Ligue des Champions - Groupe F : L'OL sort un exploit majuscule contre Manchester City

Ligue des Champions - Groupe F : L'OL sort un exploit majuscule contre Manchester City©Media365

Geoffrey Steines, publié le mercredi 19 septembre 2018 à 23h05

L'Olympique lyonnais a réalisé un retour fracassant en Ligue des Champions en s'imposant sur la pelouse de Manchester City mercredi (1-2). Une victoire logique pour des Gones brillants en première période et plus besogneux ensuite. L'exploit de cette première semaine européenne.

Le debrief
L'OL est décidément insaisissable. Comme souvent ces derniers mois, c'est au moment où il était le moins attendu que le septuple champion de France a montré son plus beau visage. Quatre jours après un nul miraculeux à Caen en L1 (2-2), les Lyonnais ont réussi l'exploit de s'imposer sur la pelouse de Manchester City (1-2), champion d'Angleterre en titre avec plus de 100 points la saison passée et considéré comme un candidat crédible à la victoire finale en Ligue des Champions. La récompense logique d'un match plein des hommes de Bruno Genesio, étincelants en première période avant de tenir au courage leurs deux buts d'avance au retour des vestiaires. Avec le nul entre le Shakhtar Donetsk et Hoffenheim dans l'autre match du groupe F (2-2), les Gones ne pouvaient rêver meilleure entame pour son retour en C1, après une saison en Ligue Europa.

Le coach lyonnais avait pourtant pris des risques dans sa composition d'équipe, avec les titularisations de Maxwel Cornet et Pape Cheikh Diop, au temps de jeu très sporadique jusque-là cette saison. Moussa Dembélé et Bertrand Traoré débutaient eux sur le banc, Genesio relaçant aussi Houssem Aouar à gauche d'un 4-4-1-1. A priori risqué sur le papier, ce dispositif tactique a porté ses fruits. Il a permis aux Lyonnais d'évoluer haut sur le terrain et de gêner constamment la relance des Mancuniens, habituellement si fluide. Les joueurs de Pep Guardiola, suspendu et en tribunes, se sont certes montrés menaçants par instants. Mais l'OL, supérieur en particulier au milieu de terrain, maîtrisait globalement son sujet et a été récompensé par une efficacité maximale dans le dernier geste. C'est ainsi qu'il est rentré aux vestiaires avec un break d'avance au score.

Il fallait dès lors s'attendre à vivre un second acte bien plus compliqué, à subir les assauts répétés des Mancuniens. Mais les Lyonnais les ont relativement bien contenus, s'offrant même une balle de match que Memphis Depay a envoyé sur le poteau. Mais c'était l'une des rares sorties que les Gones, bien moins précis techniquement, se sont autorisés au cours d'une deuxième période où ils ont été acculés dans leur camp. Avec l'entrée de Leroy Sané, City a retrouvé du peps et du dynamisme, réduisant l'écart avant d'obtenir les situations pour arracher le nul. Au courage, avec un bloc ultra-resserré pour bloquer tous les espaces, les Lyonnais ont néanmoins tenu leur exploit jusqu'au bout. Une performance majuscule comme le club n'en avait plus réussi depuis des lustres en Ligue des Champions.
Le film du match
17eme minute
Corner sur la gauche pour Manchester City. Les Mancuniens le jouent à deux et Sterling dépose son centre vers le second poteau. Du bout des doigts, A.Lopes effleure le ballon, même s'il arrive jusqu'à A.Laporte, qui reprend de la tête dans un angle très fermé. Le gardien lyonnais est sauvé par son montant gauche.

20eme minute
Action exceptionnelle de 100 mètres des Citizens, qui ressortent proprement de derrière après avoir aspiré les Lyonnais. Au bout du mouvement, Sterling se met en position en repiquant sur son pied droit. Sa frappe est légèrement déviée et A.Lopes, surpris par la trajectoire, doit s'y prendre à deux fois pour saisir le ballon.

26eme minute (0-1)
Récupération haute des Lyonnais dans le camp mancunien. Fekir joue un une-deux parfait avec Aouar et le capitaine de l'OL adresse un centre au cordeau vicieux. Ça passe devant le but et Delph se troue complètement au second poteau. Cornet en profite pour glisser sa frappe du gauche dans le petit filet opposé.

34eme minute
Lancé sur la gauche, Sterling attend le soutien de ses partenaires et sert finalement Delph en retrait. Le latéral gauche de City reprend sans contrôle du gauche. C'est touché par Marcelo et A.Lopes fait preuve d'une grosse vitesse d'appuis pour se coucher sur sa droite après le changement de trajectoire du ballon.

43eme minute (0-2)
Mis sous pression par une passe d'A.Laporte, Fernandinho se fait surprendre par Fekir. Depay retrouve immédiatement son capitaine, qui accélère plein axe. Pas attaqué, il déclenche à l'entrée de la surface un tir croisé du gauche magnifique qui laisse Ederson sans réaction.

60eme minute
Depuis son propre camp, Ndombele lance parfaitement Depay d'une superbe passe en profondeur. Parti à la limite du hors-jeu, le Néerlandais résiste au retour de Walker et A.Laporte pour se présenter face à Ederson. Le gardien brésilien dévie néanmoins le ballon juste ce qu'il faut pour l'envoyer sur le poteau.

