seconde, il a accroché un résultat dont il avait réellement besoin pour la suite de son aventure européenne. Sa victoire contre Benfica mardi (3-1) consolide sa deuxième place au classement du groupe G de Ligue des Champions, avec deux points de retard sur le RB Leipzig et surtout trois d'avance sur le Zenit Saint-Pétersbourg. Par conséquent, une victoire en Russie dans trois semaines, lors de la prochaine journée, assurerait la qualification des Gones pour les 8emes de finale. Même un nul laisserait à coup sûr les Lyonnais à la 2eme place et les maintiendrait en ballotage favorable avant la réception de Leipzig en clôture de la phase de groupes. Bref, le succès de mardi ouvre de sacrées perspectives à cet OL, peu importe les défauts et l'irrégularité encore affichés par ce groupe.

Rudi Garcia pourra néanmoins s'appuyer sur une première période probablement référence depuis le début de son mandat. Imposant un pressing haut et étant juste techniquement, les Lyonnais ont étouffé les Lisboètes. Ils ont d'abord eu la réussite d'ouvrir rapidement le score sur coup de pied arrêté et n'ont jamais desserré l'étreinte jusqu'à la pause. C'est en toute logique qu'ils sont rentrés aux vestiaires avec un break d'avance dans l'escarcelle et rien ne semblait pouvoir les ralentir sur leur lancée. Mais ils sont retombés dans leurs travers par la suite. Ils ont cherché à gérer le résultat, ce lui a rarement réussi ces dernières saisons, et ont laissé Benfica reprendre confiance. Les Portugais n'étant pas particulièrement inspirés, les Lyonnais ont longtemps résisté tout en étant acculés dans leur camp et ne ressortant que peu de ballons proprement. Ils ont néanmoins fini par craquer et par se faire peur, jusqu'à se libérer en toute fin de temps réglementaire, par un troisième but salvateur. Pour un match plein, l'OL devra encore attendre. Mais il a néanmoins fait ce qu'il fallait pour se mettre dans une posture intéressante en Ligue des Champions. Tout en préparant dans la bonne humeur le rendez-vous à Marseille dimanche.
L'instant T :
Hasard ou pas, la sortie de Memphis Depay à la mi-temps a fait baisser l'OL d'un cran sur le terrain. Sans leur mâle alpha devant, les Lyonnais ont été rattrapés par leurs démons et ont perdu en maîtrise, ce qui n'est pas passé loin de leur coûter cher. Un avertissement sans frais pour cette fois. Mais un avertissement tout de même.


Les buts
4eme minute (1-0)
Corner pour Lyon sur la droite. Reine-Adelaïde le joue court avec Depay, qui passe en retrait vers Dubois. Ce dernier centre en une touche et dépose son ballon aux six mètres, où Andersen est le plus prompt pour reprendre de la tête. Le défenseur danois transperce Vlachodimos à bout portant.

33eme minute (2-0)
Servi sur la ligne médiane, Aouar part arrêté et dépose Tavares balle au pied. Au bout de sa course, il entre dans la surface et adresse un centre au cordeau pour Depay. Le Néerlandais coupe la trajectoire aux six mètres et pousse le ballon dans le but vide.

78eme minute (2-1)
Depuis son camp, Pizzi repique sur son pied droit et envoie un long ballon dans le dos de la défense lyonnaise pour Seferovic. L'attaquant suisse s'emmène le ballon de la poitrine et conclut d'une frappe croisée du gauche. D'abord signalé hors-jeu, il est finalement réhabilité par la vidéo, puisqu'il était couvert par Andersen.

