Sur le banc de touche, le PSG aura l'avantage

Sur le banc de touche, le PSG aura l'avantage©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le mardi 14 février 2017 à 08h03

Ce n'est pas une finalité, mais c'est déjà un bon début. Et c'est surtout mieux que rien. A l'heure de croiser le fer avec le Barça, le rapport de force n'est pas à l'avantage du Paris Saint-Germain.

Techniquement, tactiquement, qualitativement, les Parisiens ont un train de retard. Mais sur le banc de touche, le PSG a plus de solutions. Les différentes blessures ainsi que le peu de solutions offensives de rechange côté catalan amenuisent les possibilités de Luis Enrique. En cas de défaillance ou de suspension, les Espagnols auront une marge de manœuvre plus réduite.

Mathieu et Digne, seuls recours en défense

Le secteur défensif est probablement celui qui doit causer le plus de tracas aux Catalans. Avec les récentes blessures de Javier Mascherano et Aleix Vidal, le Barça se retrouve dans une position délicate. Sergi Roberto, malgré une saison moyenne, sera titulaire à droite par défaut. Le FC Barcelone n'a pas d'autres choix. Il faut dire que défensivement, les deux solutions de rechange sont françaises et paraissent légères pour l'évènement. Lucas Digne, après des débuts prometteurs, a retrouvé sa place sur le banc et devrait la conserver tant que Jordi Alba pourra tenir sa place. L'ancien Parisien est trop limité défensivement, il n'est qu'une solution de secours en cas de gros pépin. Idem pour Jérémy Mathieu. Doublure en défense, l'ancien Sochalien dépanne. Ce qui est souvent le cas ces dernières semaines. Entre la blessure de Mascherano et celle de Gerard Piqué, le joueur de 33 ans a cumulé du temps de jeu récemment. Mais il reste une option de dernière minute. Cela manque de fiabilité. Le Barça doit prier pour ne pas avoir l'un de ses titulaires sur le flanc.

Alcacer comme unique attaquant

L'avantage du Barça, c'est d'avoir au sein de son effectif des milieux de terrain très polyvalents. A l'image d'un Andrés Iniesta ou d'un André Gomes, capables d'évoluer aussi bien dans l'entrejeu que sur une aile, les Catalans disposent de solutions diverses mais pas de vraies spécialistes du poste. Le seul numéro neuf qu'il y aura sur le banc, il s'appelle Paco Alcacer. Arrivé en provenance de Valence l'été dernier, l'attaquant espagnol a peu joué lors de la première partie de saison. Le joueur de 23 ans, qui peine à convaincre, a inscrit son premier but de la saison en Liga il y a une dizaine de jours contre Bilbao. Le banc du Barça n'apporte aucune garantie. Quand Unai Emery voudra faire entrer du sang neuf, il aura plus de munitions de son côté. Ben Arfa, Pastore, Di Maria ou Lucas et Guedes devraient figurer parmi les remplaçants. Le Basque aura un peu plus de choix de ce côté-là.

 
4 commentaires - Sur le banc de touche, le PSG aura l'avantage
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]