67eme minute (1-2)
Festival de L.Sané sur le côté gauche. L'international allemand prend d'abord de vitesse P.C.Diop avant de devancer Rafael, qui préfère le laisser passer plutôt que de provoquer le penalty. La passe en retrait est ensuite parfaite pour B.Silva, dont la frappe croisée passe entre les jambes de Denayer pour se loger dans le petit filet opposé.

73eme minute
L.Sané met à nouveau le feu sur son côté, en mettant au supplice Rafael avant de trouver D.Silva à l'entrée de la surface. Le capitaine de City remise intelligemment en retrait pour Agüero, dont la frappe puissante est captée par un A.Lopes bien placé et concentré.

90eme minute
Servi à l'entrée de la surface, Agüero embarque toute la défense lyonnaise et parvient à se mettre en position de tir dans un angle fermé sur la droite. En bout de course, il parvient à frapper du droit. Excellemment bien placé pour fermer son angle, A.Lopes repousse des deux poings en corner.
Tops et flops

TOP 3

Débuts fracassants pour NDOMBELE en Ligue des Champions. Associé à P.C.Diop dans l'entrejeu, l'international Espoirs français a réalisé un match monstrueux. Un impact énorme au milieu, de la qualité technique pour se sortir du pressing adverse et de la justesse dans ses transmissions, à l'image de ce service quasi-décisif pour Depay à l'heure de jeu : il a tout fait au plus-que-parfait. Impressionnant.*

En bon capitaine, FEKIR a montré la voie à ses partenaires au cours d'une première période sans-faute. Il s'est impliqué avec envie dans le repli défensif et s'est imposé comme le joueur initiant le pressing lyonnais. Il s'est ainsi occupé de tout sur le but du break après avoir offert l'ouverture du score à Cornet, avec de la réussite. Bien plus discret quand l'OL a reculé après la pause.

A chaque fois qu'A.LOPES a été sollicité, le gardien lyonnais a fait le geste juste. Très sûr dans ses prises de balle, y compris sur des frappes déviées vicieuses, il a aussi sorti le grand jeu sur un centre-tir dangereux et sur l'ultime tentative d'Agüero en fin de match. Impeccable du début à la fin.


FLOP 3

Aligné sur la gauche de la défense en remplacement de B.Mendy, DELPH a vécu une soirée compliquée dans son couloir. Il a régulièrement pris le bouillon dans son duel avec Cornet, dont la vitesse lui a posé un problème insoluble. Son dégagement raté a aussi coûté le premier but à son équipe, sans oublier un apport offensif qui s'est souvent limité à des tirs désespérés.

A.LAPORTE est passé complètement au travers de sa soirée. Le défenseur français, en souffrance face à la vitesse et la vivacité des attaquants lyonnais, a vécu un calvaire à chaque vague. Il a aussi fait preuve d'un déchet technique inhabituel dans la relance pour lui. Tellement à l'envers qu'il s'est même fait peur sur une tête en retrait mal ajustée en fin de match.

Coupable d'une perte de balle évitable sur le deuxième but lyonnais, FERNANDINHO n'a pas eu son rayonnement habituel dans l'entrejeu. Il a certes participé activement à la récupération, mais il a raté un nombre de passes très inhabituel pour lui, même dans des situations a priori simples pour un joueur sde sa trempe. Le signe que quelque chose ne tournait pas rond pour les Citizens.
Monsieur l'arbitre au rapport
Daniele Orsato a bien maîtrisé son match dans l'ensemble, se contentant de distribuer un seul avertissement. Mais l'arbitre italien s'est aussi trompé sur deux situations litigieuses dans les surfaces : un contact entre Gabriel Jesus et Rafael qui aurait pu valoir un penalty à City (40eme) et une faute de main de Walker sur une frappe de Ndombele (42eme). Aussi une faute évidente d'Ederson sur le même Ndombele complètement oublié en fin de match, qui aurait pu valoir cher.
La feuille de match
Ligue des Champions (Groupe F) / MANCHESTER CITY - LYON : 1-2
Etihad Stadium (35 000 spectateurs environ)
Temps frais - Pelouse excellente
Arbitre : M.Orsato (Italie / 4)

Buts : B.Silva (67eme) pour Manchester City - Cornet (26eme) et Fekir (43eme) pour Lyon

Avertissements : Agüero (91eme) pour Manchester City - Fekir (77eme) et B.Traoré (93eme) pour Lyon

Expulsion : Aucune


Manchester City
Ederson (5) - K.Walker (5), Stones (6), A.Laporte (3), Delph (3) - Gündogan (4) puis L.Sané (55eme), Fernandinho (4), D.Silva (cap) (6) - B.Silva (5), G.Jesus (4) puis Agüero (63eme), Sterling (4) puis Mahrez (76eme)

N'ont pas participé : Muric (g), Kompany, Otamendi, Foden
Entraîneur : P.Guardiola


Lyon
A.Lopes (6) - Rafael (4) puis Duvois (76eme), Marcelo (4), Denayer (4), F.Mendy (5) - Ndombélé (7), P.C.Diop (6) - Cornet (5), Fekir (cap) (5) puis Tousart (79eme), Aouar (5) - Depay (7)

N'ont pas participé : Gorgelin (g), M.Dembélé, B.Traoré, Ferri, Morel
Entraîneur : B.Génésio

Vos réactions doivent respecter nos CGU.