UEFA : Le nouveau fair-play financier dévoilé

UEFA : Le nouveau fair-play financier dévoilé©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 23 mars 2022 à 08h53

Pour remplacer le fair-play financier, l'UEFA va mettre en place un nouveau système, et imposer un plafond de dépenses aux clubs européens, qui seront finalement moins impactés que prévu.



Alors qu'on attendait un plafond salarial strict, un « salary-cap » comme cela peut se pratiquer aux Etats-Unis, l'UEFA a décidé d'adopter un autre système pour remplacer le fair-play financier. D'après le New York Times, les clubs européens vont désormais être soumis à un plafond budgétaire, et ne pourront pas dépenser plus de 70% de leurs recettes annuelles. Une mesure qui devrait être validée par l'instance européenne lors de son prochain conseil d'administration, programmé le 7 avril prochain. Le fair-play financier, adopté en 2010 pour éviter les dépenses excessives des formations du continent, avait dû être mis en pause durant la pandémie de Covid-19, qui a fait perdre beaucoup de recettes aux clubs.

Des sanctions étendues

Et si Aleksandr Ceferin, le patron de l'UEFA, souhaitait mettre en place un nouveau système plus contraignant, il s'est heurté à "la complexité du droit européen du travail et à une opposition farouche", explique le quotidien américain. Certains clubs, certainement pas les plus à plaindre, voulaient d'ailleurs que soit plutôt adopté un plafond de 85%. Mais ce sera donc 70%, et les clubs devront respecter scrupuleusement cette limite de dépense, après une période de test de trois ans. Et de nombreuses sanctions sont prévues en cas d'infraction. Outre les amendes, les contrevenants peuvent se voir retirer des points, être rétrogradés d'une compétition européenne à une autre et même exclus des différentes Coupes d'Europe. Un nouveau système qui s'annonce toutefois moins contraignant que le fair-play financier, et qui ne devrait pas empêcher les clubs évoluant dans des championnats avec des droits TV conséquents, à l'image de la Premier League, de continuer à beaucoup dépenser.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.