Ligue des Champions (Barrages aller) : Nice a vécu un cauchemar à Naples

Ligue des Champions (Barrages aller) : Nice a vécu un cauchemar à Naples©Media365

Rémi Farge, publié le mercredi 16 août 2017 à 22h39

En déplacement à Naples en barrage aller de la Ligue des Champions, Nice a été battu sans jamais être capable de rivaliser avec son adversaire ce mercredi soir (2-0). Les Niçois, qui ont même terminé à neuf, voient la phase de groupes s'éloigner.

Le debrief
On savait qu'en héritant de Naples au tirage au sort, Nice n'avait pas été gâté. Mais on espérait qu'avec le manque de compétition des Italiens, les hommes de Lucien Favre parviendraient à tirer leur épingle du jeu. C'était oublier un peu vite que les Napolitains avaient repris l'entraînement dès le 5 juillet afin d'être prêts pour ce rendez-vous. Et prêts, les coéquipiers de Dries Mertens l'étaient assurément. Sous l'impulsion du Belge et de ses deux compères du trio d'attaque, Lorenzo Insigne et José Callejon, Naples n'a pas laissé Nice respirer ce mercredi soir au San Paolo. Recroquevillés dans leur moitié de terrain, les Aiglons ont rapidement été étouffés, à l'instar de Malang Sarr, en perdition dans le couloir gauche. Perdant trop de ballons sur des relances mal assurées, les troupes de Lucien Favre ont été sanctionnées après moins d'un quart d'heure de jeu sur une réalisation de Mertens.

Mais ce qu'on pensait passager a finalement duré 90 minutes. Jamais le Gym n'a réussi à sortir, si ce n'est en fin de première période avec quelques occasions de revenir à 1-1 contre le cours du jeu. Toujours aussi dominés au retour des vestiaires malgré l'entrée d'Olivier Boscagli, Nice a longtemps tenu, autant grâce à une bonne dose de réussite, que par la maladresse des Napolitains dans le dernier geste. Mais Jorginho a fait le break à vingt minutes du terme sur penalty. A 2-0, il n'y avait rien à redire tant la domination du Napoli était flagrante. Mais au lieu de se terminer comme ça, la soirée des Niçois a viré au cauchemar dans les derniers instants avec les expulsions coup sur coup de Vincent Koziello et Alassane Plea. Trop, beaucoup trop pour cette jeune équipe niçoise. Le rêve de la phase de groupes de la Ligue des Champions est sans doute déjà passé.
Le film du match
8eme minute
Hamsik envoie un ballon à mi-hauteur dans la surface pour Callejon, parti dans le dos de Le Marchand. Sa tête passe juste au-dessus du but de Cardinale.

13eme minute (1-0)
But de Naples ! Insigne lance Mertens entre Souquet et Dante, mal alignés. L'attaquant belge s'échappe et devance la sortie de Cardinale, qu'il dribble, avant de conclure d'une frappe croisée dans le but vide.

21eme minute
Mauvaise relance de Sarr qui rend le ballon à Merten. Ni une, ni deux, l'attaquant du Napoli en profite pour semer la zizanie dans la défense niçoise avec des petits crochets. Il parvient à tirer de près mais Cardinale repousse de façon peu académique.

35eme minute
Bon travail de Jallet sur le côté droit. L'ancien Lyonnais tente de trouver Plea dans la largeur, mais Koziello déboule et intercepte la passe pour surprendre la défense adverse. Le milieu niçois entre dans la surface et frappe mais c'est légèrement trop croisé.

40eme minute
Aidé par l'appel de Plea, Saint-Maximin a du champ pour accélérer plein axe. Arrivé à l'entrée de la surface, le Niçois prend sa chance du droit : Reina est battu, mais c'est juste à côté !

42eme minute
Relance plein axe de Le Marchand qui rend le ballon à Hamsik. Le capitaine de Naples décale Insigne sur sa gauche. Ce dernier tente d'enrouler et oblige Cardinale à une belle parade.