89eme minute (3-1)
Après un gros travail sur la gauche, Cornet s'arrache pour pousser le ballon jusqu'à B.Traoré sur la droite. L'ailier burkinabé fixe son adversaire pour se mettre sur son pied gauche et enrouler sa frappe, qui se loge dans le petit filet opposé de Vlachodimos.
Les tops et les flops de Lyon
Houssem AOUAR (7)
Houssem Aouar tient probablement son match-référence de la saison. A nouveau excentré sur la gauche du 4-4-2 lyonnais, le milieu de l'OL y a fait d'énormes différences, comme sur l'action du break. Il a brillé techniquement et résisté dans le duel physique. Critiqué parfois pour son implication défensive, il a cette fois répondu présent et a gratté de nombreux ballons dans les pieds adverses.

Lucas TOUSART (6)
Bien évidemment, Lucas Tousart a parfois du déchet dans ses transmissions et vendange des premières relances. Mais il a montré un tel d'activité qu'il est difficile de le lui reprocher. Son volume de jeu, à la récupération comme dans les courses vers l'avant, a fait énormément de bien à son équipe. Solide même quand son équipe a reculé en seconde période.
Moussa DEMBELE (4)
Autant Memphis Depay a encore pesé sur la défense de Benfica et a claqué un quatrième but en autant de matchs de Ligue des Champions cette saison, autant Moussa Dembélé a traîné sa peine en pointe. Peu d'impact physique, du déchet technique sur les rares ballons exploitables touchés, des mauvais choix : l'ancien du Celtic Glasgow n'a pas réussi grand-chose de positif.
Les tops et les flops de Benfica
Haris SEFEROVIC (6)
Entré en jeu à la mi-temps, Haris Seferovic a encore démontré qu'il avait ses limites techniques. Mais il a tout de même métamorphosé son équipe, par sa puissance et sa capacité à être un point d'ancrage au centre de l'attaque de Benfica. Auteur du but qui a relancé le suspense à l'orée du dernier quart d'heure.
Carlos VINICIUS (4)
Passé par Monaco sans y faire son trou, Carlos Vinicius n'a pas donné de regret à l'ASM avec ce qu'il a montré sur la pelouse du Groupama Stadium. Trop moyen balle au pied pour exister et trop lent pour enchaîner, il n'a jamais réussi à se sortir du marquage de la charnière lyonnaise. Un match frustrant pour lui.
TAVARES (4)
Tavares a vécu une soirée compliquée dans son couloir droit. Plein de bonnes intentions offensives, il n'a pas transformé ses débordements en actions positives et il a surtout pris le bouillon en phase défensive, face à un Aouar virevoltant et en pleine réussite. Dans le dur, y compris quand Benfica a ressorti la tête de l'eau en seconde période.
La feuille de match
LYON - BENFICA : 3-1
Groupama Stadium (55 000 spectateurs environ)
Temps pluvieux - Pelouse excellente
Arbitre : M.Kuipers (Pays-Bas / 6)

Buts : Andersen (4eme), Depay (33eme) et B.Traoré (89eme) pour Lyon - Seferovic (78eme) pour Benfica

Avertissements : Gabriel (43eme) et Florentino (50eme) pour Benfica

Expulsion : Aucune


Lyon
A.Lopes (6) - Dubois (cap) (6), Andersen (6), Denayer (6), Y.Koné (6) - Reine-Adelaïde (5) puis B.Traoré (73eme), T.Mendes (6), Tousart (6), Aouar (7) puis Marcelo (91eme) - M.Dembélé (4), Depay (6) puis Cornet (46eme / 4)

N'ont pas participé : Tatarusanu (g), Rafael, Jean Lucas, Cherki
Entraîneur : R.Garcia


Benfica
Vlachodimos (5) - Tavares (4), Ruben Dias (cap) (4), Ferro (non noté) puis Jardel (16eme / 5), Grimaldo (5) - Gedson Fernandes (4) puis Seferovic (46eme / 6), Florentino (5), Gabriel (4), Cervi (4) puis Pizzi (73eme) - Chiquinho (4), C.Vinicius (4)

N'ont pas participé : Zlobin (g), De Tomas, André Almeida, Taarabt
Entraîneur : B.Lage

Vos réactions doivent respecter nos CGU.