Super Ligue : Aleksander Ceferin déterminé à sanctionner les clubs sécessionistes

Super Ligue : Aleksander Ceferin déterminé à sanctionner les clubs sécessionistes©Media365

Rédaction Media365, publié le dimanche 25 avril 2021 à 10h15

Après l'échec de la Super Ligue et la grogne des supporters, les douze clubs qui ont décidé de sortir du giron de l'UEFA risquent des sanctions de la part de l'instance continentale. Aleksander Ceferin est déterminé à punir les frondeurs.

La pilule est loin de passer pour Aleksander Ceferin. Patron de l'Union européenne de football, le Slovène a tremblé l'espace de quelques heures, au moment de l'annonce par douze des plus grands clubs européens, de la création d'une Super Ligue dissidente. Un projet mort dans l'œuf, grâce surtout à la réaction de supporters vent debout contre une telle hérésie. Une semaine après le début des évènements, l'homme fort de l'UEFA a confirmé sa volonté de sanctionner les rebelles.

Invité à s'exprimer lors d'un long entretien accordé au Dailymail, Aleksander Ceferin a d'abord tenu à remercier ceux qui ont lutter contre la Super Ligue : "Honnêtement, j'ai été totalement impressionné par la réaction des fans, mais aussi de l'ensemble du monde du football, et je dirais de la société tout entière. Je n'avais jamais vu ça." Un sentiment de puissance face aux douze loups, rendus brusquement au statut de brebis galeuses. Et une détermination pour Ceferin à sévir.

Ceux qui pensent que "la Terre est plate"

Mais à des degrés toutefois différent. "Selon moi, il y a une différence très forte entre les six clubs anglais et les six autres. Eux ce sont retirés les premiers après avoir admis leur erreur. Il faut avoir le courage de dire 'Je me suis trompé'." Et le boss de l'UEFA de continuer à faire des divisions : "Je dirais qu'il y a trois catégories dans ce groupe de douze. Les six anglais, les trois suivants (Inter, AC Milan et Atlético de Madrid) qui leur ont emboité le pas, et les derniers (Real Madrid, FC Barcelone et Juventus) qui pensent que la Terre est plate et que la Super Ligue est toujours une réalité. Chacun sera tenu responsable. Nous verrons ce que nous allons faire." Le châtiment de la divine UEFA va bientôt s'abattre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.