Ligue des Champions : L'OL arrache son huitième !

Ligue des Champions : L'OL arrache son huitième !©Media365
A lire aussi

Naïm Beneddra, publié le mardi 10 décembre 2019 à 23h07

L'OL, encore mené à 10 minutes de la fin par Leipzig, est allé chercher un nul 2-2 suffisant pour se qualifier en huitièmes de finale de Ligue des Champions.

Le debrief
Lyon verra bien les 8emes de finale de la Ligue des Champions. Au bord de l'élimination pendant les trois quarts du match, l'équipe de Rudi Garcia a réussi à composter son ticket à la faveur d'un but inscrit en toute fin de partie par Depay et aussi de la victoire de Benfica dans l'autre match du groupe. Un scénario miraculeux et aussi légèrement flatteur au vu de la fragilité affichée. Mais, au bout du compte, il n'y a que la qualification qui compte et les Gones ont tout l'hiver désormais pour corriger leurs errements.

Le premier acte des Lyonnais a été totalement manqué. Alors que tout était réuni pour faire une belle prestation et que cette soirée soit celle de délivrance et de communion avec les supporters, les Rhodaniens se sont tirés une balle dans le pied en signant une entame à l'envers. Rapidement mis en difficulté par la fougue et l'abnégation allemandes, les Gones n'ont rien trouvé de mieux que de commettre deux erreurs complètement évitables dans la surface. Ça a débouché sur des penalties, transformés avec succès à chaque fois, et dès lors la mission des locaux devenait totalement impossible. Et elle l'était à plus forte raison avec cette attitude passive que les locaux ont affichée. Comme si, découragé par leurs propres errements, ils avaient trop vite abdiqué.

Un but d'anthologie de Houssem Aouar a ravivé cependant le suspense au retour des vestiaires, mais cette réduction n'a pas vraiment eu l'effet escompté. Ou du moins, pas immédiatement. L'OL a tardé avant de ranimer la flamme avec peu d'intensité dans ses offensives. Leipzig a aussi parfaitement su faire le dos rond et on voyait mal comment cette formation allemande allait céder. Finalement, la solution est venue de Depay. En bon capitaine, le Néerlandais a réussi à égaliser pour son équipe. Après une occasion sur coup franc (65e), et un tir plein axe repoussé par Gulacsi (78e), le Hollandais a trouvé la faille sur un tir en pivot. Un but qui vaut très cher puisqu'il envoie Lyon en 8emes pour la deuxième année de suite.
L'instant T : 86e
Dans les dernières minutes du match, les Allemands se ruent vers l'attaque dans le but d'ajouter un troisième. Sur une action totalement confuse dans la surface, deux Lyonnais se couchent pour repousser des tirs de Cunha de près. Denayer et Marçal jouent aux héros. Le Belge touche même le cuir du bras, mais l'arbitre n'y voit que du feu et la VAR n'intervient pas. Après avoir beaucoup souffert pour revenir au score, les Gones ont été tout proches de sombrer de nouveau.
Les buts
9eme minute (0-1)
Forsberg transforme le pénalty ! Le milieu suédois donne l'avantage à son équipe en prenant Anthony Lopes à contre-pied. Le gardien lyonnais a de quoi s'en vouloir, car il avait provoqué cette sentence en intervenant irrégulièrement dans les pieds de Poulsen. Le match ne pouvait pas plus mal commencer pour les Gones.

34eme minute (0-2)
Werner double la mise ! L'international allemand transforme un autre pénalty pour son équipe, même si Lopes touche le ballon de la main. Sur ce coup, c'est Lucas Tousart qui a plombé son équipe avec une faute évitable dans la surface.

50eme minute (1-2)
Aouar relance le suspense ! Le milieu offensif lyonnais cueille le ballon sur le côté gauche, s'avance et arme une merveilleuse frappe enroulée du droit. Le geste limpide, instinctif et efficace puisque le cuir termine dans le petit filet opposé. C'est tout ce dont l'OL avait besoin pour revenir dans le match.

82eme minute (2-2)
Depay rétabli la parité ! Après s'être essayé à deux reprises sans succès, le Néerlandais parvient à libérer les siens d'un tir croisé dans la surface suite à une déviation d'un partenaire de la tête. Avec l'opportunisme qu'on lui connait, malgré la charge d'un adversaire sur le dos et même s'il n'avait pas les yeux rivés sur les buts, il a trouvé l'angle parfait pout faire mouche.
Les tops et les flops
Memphis DEPAY (7)
Le Néerlandais ne pouvait pas passer à côté de ce grand rendez-vous. Son équipe a peiné collectivement, mais lui a donc su faire le boulot avec cette réalisation en toute fin de partie. Après une première période moyenne, il s'est réveillé, a multiplié les tentatives et a fini par être récompensé pour ses efforts. Plus que jamais, l'OL peut se féliciter d'avoir un tel joueur dans ses rangs.
Houssem AOUAR (6)
L'international espoir a relancé les siens à travers un remarquable éclair de génie. À travers sa technique, il a donc su réveiller son équipe. Même s'il n'a pas tout réussi, on l'a vu prendre des initiatives et chercher souvent à faire la différence. Une énergie et une envie dont s'est peut-être inspiré Depay.
Lucas TOUSART (3)
Il a été parmi les lyonnais les plus décevants durant cette rencontre, et pas seulement en raison du pénalty qu'il provoque et qui scelle quasiment le sort de cette empoignade. Dans l'entrejeu, il n'a pas eu le rendement qu'on lui connait, avec beaucoup de déchet dans les transmissions et pas assez de projections vers l'avant.
La feuille de match
LYON - LEIPZIG : 2-2
Groupama Stadium (45 000 spectateurs environ)
Temps frais - Pelouse en bon état
Arbitre : A. Taylor (6)

Buts : Aouar (50eme), Depay (82eme); Forsberg (9eme s.p.), Werner (33eme s.p.)

Avertissements : Mendes (33eme), Depay (82eme); Upamecano (3eme), Saracchi (63eme)


Lyon
A.Lopes (4) - Tete (5), J.Andersen (5), Denayer (6), Rafael (4) puis Marcal (73eme)- Tousart (3) puis Reine-Adelaide (64eme), Thiago Mendes (5) - Terrier (4) puis Marcelo (87eme), Depay (cap) (7), Aouar (6) - M. Dembélé (5)

N'ont pas participé : Tatarusanu (g), Caqueret, Cornet, B. Traoré.
Entraîneur : Rudi Garcia


Leipzig
Gulacsi (6) - Klostermann (6), Mukiele (5), Upamecano (5) puis Ampadu (55eme), Saracchi (5) - Nkunku (6) puis Laimer (75eme), Haidara (5), Forsberg (6), Demme (5) - Werner (5) puis Cunha (55eme), Y.Poulsen (6)

N'ont pas participé : Mvogo (g), Halstenberg, Sabitzer, Shick.
Entraîneur : J.Nagelsmann

Vos réactions doivent respecter nos CGU.