Ligue des Champions (8emes aller) : Contre le Barça, le PSG a été grandiose

Ligue des Champions (8emes aller) : Contre le Barça, le PSG a été grandiose©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le mardi 14 février 2017 à 23h00

Grâce à des buts de Di Maria, Draxler et Cavani, le PSG a écrasé le FC Barcelone en huitième de finale aller de la Ligue des Champions (4-0). Les Parisiens ont été fantastiques.

Le debrief
Ca, ça s'appelle un chef d'œuvre. Il y aura un avant et un après 14 février 2017 pour le PSG d'Unai Emery. On leur avait prédit tous les maux, ils ont répondu comme des géants. Qui aurait pu prévoir que le Paris allait être aussi grand ? Peu y croyaient et pourtant. Au terme d'un match fantastique et totalement maîtrisé, le Paris Saint-Germain a donné une leçon à un FC Barcelone moribond et sans génie en huitième de finale aller de la Ligue des Champions (4-0). Mardi soir, le PSG a envoyé un message à toute l'Europe en giflant une équipe catalane qui n'avait pas vécu ça depuis longtemps. Dès l'entame, le plan d'Unai Emery était parfait. Pressing, agressivité, latéralité, transition, grinta, Paris a été merveilleux. Comme Di Maria, enfin retrouvé. Un coup-franc parfait et le Parc des Princes a rugi.

Le premier éclair d'une soirée magique. En ne relâchant pas la pression sur le Barça, les hommes d'Unai Emery ont fait exploser les Espagnols. Servi par un amour de passe de Verratti, Draxler a doublé la mise d'une frappe croisée parfaite. Après la pause ? Le rythme effréné ne s'est pas arrêté. Tel un boxeur dans les cordes, le club blaugrana a continué d'encaisser les coups sans les rendre. Di Maria, d'une frappe enroulée a crucifié Ter-Stegen. De la pure folie. Cavani, sur un rush phénoménal de Meunier, est venu en claquer un quatrième avec un coup de fusil dont il a le secret le jour de ses 30 ans. 4-0 en 90 minutes face au Barça. Il reste un retour à disputer, bien entendu. Mais ce soir, Paris a été magique.
Le film du match
6eme minute
Première occasion pour le PSG ! Auteur d'une sublime transversale, Di Maria sert Cavani. L'attaquant uruguayen, dans la surface, tente une feinte sur Sergi Roberto, mais l'Espagnol reste bien sur ses appuis. La frappe est contrée.

11eme minute
Nouvelle grosse occasion pour le PSG ! Servi dans la profondeur, Matuidi, en bout de course, oblige Ter-Stegen a réalisé un super arrêt sur un tir du gauche du Français. Rabiot reprend, mais frappe sur le gardien allemand.

18eme minute (1-0)
LE BUT DU PSG ! Le PSG obtient un coup-franc après une grosse faute d'Umtiti sur Draxler. Angel Di Maria se charge de le tirer et le frappe parfaitement. Le Parc explose !

20eme minute
Di Maria est en feu ! L'Argentin transmet dans la course de Cavani. L'Uruguayen prend sa chance du droit, mais c'est trop axial. Ter-Stegen stoppe facilement.

27eme minute
Le Barça est à deux doigts d'égaliser. Neymar accélère et sert André Gomes dans la profondeur. Le Portugais tombe sur un Trapp impérial. Kurzawa était très mal placé.

35eme minute
Draxler ! Oh l'Allemand vient de s'amuser avec Sergi Roberto en le plantant sur place à l'aide passements de jambes. Le Parisien se met sur son pied gauche et frappe, mais Ter-Stegen fait encore barrage.

40eme minute (2-0)
Le PSG double la mise ! C'est Draxler qui vient marquer d'une superbe frappe croisée à ras de terre après une passe décisive magistrale de Verratti.

55eme minute (3-0)
LE DOUBLE POUR DI MARIA ! Oh quel but de l'Argentin ! Au terme d'une action remarquable, le Sud-Américain s'avance et envoie une frappe qui vient se loger en pleine lucarne. C'est la folie !

73eme minute (4-0)
Paris est en train de plier Barcelone ! Après un rush phénoménal de Meunier, le latéral belge sert parfaitement Cavani dans la surface. L'Uruguayen ne se pose pas de question et frappe. Le tir est magnifique. 4-0 !

