Ligue des Champions : Benfica prolonge le cauchemar de l'OL

Ligue des Champions : Benfica prolonge le cauchemar de l'OL©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le mercredi 23 octobre 2019 à 22h55

Sur une erreur d'Anthony Lopes en fin de match, Lyon s'est incliné sur la pelouse de Benfica en Ligue des Champions.

Le debrief
L'Olympique Lyonnais doit se demander quand va se terminer ce cauchemar. Pour l'instant, il n'a pas de fin. Les hommes de Rudi Garcia se sont arrachés pour aller chercher un point sur la pelouse du Benfica Lisbonne ce mercredi soir. Et pourtant, ils repartent sans rien. Avec pour seule compagnie une première défaite en Ligue des Champions, une tonne de regrets, et un capitaine défait. Comptablement parlant, un point aurait en plus pu avoir une vraie importance à la fin de cette phase de groupes. Mais une énorme erreur de relance d'Anthony Lopes à cinq minutes du coup de sifflet final a permis à Benfica de signer sa première victoire européenne de la saison. Pas forcément immérité au regard du match, car l'OL s'est mis à jouer beaucoup trop tard. Encore une fois très décevants dans le contenu, les coéquipiers de Memphis Depay ont encaissé un but dès les premières minutes et ont eu du mal à trouver le bon comportement à adopter pour courir efficacement après le score. Le 4-4-2 aligné par le nouvel entraîneur lyonnais s'est révélé inefficace, avec un duo Depay-Dembélé sans aucune complémentarité, et un milieu Aouar-Tousart trop exposé dans l'axe du terrain.

Comme en plus, techniquement, l'OL a fait preuve d'un déchet assez incroyable, il ne fallait pas espérer grand-chose sur ce troisième match de Ligue des Champions. Quand un centre sur dix arrive à destination, quand un contrôle sur deux met en difficulté le porteur de balle, gagner à l'extérieur en Coupe d'Europe devient vite mission impossible. En face, le Benfica et sa classe biberon ont tenté des choses et ont montré, par moment, un visage assez séduisant avec des redoublements de passe dans les petits espaces ou des jeux en triangle. Mais le club portugais s'est éteint au retour des vestiaires, et ne s'est plus approché du but d'Anthony Lopes... jusqu'à cette terrible erreur. Avant cela, l'OL avait pourtant eu le mérite de pousser pour égaliser par Memphis Depay. Avec du recul, ce but du Néerlandais ne sert à rien sinon à gonfler ses statistiques individuelles. C'est là tout le problème. Depuis deux mois, cet OL-là n'est pas une équipe. Tant qu'il ne le redeviendra pas, il ne pourra rien ambitionner. Surtout pas en Ligue des Champions, où sa situation se complique. Leipzig prend la tête avec six points. Derrière, Lyon, le Zenit et Benfica se tiennent en un point.
L'instant T :
Il reste moins de dix minutes à jouer et le Benfica Lisbonne n'est absolument plus dangereux. Pourtant, Pizzi passe à un cheveu d'offrir la victoire aux Portugais avec un tir sur le poteau. Un avertissement qui perturbe les Lyonnais. Dans la même minute, le meneur de jeu lisboète profite en effet d'une énorme erreur de Lopes, qui rate complètement sa relance à la main, plein axe, et marque dans un but laissé vide par le capitaine de l'OL...
Les buts
5eme minute (1-0)
But de Benfica ! Koné vient prêter main forte à sa charnière mais n'arrive pas à dégager le ballon. Cervi le récupère et décale Rafa Silva, complètement seul. Il ne tremble pas et ajuste Lopes d'un tir croisé.

70eme minute (1-1)
But de Lyon ! Côté droit, Dubois réussit enfin un centre. La défense lisboète est piégée au deuxième poteau, et Depay se jette pour reprendre le ballon du pied gauche et tromper de près le gardien adverse.

85eme minute (2-1)
But de Benfica ! L'énorme erreur de Lopes ! Si souvent le sauveur de son équipe, le gardien lyonnais rate complètement sa relance à la main. Il offre la balle à Pizzi qui prend le ballon et tire instantanément en direction d'un but... vide.
Les tops et les flops
Alex GRIMALDO (7)
Alex Grimaldo a été intraitable en défense dans son duel avec Cornet, mais en plus, le latéral espagnol a été d'un apport précieux pour le Benfica en phase offensive. Des montées tranchantes, des passes précises et une vraie facilité balle au pied. Un très beau joueur.
Martin TERRIER (3)
Sa glissade à l'entrée de la surface est à l'image de son match : un gadin. Martin Terrier, titulaire sur le côté gauche du milieu lyonnais, a traversé cette rencontre comme une ombre, ne se montrant jamais au niveau requis pour faire mal à la défense de Benfica.
Anthony LOPES (3)
Dans la tempête, il était souvent le capitaine qui ne perdait jamais la barre. Mais c'est précisément au moment où le brassard lui a été confié qu'Anthony Lopes s'est planté lui aussi. Peu sollicité ce mercredi, le Portugais a précipité la chute de l'OL dans les dernières minutes avec une relance ratée. Une terrible erreur...
La feuille de match
BENFICA - LYON : 2-1
Estadio da Luz (60 000 spectateurs environ)
Temps frais - Pelouse moyenne
Arbitre : M.Kruzliak (4)

Buts : Rafa Silva (5eme) et Pizzi (85eme) pour Benfica - Depay (70eme) pour l'OL

Avertissements : Pizzi (42eme), G.Fernandes (59eme) pour Benfica - Marcelo (10eme), M.Dembélé (26eme), Y.Koné (38eme) pour l'OL


Benfica
Vlachodimos (5) - T.Tavares (5), Ruben Dias (cap) (5), Ferro (5), Grimaldo (7) - G.Fernandes (5), Florentino (5), Gabriel (6) - Rafa Silva (non noté) puis Pizzi (20eme, 5), Seferovic (5) puis C.Vinicius (60eme), Cervi (5) puis De Tomas (77eme)

N'ont pas participé : Zlobin (g), A.Almeida, Taarabt, Jardel
Entraîneur : B.Lage


Lyon
A.Lopes (cap) (3) - Dubois (5), Marcelo (4), Denayer (4), Y.Koné (4) - Cornet (4) puis B.Traoré (66eme), Tousart (4), Aouar (4) puis Reine-Adelaïde (87eme), Terrier (3) puis Thiago Mendes (56eme) - M.Dembélé (3), Depay (5)

N'ont pas participé : Tatarusanu (g), Andersen, Rafael, Tete
Entraîneur : R.Garcia

Vos réactions doivent respecter nos CGU.