Ligue des Champions - Finale : Le Real Madrid entre dans la légende en dominant Liverpool

Ligue des Champions - Finale : Le Real Madrid entre dans la légende en dominant Liverpool©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 26 mai 2018 à 22h55

Grâce à un doublé de Gareth Bale, entré pour la demi-heure, le Real Madrid a terrassé Liverpool samedi en finale de la Ligue des Champions (3-1) et remporté la compétition pour la troisième saison consécutive. Un exploit qui ancre encore davantage le club merengue dans la légende du football européen.

Le debrief
Et à la fin, c'est toujours le Real Madrid qui gagne. Pour la troisième année consécutive, la quatrième en cinq saisons, le club merengue a décroché samedi la Ligue des Champions. Il a dominé pour cela Liverpool (3-1) au bout d'une deuxième période folle, avec Gareth Bale dans le rôle du héros inattendu et Loris Karius dans celui de fossoyeur des ambitions des Reds. Zinedine Zidane est ainsi devenu le premier entraîneur de l'histoire à remporter la compétition trois fois de suite. Le Real a surtout écrit une nouvelle page de sa légende dans l'histoire du football européen, en rejoignant l'Ajax Amsterdam et le Bayern Munich des années 70 avec ce fabuleux triplé. Ce résultat découle d'une forme de logique après une soirée où les Madrilènes ont globalement maîtrisé leur sujet, même si Liverpool a vendu chèrement sa peau et n'a jamais rien lâché, comme à son habitude.

Après une excellente entame, grâce à un pressing efficace et un positionnement très haut sur le terrain qui gênait le jeu espagnol, les hommes de Jürgen Klopp ont pris de plein fouet la sortie sur blessure de Mohamed Salah à la demi-heure de jeu, suite à un bon coup de vice de Sergio Ramos. Sans leur génial détonateur égyptien, ils ont alors connu d'immenses difficultés à ressortir proprement et ont subi les coups de boutoir du Real, qui a mis progressivement la main sur le match en redoublant les passes et en faisant courir son adversaire. Ils ont finalement cédé sur une première boulette de Karius, qui a profité à Karim Benzema. Au mental, Liverpool a arraché l'égalisation dans la foulée, mais ce n'était que retarder l'échéance.

Le couperet est tombé du pied de Bale, qui s'est envolé dans le ciel de Kiev pour inscrire l'un des plus beaux buts de l'histoire des finales de C1, s'offrant même le luxe de concurrencer son entraîneur dans ce registre. Le fait de jeu de trop pour les partenaires de James Milner, à bout de forces après 70 minutes, même si Mané a fait trembler une dernière fois Navas, et surtout son poteau. A force de ne pas passer loin du break, le Real l'a mis à cinq minutes du coup de sifflet final, histoire de vivre une fin de match tranquille et de savourer le moment. Il est historique, déjà légendaire. Maintes fois bousculé cette saison, notamment lors des trous précédents et encore ce samedi, le patron du football européen vacille, mais finit toujours par retomber sur ses pieds. C'est ce qui fait la force d'un géant. Un géant qui est seul sur sa planète, loin de tous les autres.
Le film du match
15eme minute
Mauvaise passe de Firmino au milieu et Carvajal devance Robertson. Le latéral espagnol transmet à C.Ronaldo, qui part de son côté droit et pénètre dans la surface. Dans un angle fermé, le Portugais choisit le tir et frappe en force au premier poteau. Juste au-dessus de la lucarne de Karius, qui était sur la trajectoire du ballon.

23eme minute
Tout part d'un une-deux basique sur la gauche entre Mané et Milner, qui s'arrache pour centrer en retrait vers Firmino. L'attaquant brésilien contrôle difficilement pour se mettre en position de tir en pivot. Il est contré par S.Ramos et le ballon sur Alexander-Arnold, qui envoie une frappe croisée surpuissante. Masqué au départ de la balle, Navas capte avec autorité.