51eme minute
La frappe de Mertens est mal repoussée par Cardinale. Le ballon continue sa route au deuxième poteau, où se jette Insigne, mais ce dernier ne parvient pas suffisamment à redresser pour attraper le cadre.

61eme minute
Allan lance Callejon sur la droite de la surface. L'Espagnol centre en retrait en première intention, et Mertens coupe du plat du pied au point de penalty. Ça va trop vite pour tous les Niçois mais la frappe du Belge est hors cadre pour quelques centimètres.

65eme minute
Souquet marque Callejon sur un long centre de Hysaj. L'ancien Dijonnais ne perd pas le ballon des yeux et panique un peu en voulant dégager de la tête. Sa tête vient heurter la barre de Cardinale !

66eme minute
Insigne rentre depuis la gauche et frappe fort à 25 mètres du but des Aiglons, obligeant Cardinale à se coucher sur sa droite pour repousser le danger avec brio.

70eme minute (2-0)
Penalty pour Naples ! Jallet intervient à retardement sur Mertens juste à l'entrée de la surface. Jorginho se charge de la sentence et prend Cardinale à contrepied.

86eme minute
Idéalement servi par Callejon, Milik est touvé face au but et n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets, mais celui-ci passe sous sa semelle !
Tops et flops

TOP 3

Révélation de la saison dernière au poste d'attaquant de pointe, Dries MERTENS a débuté l'exercice 2017-18 de la même manière. Buteur dès le début de la rencontre, le Belge a été un poison pour les Niçois dans la surface de réparation, et aurait pu marquer un, voire deux buts de plus avec davantage de réussite. C'est aussi lui qui provoque le penalty en deuxième période.

Passeur décisif sur l'ouverture du score napolitaine, Lorenzo INSIGNE a lui aussi posé d'énormes difficultés aux Niçois par sa faculté d'accélérer le jeu. Dans les petits espaces, l'Argentin a enchaîné les dribbles et les passes justes et est passé tout près de marquer à deux reprises.

S'il ne fallait retenir qu'une satisfaction du côté de Nice, ce serait Allan SAINT-MAXIMIN. Par ses dribbles et ses accélérations, l'ancien Bastiais a été le seul joueur niçois capable de faire remonter son bloc. Avec un peu plus d'application dans le dernier geste, il aurait pu faire trembler les filets de Reina.


FLOP 3

Ce début de saison est un calvaire pour Malang SARR. Déjà en difficulté en Ligue 1, le jeune défenseur niçois a été dépassé par les événements à Naples. Aligné dans le couloir gauche, Sarr a multiplié les mauvaises relances et a souvent été pris de vitesse par les accélérations de Callejon ou les montées de Hysaj. Remplacé par Boscagli en début de deuxième période.

Si Sarr a énormément souffert ce mercredi soir, on peut en dire autant de Maxime LE MARCHAND. Trop lent, l'ancien Havrais a aussi eu un déchet technique très inhabituel avec de multiples relances dans l'axe. Pour ne rien arranger, le défenseur central niçois s'est ouvert l'arcade sur un choc avec Cardinale.

Yoan CARDINALE a réussi quelques arrêts ce mercredi soir sur la pelouse du San Paolo. Mais le gardien niçois a encore affiché ses limites sur plusieurs situations. Notamment celle du but, où il sort complètement à contre-temps. Un arrêt manqué a failli profiter à Insigne, sans conséquence heureusement.
Monsieur l'arbitre au rapport
Pendant 70 minutes, M.Marciniak a passé une soirée très tranquille. Puis tout s'est emballé. D'abord avec un penalty accordé logiquement à Naples pour une faute de Jallet. Puis avec ce double carton rouge : pour Koziello, coupable d'une semelle dangereuse sur le cheville de Zielinski, et pour Plea, pour contestation.
La feuille de match
LIGUE DES CHAMPIONS (Barrages aller) : NAPLES - NICE : 2-0
Stade San Paolo (50 000 spectateurs environ)
Temps chaud - Pelouse moyenne
Arbitre : M.Marciniak (6)