83eme minute
Après un ballon mal dégagé par Kurzawa, Umtiti est servi dans la surface, mais voit sa tête terminer sur le poteau.
Tops et flops

TOP 3

Les Parisiens l'attendaient à ce niveau depuis le début de la saison, Angel DI MARIA a été fantastique. Un coup-franc lumineux, une frappe délicieuse et une sortie sous les applaudissements d'un Parc des Princes avec lequel il s'est définitivement réconcilié. Ce soir, c'était le Di Maria des grands soirs. Celui qu'on avait aperçu avec le Real Madrid. Une activité folle, de la justesse, technique et du caviar à la louche, le menu était copieux. Il a été monstrueux.

Marco VERRATTI les a mangés. Qui ? Les milieux catalans. D'habitude, l'Italien est incroyable. Là, il a été immense. Tout ce qu'il fait est juste et propre. Infatigable au milieu, au même titre que Blaise Matuidi et Adrien Rabiot, le Transalpin joue juste, avec élégance et beaucoup d'intelligence. Au milieu, il régule et distribue comme un chef d'orchestre. Quand il joue comme ça, le « Hibou » est intouchable. Petite inquiétude puisqu'il est sorti à l'heure de jeu après s'être écroulé sur le terrain.

Début en Ligue 1, but. Début en Coupe de France, but. Début en Ligue des Champions, but. Depuis qu'il a posé ses valises à Paris, Julian DRAXLER régale. Son pied droit est envoutant, Sergi Roberto en sait quelque chose désormais. Adresse, élégance, précision, sang-froid, un mois et demi au PSG et déjà indispensable. Sa première période a été prodigieuse. L'ancien joueur de Schalke a assommé la défense du Barça avec des accélérations et des feintes sensationnelles.


FLOP 3

Avant le début de match, tout le monde avait désigné SERGI ROBERTO comme le maillon faible du Barça, ça n'a pas loupé. Dévoré par Draxler, l'Espagnol a vécu une soirée cauchemardesque face au club de la Capitale. Son placement et son entente avec Piqué n'ont pas été à la hauteur de l'évènement. Il a pris le bouillon pendant 90 minutes. Draxler l'a mis au musée.

Si Neymar a essayé de secouer le cocotier à certains moments, Lionel MESSI a été transparent lors de ce huitième de finale. On ne l'a quasiment pas vu. Il n'a fait aucune différence et a même été en grand difficulté face à la charnière Marquinhos-Kimpembe. Le jeune « Titi » parisien l'a même bougé plusieurs fois sans ménagement. L'Argentin a brillé par sa discrétion.

Son retour devait faire une différence, mais Andrés INIESTA a été dans le dur pendant tout le match. Revenu de blessure, le milieu catalan, lent comme jamais, s'est totalement écroulé. Le Barcelonais s'est fait manger de tous les côtés. A chaque fois qu'il levait la tête, il se retrouvait avec deux ou trois Parisiens devant et autour de lui. Paris l'a empêché de s'exprimer. Il n'a jamais vu le jour.
Monsieur l'arbitre au rapport
L'arbitre polonais de la rencontre a été à la hauteur. Rien à lui reprocher ce soir.
La feuille de match
Ligue des Champions (Huitième de finale aller) / PSG - FC BARCELONE : 4-0

Parc des Princes (47 000 spectateurs environ)
Temps froid - Pelouse excellente

Arbitre : M.Marciniak (POL) (7)

Buts : Di Maria (18eme et 55eme), Draxler (40eme) et Cavani (71eme) pour le PSG

Avertissements : Rabiot (3eme) pour le PSG - André Gomes (33eme), Busquets (63eme) et Rafinha (74eme) pour le FC Barcelone

Expulsion : Aucune


PSG
Trapp (7) - Meunier (7), Marquinhos (7), Kimpembe (8), Kurzawa (7) - Rabiot (8), Verratti (8) puis Nkunku (70eme), Matuidi (cap) (7) - Di Maria (9) puis Lucas (61eme), Cavani (7), Draxler (8) puis Pastore (86eme)

N'ont pas participé : Areola (g), Aurier, Maxwell, Ben Arfa
Entraîneur : U.Emery


FC Barcelone
Ter-Stegen (6) - Sergi Roberto (2), Piqué (4), Umtiti (3), Jordi Alba (4) - Busquets (4), André Gomes (3) puis Rafinha (55eme), Iniesta (cap) (3) puis Rakitic (72eme)- Messi (2), L.Suarez (3), Neymar (5)

N'ont pas participé : Cillessen (g), Digne, Mathieu, D.Suarez, Alcacer
Entraîneur : L.Enrique

 
72 commentaires - Ligue des Champions (8emes aller) : Contre le Barça, le PSG a été grandiose
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]