43eme minute
Servi sur la droite, Isco adresse un centre au point de penalty, où C.Ronaldo s'impose dans les airs. Sa reprise de la tête puissante est repoussée par Karius sur Benzema, qui pousse le ballon au fond dans un deuxième temps. Un hors-jeu est logiquement signalé, puisque les deux attaquants du Real étaient en position illicite au moment de toucher le ballon.

45eme minute
Isco combine sur la gauche avec Benzema. Dans une position très excentrée au départ, l'attaquant français se remet sur son pied droit et envoie un long centre au second poteau jusqu'à Nacho, qui s'arrache pour reprendre de volée. Sa tentative atterrit dans le petit filet de Karius.

48eme minute
Récupération haute du Real Madrid et les Merengue développent une attaque rapide. Marcelo tente une passe à l'aveugle mal assurée vers S.Ramos, mais Lallana, peu inspiré, remet en jeu Isco, pourtant hors-jeu. L'Espagnol frappe en une touche par-dessus Karius, sorti à sa rencontre. Le ballon atterrit sur la barre transversale.

51eme minute (1-0)
But gag pour le Real Madrid. A l'origine un ballon en profondeur trop long de Kroos vers Benzema, ce qui arrive directement dans les mains de Karius. Le gardien de Liverpool veut relancer vite à la main, mais il est contré par l'attaquant madrilène, resté intelligemment au pressing. Le ballon file tranquillement dans le but vide.

55eme minute (1-1)
Corner pour Liverpool sur la droite. Milner envoie un centre sortant en cloche vers le second poteau, à la tombée duquel Lovren s'impose en force face à S.Ramos dans les airs. La remise du défenseur des Reds est prolongée par Mané, à l'extrême limite du hors-jeu pour devancer la sortie de Navas et égaliser.

60eme minute
Modric fixe Robertson et décale sur la droite Nacho, qui centre en première intention au cordeau. Isco contrôle comme il peut aux six mètres et enchaîne sur une frappe en pivot. Elle est déviée au départ par Lovren et prolongée en corner par Karius, vigilant au premier poteau.

64eme minute (2-1)
C.Ronaldo fixe la défense de Liverpool et retrouve Casemiro, qui sert Marcelo d'une tranversale sur la gauche. Le latéral du Real se remet sur son pied droit et envoie un centre difficile et légèrement déviée vers Bale, qui balance un retourné du gauche incroyable depuis l'entrée de la surface, lobant Karius sur sa droite. Quel bijou !

70eme minute
Depuis le couloir droit, Mané combine avec Wijnaldum avant de se mettre en position de frappe à l'entrée de la surface. Il arme du gauche et envoie une tentative vicieuse vers le côté opposé. Battu sur cette action, Navas est sauvé par son poteau.

74eme minute
Contre éclair du Real Madrid, avec Casemiro au service pour C.Ronaldo, qui se présente seul face à Karius. Mais au moment d'armer sa frappe, l'attaquant du Real Madrid est repris par Robertson, auteur d'un retour énorme et d'un tacle parfait pour éviter le break.

81eme minute
Décalé sur la droite, Bale s'avance sans être attaqué et envoie un incroyable centre de l'extérieur du gauche vers Benzema, qui reprend de volée. Sa tentative est topée est repoussé par Karius d'une belle envolée pour la photo.

84eme minute (3-1)
Marcelo sert Bale à l'opposé d'une longue transversale. L'ailier gallois a tout son temps pour contrôler et frapper en force des 25 mètres. Ce ballon flottant arrive directement sur Karius, qui se troue complètement sur son intervention et commet une deuxième énorme boulette dans ce match.
Tops et flops

TOP 3

Sur le banc en finale de la Ligue des Champions pour la deuxième année consécutive, BALE l'a fait basculer trois minutes après son entrée d'un retourné exceptionnel, qui aura sa place au panthéon des plus beaux buts à ce niveau de la compétition. En jambes, il s'est offert un doublé et a confirmé sa forme du moment à chaque fois qu'il a touché le ballon. Décisif déjà lors de la finale 2014, il a rappelé qu'il avait toute sa place dans l'incroyable dynastie merengue.