Buts : Mertens (13eme), Jorginho (70eme, sp) pour Naples

Avertissements : Insigne (63eme) pour Naples - Plea (65eme) pour Nice

Expulsions : Koziello (79eme) et Plea (79eme) pour Nice


Naples
Reina (5) - Hysaj (7), R.Albiol (7), Koulibaly (5), Ghoulam (6) - Allan (7) puis Rog (85eme), Jorginho (6), Hamsik (cap) (6) puis Zielinski (59eme) - Callejon (6), Mertens (8) puis Milik (75eme), Insigne (7)

N'ont pas participé : Sepe (g), Chiriches, A.Diawara, Maggio
Entraîneur : M.Sarri


Nice
Cardinale (4) - Souquet (4), Dante (cap) (4), Le Marchand (3) - Jallet (4) puis Burner (94eme), Seri (4), Koziello (5), Less-Melou (4), M.Sarr (2) puis Boscagli (59eme) - Saint-Maximin (6) puis Walter (82eme), Plea (4)

N'ont pas participé : Benitez (g), Marcel, Makengo, Mahou
Entraîneur : L.Favre

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
8 commentaires - Ligue des Champions (Barrages aller) : Nice a vécu un cauchemar à Naples
  • Je n'ai pas pour habitude de contester les décisions de l'arbitre. Il y avait effectivement une faute évidente de Jallet, mais tellement à la limite de la surface que même au ralenti on n'arrivait pas à déterminer vraiment l'endroit. Il aurait été plus juste de considérer dans le doute qu'elle était extérieure plutôt que de montrer avec détermination le point de réparation. L'exclusion de KOSIELLO peut se comprendre bien que celui ci touche le ballon en premier et que incidemment son pied touche ensuite sans intention de nuire le tibia de l'italien. Cela valait t'il un carton, d'autant que Mr l'arbitre n'a pas semblé voir la même chose dans le camp adverse toute la partie. Je ne parle même pas de l'exclusion de Plea assez inexpliquable pour contestation, avec un tant soit peu de maitrise de soi même l'arbitre aurait du réfléchir avant de sortir un deuxième carton jaune, des contestations il y en a pendant 90 minutes sur un terrain de foot. Un zéro pointé pour ce Monsieur qui a fait un arbitrage typiquement maison. La prestation de NICE a été trés très en dessous de la moyenne et ne méritait pas de gagner ce match de toutes façons.

    bien vu Haxen
    La charge sur Cardinal en début de partie méritait,je pense, une sanction

    Bonjour . Votre analyse est bonne en ce qui concerne Pléa je penses qu'un second carton surtout pour contestation mérite plus de réflexion avant de le donner car au bout c'est l'exclusion. Je suis moins de votre avis sur les 2 autres cas .
    La faute de Cociello est indiscutable par manque de maîtrise de son geste .ayant dejà eu un jaune il lui appartenait de maîtriser son geste même si c'est difficile. Un joueur qui a déjà un jaune sur la tête ne tient qu'à un fil à lui et à son entraineur de prendre les décisions qui s'imposent.
    En ce qui concerne le penalty vous dites vous même comme moi d'ailleurs que c'est peut être dans la surface de réparation ou peut être pas ce qui aurait pour conséquence de dire ....c'est en dehors. Cette attitude des arbitres c'était celle là il y ....20 ans . Désormais les consignes ne sont plus celles là Chaque acteur du foot entraineur , éducateur , arbitrage ayant opté pour donner de l'agrément au jeu ; c'est à dire des buts.L'arbitre n'a fait qu'appliquer cette nouvelle donnée en avantageant comme il se doit l'équipe qui attaque;

    arrêter votre chauvinisme de pleurer et de trouver des excuses ils sont nuls

  • Je n'ai vu que la 1ère mi-temps; cela m'a suffi : Je n'ai jamais vu une équipe aussi peu motivée en ligue des champions.... aucune hargne, aucune agressivité, ..... bref des mollassons résignés

  • oui c'est vrai arbitrage à la maison.!! HONTEUX..!!

    pauvre guignole qu est ce que vous connaissez au foot quel chauvinisme pas reconnaître la défaite

  • c'est déjà rappé ! Adieu Seri

  • IL SONT MAUVAIS