Un calendrier ahurissant pour Monaco

Un calendrier ahurissant pour Monaco©Media365

Geoffrey Steines, publié le jeudi 20 avril 2017 à 19h59

La LFP a créé des règlements pour ne pas fausser le sprint final en L1, mais elle est elle-même obligée de les contourner. Par souci d'équité, aucun match en retard ne doit a priori se disputer entre les 37eme et 38eme journées du championnat, qui se déroulent sur un format où les dix matchs débutent en même temps.

Et pourtant, ce sera bien le cas cette saison. La faute au parcours de Monaco dans les trois compétitions dans lesquelles il était engagé en dehors de la L1. Finaliste malheureux de la Coupe de la Ligue (défaite 1-4 face au PSG) et demi-finaliste de la Coupe de France (encore contre Paris), il s'est aussi qualifié mercredi pour le dernier carré de la Ligue des Champions aux dépens du Borussia Dortmund.

Une nouvelle contorsion à cause de Lyon ?

Par conséquent, la LFP a confirmé jeudi que son match contre Saint-Etienne, qui devait se dérouler le week-end de sa finale de Coupe de la Ligue, se disputerait le 16 ou le 17 mai. Pourquoi cette hésitation ? Parce qu'une éventuelle qualification de Lyon pour les demi-finales de la Ligue Europa contraindrait la Ligue à une nouvelle contorsion du calendrier. L'OL jouerait alors le jeudi 11 mai son match retour et ne pourrait pas jouer dès le samedi suivant à Montpellier pour la 37eme journée de L1. Toutes les rencontres seraient alors décalées au dimanche, pour préserver le multiplex. Surtout que la quatrième place pourrait encore être en jeu.

Quatorze matchs en sept semaines

Ces bouleversements de dernière minute ont deux effets. Ils démontrent d'abord le peu de considération qu'avait la LFP pour les chances de clubs français sur la scène européenne. Ils alourdissent surtout un calendrier déjà costaud pour Monaco. Le club de la Principauté disputera trois matchs par semaine d'ici à la fin de son championnat et accumulera ainsi quatorze rencontres toutes compétitions confondues entre le 1er avril et le 20 mai. Parmi les demi-finalistes de la C1, le Real Madrid a exactement le même problème, avec un match en retard en Liga chez le Celta Vigo à caser depuis des semaines. Pendant ce temps-là, la Juventus Turin et l'Atlético n'en auront disputé « que » treize. La chance des Merengue, comme des deux autres partenaires de l'ASM dans le dernier carré, ce serait d'assurer son objectif en championnat le plus tôt possible. Un luxe dont ne disposeront peut-être pas les Monégasques, sous la pression du PSG.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Un calendrier ahurissant pour Monaco
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]