Impérial VARANE. Parfois critiqué pour son manqué de caractère et pour sa tendance à manquer d'air dans les sommets, le défenseur du Real Madrid a rendu une copie sans faute. Excellent dans l'anticipation, sûr dans les duels aériens, propre dans la relance : l'international français n'a rien laissé passer. Son match-référence au très haut niveau.

Salah sorti sur blessure à la demi-heure de jeu, MANE a hérité des clés du camion Liverpool et en a fait excellent usage. Détonateur des offensives des Reds par ses accélérations et sa qualité technique, l'international sénégalais s'est montré décisif en égalisant. Passé tout proche du doublé, mais le poteau de Navas en a décidé autrement.


FLOP 3

KARIUS a rappelé bien malgré lui que le poste de gardien était le point faible de Liverpool. En commettant deux erreurs énormes, une première sur une relance basique et une seconde sur une intervention douteuse, le gardien allemand a coûté très cher aux Reds. Un grand moment de solitude pour celui qui a probablement convaincu son club d'investir gros sur un gardien l'été prochain.

Entré à la place du malheureux Salah, LALLANA avait l'impossible mission de remplacer l'Egyptien, surtout après n'avoir pas joué plus d'une demi-heure dans un match depuis début mars. A la rue physiquement et techniquement, dépassé par le rythme, l'international anglais n'a jamais pesé sur les événements. Il a même failli donner une passe décisive bien involontaire à Isco.

Ce n'était pas le soir de C.RONALDO. Pas en réussite dans tout ce qu'il a tenté, dans ses frappes ou dans ses passes, l'international portugais n'a pas vécu le match qu'il espérait. Jusqu'à la dernière minute, quand un « streaker » l'a coupé en pleine action alors qu'il se voyait déjà marquer un quatrième but en finale. Il se consolera en rejoignant notamment Paolo Maldini avec cinq Ligues des Champions à son palmarès.
Monsieur l'arbitre au rapport
Un sans-faute pour Milorad Mazic et ses assistants, qui ont bien jugé toutes les situations litigieuses, comme le but refusé puis celui accordé à Karim Benzema. Une prestation à la hauteur de l'événement pour l'arbitre serbe.
La feuille de match
Ligue des Champions (Finale) : REAL MADRID - LIVERPOOL : 3-1
NSC Olimpiyskiy (69 000 spectateurs environ)
Temps ensoleillé - Pelouse excellente
Arbitre : M.Mazic (Serbie, 6)

Buts : Benzema (51eme) et Bale (64eme et 84eme) pour le Real Madrid - Mané (55eme) pour Liverpool

Avertissement : Mané (82eme) pour Liverpool

Expulsion : Aucune


Real Madrid
Navas (5) - Carvajal (non noté) puis Nacho (36eme / 6), Varane (5), S.Ramos (cap) (5), Marcelo (4) - Kroos (6), Casemiro (6), Modric (7) - Isco (6) puis Bale (62eme) - Benzema (6) puis Asensio (89eme), C.Ronaldo (4)

N'ont pas participé : K.Casilla (g), T.Hernandez, Lucas Vazquez, Kovacic
Entraîneur : Z.Zidane


Liverpool
Karius (4) - Alexander-Arnold (5), Lovren (6), Van Dijk (6), Robertson (5) - Wijnaldum (5), Henderson (cap) (4), Milner (7) puis Can (83eme) - Salah (non noté) puis Lallana (30eme / 5), Firmino (5), Mané (5)

N'ont pas participé : Mignolet (g), Clyne, Klavan, A.Moreno, Solanke
Entraîneur : J.Klopp

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.