Ligue des Champions (8eme de finale retour) : Ben Yedder a puni Mourinho et Manchester United pour envoyer le FC Séville en quart

Ligue des Champions (8eme de finale retour) : Ben Yedder a puni Mourinho et Manchester United pour envoyer le FC Séville en quart©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mardi 13 mars 2018 à 22h50

Entré à 20 minutes de la fin, Wissam Ben Yedder a fait basculer le 8eme de finale retour de Ligue des Champions entre Manchester United et le FC Séville d'un doublé (1-2). La juste récompense pour les Andalous, dont les ambitions de jeu étaient bien plus évidentes que celles des Red Devils.

Le debriefDepuis le début de la saison, Wissam Ben Yedder écrit la légende de sa première saison au FC Séville par le biais de la Ligue des Champions et cela s'est confirmé mardi. Le meilleur buteur du club andalou dans la compétition (10 réalisations avec les barrages) lui a ouvert les portes des quarts de finale, une première depuis exactement 60 ans, en inscrivant un doublé dans le dernier quart d'heure pour sortir Manchester United à Old Trafford (1-2). L'issue méritée d'une double confrontation où José Mourinho a appliqué son traditionnel plan de jeu restrictif, en se disant que la pièce allait bien finir par tomber du bon côté. Mais le manager portugais a été logiquement puni de cet attentisme et de son incapacité à proposer autre chose avant l'ouverture du score des visiteurs. Même si ses joueurs ont démontré qu'ils en avaient les moyens, quand ils ont jeté en fin de match leurs dernières forces dans la bataille avec l'énergie du désespoir d'une cause déjà perdue.Autant la tactique avait un sens à l'aller, où il fallait d'abord résister à la furia espagnole à Sanchez-Pizjuan, autant MU pourra regretter de ne pas avoir davantage cherché à faire la différence au retour. Pendant 70 minutes, le manque d'allant et d'idées de Manchester rivalisait seulement avec la maladresse du FC Séville pour bien exploiter les ballons dans les 35 derniers mètres adverses, après une phase de construction de grande qualité. Il a finalement fallu l'entrée de Ben Yedder, resté sur le banc pendant les 160 premières minutes de la double confrontation, pour faire basculer le rapport de forces. La justesse technique de l'ancien Toulousain dans la zone de finition a ajouté l'ingrédient qu'il fallait à la sauce andalouse pour devenir indigeste pour des Mancuniens apathiques, à l'image de l'action amenant le 0-2. Sifflés par leur propre public au cours d'une soirée longtemps insipide, ils ont tout perdu avec cette élimination sans même avoir joué leur chance à fond. Les limites du « projet » Mourinho.Le film du match9eme minuteCorner pour le FC Séville. Depuis le côté gauche, Banega enroule du droit et J.Correa coupe la trajectoire au premier poteau. Sa reprise de la tête file juste au-dessus de la barre du but mancunien.38eme minuteSuite à un bon pressing dans le camp sévillan, Fellaini gratte le ballon dans les pieds de Banega et sollicite ensuite le une-deux avec A.Sanchez, qui le ressert idéalement. Dans un angle fermé, le milieu international belge allume du gauche et bute sur un Rico attentif au premier poteau.51eme minuteLukaku s'excentre sur le côté droit, où il déborde avant de centrer au premier poteau pour Lingaard. L'attaquant mancunien réalise un contrôle trop long, mais parvient à se mettre en position de tir face à Lenglet. Sa frappe croisée du droit est parfaitement sortie par Rico, qui se couche vite sur sa droite pour dévier le ballon.57eme minuteBanega s'avance balle au pied sans être attaqué et fixe la défense du FC Séville avant de décaler Sarabia, qui centre en une touche vers Muriel. Mais l'attaquant colombien, bien gêné par Bailly, ne peut reprendre dans de bonnes conditions aux six mètres pour ouvrir le score.74eme minute (0-1)Banega trouve une passe entre les lignes parfaites pour Sarabia. Dans la foulée, l'ailier sévillan sert Ben Yedder, qui résiste à Bailly et se resitue bien pour réaliser l'enchaînement parfait, avec une frappe enroulée du droit délicieuse pour loger le ballon dans le petit filet de De Gea.78eme minute (0-2)Corner pour le FC Séville. Banega enroule depuis la gauche et trouve au premier poteau un J.Correa absolument libre de tout marquage. L'attaquant andalou prolonge de la tête jusqu'à Ben Yedder, seul au second. La main de De Gea est ensuite trop lâche pour repousser le ballon, qui pénètre au ralenti dans le but.80eme minuteCoup-franc pour Manchester United. Excentré sur la gauche, A.Young adresse un centre enroulé que F.Vazquez dévie au premier poteau. Au second, Smalling est seul sans parvenir à bien reprendre à bout portant pour cadrer le ballon.81eme minuteServi sur la gauche, J.Correa se joue de Bailly d'un passement de jambes et enchaîne sur une frappe croisée dans un angle fermé. De Gea a un bon réflexe pour repousser sur Ben Yedder, dont la reprise est contrée par Smalling. Sur le corner qui suit, Lenglet reprend de la tête le centre de Banega et est tout proche de battre le gardien de MU.84eme minute (1-2)Corner pour Manchester United sur la gauche. Rashford adresse un centre fort que Matic coupe au premier poteau sans parvenir à le couper d'une talonnade. Le ballon profite à Lukaku, qui conclut en force aux six mètres.91eme minuteSarabia lance Ben Yedder à la limite du hors-jeu et l'attaquant sévillan se présente seul face à De Gea. Il prend tout son temps pour ajuster, mais le gardien espagnol ne lui laisse aucun angle et l'ancien Toulousain bute sur la jambe droite de De Gea.Tops et flopsTOP 3Il lui a suffi d'une vingtaine de minutes à BEN YEDDER pour tout faire basculer. Rester sur le banc à l'aller, il a marqué sur son premier ballon ce mardi et inscrit un doublé quatre minutes plus tard. Une efficacité et une justesse technique qui ont tranché avec la maladresse de Muriel, même s'il aurait dû s'offrir un triplé en fin de match. Il en est maintenant à 8 réalisations en Ligue des Champions cette saison. Pour une première à ce niveau, c'est exceptionnel.Intelligent dans sa façon de gérer le cas Lukaku, LENGLET a accompli le match parfait au sein de la défense centrale du FC Séville. Il a brillé par sa capacité à rester au contact de l'attaquant belge sans lui permettre de le défier directement sur l'impact physique et lu toutes les trajectoires avec un excellent sens de l'anticipation. Un sans-faute de la première à la dernière minute.La paire BANEGA - N'ZONZI a régné dans l'entrejeu. Supérieure dans tous les compartiments, grâce aussi à sa supériorité numérique face à un Matic bien trop seul devant sa défense, elle a fait parler sa complémentarité et sa précision technique. Impeccable à la récupération comme dans la construction, elle aurait mérité d'avoir un secteur offensif à la hauteur.FLOP 3D'un bout à l'autre du match, A.SANCHEZ n'a pas pesé sur les événements. Excentré sur le côté gauche, il n'a cessé d'alimenter l'entonnoir mis en place par les Sévillans en repiquant dans l'axe à chaque ballon touché. Il les a quasiment tous perdus et n'a pas fait la moindre différence. Encore de l'eau au moulin de ceux qui critiquent son recrutement l'hiver dernier.Il est clair que MURIEL ne compte pas ses efforts, mais l'attaquant colombien a encore rendu une copie trop moyenne pour exister. Dès qu'il a fallu se servir du ballon, il l'a fait avec maladresse et a énormément souffert au cœur de la charnière mancunienne, tant il ne pouvait pas y prendre le dessus physiquement. Une soirée difficile pour lui, surtout après l'entrée de Ben Yedder.Comme un symbole, même DE GEA s'est troué dans un match où rien ne s'est passé comme prévu pour Manchester United. Valeur sûre des Red Devils cette saison, le gardien espagnol a commis une faute de main qui a enterré pour de bon les espoirs mancuniens. Peu sollicité par ailleurs, même s'il a fait un arrêt décisif dans le temps additionnnel. Mais le mal était déjà fait.Monsieur l'arbitre au rapportUn match sans histoires, que Danny Makkelie a parfaitement maîtrisé. Bien aidé par la goal-line technology pour accorder le 2eme but de Wissam Ben Yedder, il aurait aussi pu accorder un coup-franc indirect dans la surface adverse à Manchester United, pour une passe en retrait litigieuse de Simon Kjaer vers Sergio Rico. Mais pas de scandale pour autant.La feuille de matchLigue des Champions (8eme de finale retour) : MANCHESTER UNITED - FC SEVILLE : 1-2 Old Trafford (75 000 spectateurs environ)Temps frais - Pelouse excellenteArbitre : M.Makkelie (Pays-Bas, 6)Buts : Lukaku (84eme) pour Manchester United - Ben Yedder (74eme et 78eme) pour le FC SévilleAvertissements : Rashford (93eme) pour Manchester United - Banega (5eme), Ben Yedder (78eme), J.Correa (88eme) et Sarabia (90eme) pour le FC SévilleExpulsion : AucuneManchester UnitedDe Gea (4) - Valencia (cap) (5) puis Mata (77eme), Bailly (6), Smalling (5), A.Young (4) - Matic (5) - Rashford (5), Fellaini (4) puis P.Pogba (60eme), Lingard (4) puis Martial (77eme), A.Sanchez (3) - Lukaku (6)N'ont pas participé : S.Romero (g), Lindelöf, Darmian, McTominayEntraîneur : J.MourinhoFC SévilleRico (6) - Mercado (4), Kjaer (6), Lenglet (7), Escudero (cap) (5) - Banega (7), N'Zonzi (7) - Sarabia (6), F.Vazquez (5) puis G.Pizarro (87eme), J.Correa (4) puis Geis (89eme) - Muriel (3) puis Ben Yedder (72eme)N'ont pas participé : Soria (g), Pareja, Nolito, AranaEntraîneur : V.Montella

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU