Ligue des Champions (8eme de finale aller) : Manchester City en promenade à Bâle

Ligue des Champions (8eme de finale aller) : Manchester City en promenade à Bâle©Media365

Rémi Farge, publié le mardi 13 février 2018 à 22h38

Manchester City a surclassé le FC Bâle en Suisse ce mardi soir, en 8eme de finale aller de Ligue des Champions. Le club anglais n'a même pas eu à forcer son talent pour mettre un pied et quatre orteils en quart de finale.

Le debriefOn pourrait invoquer le manque de rythme des Bâlois, qui n'ont repris le championnat qu'il y a deux semaines. On pourrait souligner le froid réalisme des Citizens, ou regretter le penalty dont a été privé le club suisse en début de match. Mais à quoi bon ? Manchester City est simplement largement meilleur que le FCB. Et que la grande majorité des équipes européennes cette saison. Pour ceux qui avaient encore des doutes sur le niveau de la formation de Pep Guardiola, elle a offert ce mardi soir un nouveau récital qui en dit long sur son potentiel. Dans le froid glacial du Parc Saint-Jacques, les Mancuniens ont récité ce football qui leur va si bien. Même avec un onze légèrement remanié, même avec des joueurs revenant de blessure comme Fabian Delph, Manchester City se promène.Dès les premières secondes, le FC Bâle s'est retrouvé à défendre dans ses vingt derniers mètres face à une équipe monopolisant le ballon. Il faut dire que Raphaël Wicky avait mis en place une tactique très défensive avec une défense à trois se transformant très souvent en ligne de cinq. Mais face à un adversaire qui multiplie les passes et qui fait du cœur du jeu le point de passage de toutes ses offensives, évoluer si bas n'était peut-être pas la bonne tactique. Dépassés au milieu, pas rassurants en défense, les Bâlois ont rapidement pris l'eau. Passé le quart d'heure de jeu, dix minutes ont suffi aux Anglais pour tuer le suspense sur cette double-confrontation avec trois buts.Dans cette équipe, Vincent Kompany dirige de derrière, Fernandinho ratisse, Ilkay Gündogan organise, Kevin De Bruyne accélère et Sergio Agüero termine le travail. Chacun a un rôle, tout est parfaitement organisé. Et on se régale à observer les joueurs se déplacer comme des horlogers... suisses. Quel autre club peut se targuer de gérer son effectif dès l'heure de jeu du match dans une double confrontation de Ligue des Champions ? Aujourd'hui, Manchester City n'évolue pas dans la même cour que le FC Bâle. Courageux pour franchir la phase de groupes pour la troisième fois de son histoire, le multiple champion de Suisse a été rappelé à la dure réalité de ce qu'est le football européen en 2018. On ne s'invite pas à la table des très grands comme ça. Et avant même le match retour, on sait que Manchester City sera au rendez-vous des quarts de finale...Le film du match2eme minuteGündogan s'élève plus haut que tout le monde pour reprendre de la tête le centre de Bernardo Silva. Il faut une belle claquette de Vaclik en corner pour écarter le danger.14eme minute (0-1)But de Manchester City ! Sur un corner enroulé par De Bruyne, Gündogan passe devant Frei et envoie une tête décroisée hors de portée du gardien bâlois.18eme minute (0-2)But de Manchester City ! Sterling déborde sur le côté gauche et centre au deuxième poteau, où Bernardo Silva est seul pour contrôler. Le Portugais lève la tête et frappe du pied gauche. Son tir manque de puissance mais Vaclik se rate et permet à City de doubler la mise.23eme minute (0-3)But de Manchester City ! Lacroix stoppe la montée plein axe de Fernandinho mais le ballon revient sur Agüero. A 20 mètres, l'Argentin prend sa chance et envoie un tir parfait qui fait trembler les filets de Vaclik.49eme minuteElyounoussi prend sa chance en demi-volée à plus de 25 mètres du but adverse. La trajectoire fuyante met Ederson en difficulté mais le gardien portugais est impeccable pour