PSG : Tous les sujets abordés par Tuchel en conférence de presse

PSG : Tous les sujets abordés par Tuchel en conférence de presse©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 27 octobre 2020 à 19h10

Ce mercredi (18h55), le PSG affronte l'Istanbul Basaksehir, en Ligue des Champions. En conférence de presse, Thomas Tuchel a évoqué tous les sujets.



C'est dans un contexte électrique que Thomas Tuchel a pris la parole, ce mardi, lors du traditionnel point presse d'avant-match précédant la rencontre face à l'Istanbul Basaksehir, programmée ce mercredi à 18h55. Directement lancé sur son avenir, le technicien allemand est resté droit dans ses bottes. "Non, je ne me sens pas en danger avant ce match. Je sais comment je travaille. Un coach ne peut pas avoir peur du résultat".

"Marquinhos jouera au milieu mercredi"

Mais il a aussi été question du rôle de Marquinhos, utilisé samedi dernier au milieu contre Dijon (4-0) avec un Danilo Pereira reculé en défense centrale. "C'était une décision pour l'équipe, pas contre quelqu'un, pas contre Danilo. J'ai beaucoup réfléchi à cela. J'ai beaucoup aimé ce qu'il nous a apporté au milieu. Il est plus important pour l'équipe à ce poste, il jouera au milieu mercredi".

"Nous sommes très exigeants avec nous-mêmes, j'espère vraiment que le match de Manchester était le dernier rappel qu'il faut tout donner physiquement et mentalement pour l'emporter, a continué Thomas Tuchel. Nous jouons le champion de Turquie. Il nous manque des joueurs mais nous avons la qualité suffisante et nous sommes ici pour montrer qu'on veut absolument gagner et que nous capables de jouer beaucoup mieux que la semaine dernière".

"Le contexte ? Je n'ai pas parlé de cela avec les joueurs"

Par ailleurs, Thomas Tuchel tient à faire abstraction sur les tensions entre la France et la Turquie. "Je n'ai pas parlé de cela avec les joueurs jusqu'à maintenant. Je vais y réfléchir, peut-être que je le ferai ce soir ou demain. Nous ne sommes pas seulement des sportifs, nous sommes aussi des citoyens de ce monde. Je suis triste que nous ne puissions pas vivre en harmonie. Il y a quelques tensions, c'est vrai. On va réfléchir pour peut-être donner un avis ou clarifier la situation pour certains joueurs mais pas trop non plus. Nous sommes focalisés sur le sportif. C'est aussi un privilège de jouer en Ligue des champions, de donner un signal qu'il est possible de combattre au plan sportif".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.