écarter en corner.54eme minute (0-4)But de Manchester City ! Agüero s'arrache pour glisser le ballon à Gündogan à l'entrée de la surface ; De l'extérieur, l'Allemand crochète à merveille Frei avant d'enrouler en tout décontraction son tir hors de portée du gardien de Bâle. Ça parait tellement simple...67eme minuteBon centre de Stocker qui voit Oberlin au deuxième poteau. Delph est pris et l'attaquant suisse peut placer une tête piquée qui passe au ras du poteau d'Eduardo.74eme minuteBel arrêt de Vaclik ! Mis sous pression, Frei perd le ballon dans son camp et permet à Agüero d'avancer dans la surface. L'Argentin centre fort en retrait pour la reprise puissante de Gündogan. Mais le gardien bâlois est impeccable sur sa ligne.Tops et flopsTOP 3Ilkay GÜNDOGAN est bien, arrive enfin à enchaîner les matchs sans blessure, et son niveau de jeu s'en ressent. Au milieu, l'Allemand s'est promené. Et sous les yeux de son sélectionneur, il s'est offert un doublé avec une tête sur corner et un tir enroulé délicieux.De retour de blessure et aligné dans le couloir gauche de la défense de Manchester City, Fabian DELPH a surpris par sa sérénité. Malgré un manque de rythme, l'international anglais a été de tous les bons coups sur son côté, avec une activité offensive proche d'être décisive sur une reprise de De Bruyne.Auteur d'un triplé le week-end dernier en championnat, Sergio AGÜERO est en confiance et cela s'est senti. D'abord discret car coincé dans la défense à trois de Bâle, l'Argentin est vite sorti de sa tanière en marquant d'une frappe soudaine aux 20 mètres. Un joli but auquel il faut ajouter une passe décisive sur le quatrième but des Sky Blues.FLOP 3On a connu Serey DIE bien meilleur que ce mardi soir. Au milieu, l'international ivoirien a pris le bouillon quand il n'a pas été sevré de ballons. Et il aurait mérité un carton pour un tacle très dangereux sur De Bruyne.De retour au club cet hiver, Fabian FREI a connu une première européenne difficile en 2017-18. Devancé par Gündogan sur l'ouverture du score, l'international suisse est complètement mangé sur le crochet du milieu allemand sur le quatrième but adverse. Un match très compliqué.Tomas VACLIK s'attendait à avoir du boulot. Le gardien tchèque n'a finalement été sollicité qu'un tout petit peu plus qu'Eduardo. Mais à l'arrivée, il encaisse quatre buts. Un peu loin sur l'ouverture du score, il est surtout fautif sur le deuxième où il manque son intervention.Monsieur l'arbitre au rapportM.Eriksson aurait pu accorder un penalty à Bâle en début de match, alors que le score était encore nul et vierge. Pris par le grand pont d'Oberlin, Otamendi s'est rendu coupable d'une obstruction non-sanctionnée. Par la suite, l'arbitre du soir a parfois été généreux, comme sur cette grosse faute de Dié qui n'a valu aucun carton au Bâlois.La feuille de matchLIGUE DES CHAMPIONS (8eme aller) : FC BÂLE - MANCHESTER CITY : 0-4Parc Saint-Jacques (38 000 spectateurs environ)Temps très froid - Pelouse en bon étatArbitre : M.Eriksson (4)Buts : Gündogan (14eme et 54eme), B.Silva (18eme) et Agüero (23eme) pour Manchester CityAvertissement : T.Xhaka (38eme) et Dié (88eme) pour Bâle - Fernandinho (59eme) pour Manchester CityExpulsion : AucuneFC BâleVaclik (3) - Lang (3), Lacroix (4), T.Xhaka (4), Suchy (cap) (4), Riveros (4) - Elyounoussi (4) puis Bua (85eme), Frei (3), Dié (3), Stocker (4) puis Ajeti (72eme) - Oberlin (5)N'ont pas participé : Salvi (g), Zuffi, Manzambi, Petretta, van WolfswinkelEntraîneur : R.WickyManchester CityEderson (6) - Walker (6), Otamendi (5), Kompany (cap) (6), Delph (7) - Fernandinho (6), Gündogan (8), De Bruyne (7) puis D.Silva (63eme) - B.Silva (7), Agüero (7) puis Danilo (85eme), Sterling (6) puis L.Sané (57eme)N'ont pas participé : Bravo (g), Stones, Laporte, FodenEntraîneur : P.Guardiola

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU