PSG - Pastore : "Fier de cette évolution"

PSG - Pastore : "Fier de cette évolution"©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 23 août 2020 à 08h55

Première recrue d'envergure du PSG version Qatar, Javier Pastore a évoqué ses souvenirs parisiens avant la finale de la Ligue des Champions face au Bayern Munich.

Arrivé en provenance de Palerme contre un montant - record à l'époque - de 42 millions d'euros, Javier Pastore a été la première « grosse » recrue du PSG version QSI, à l'été 2011. Neuf ans plus tard, « El Flaco » n'est plus là. Mais le club de la Capitale, lui, s'apprête à disputer la finale de la Ligue des Champions contre le Bayern Munich.« Quand j'ai signé, le club ne jouait même pas la C1, s'est souvenu l'actuel milieu de l'AS Rome dans un entretien à L'Equipe. Je suis venu parce que j'y ai vu un projet d'avenir. » Un projet qui a donc progressé, année après année. « Tous les ans, on faisait un pas en avant et le club était différent, a ainsi raconté l'Argentin. Construire un self au centre d'entraînement, agrandir la salle de "muscu", etc. Améliorer les choses pour être plus performants. Quand je reviens voir les gars à l'occasion, je suis fier de cette évolution : quand j'ai commencé ici, tout était très basique et aujourd'hui c'est un des plus grands clubs européens. »

Pastore : « J'aurais adoré rester »



Le joueur de 31 ans est également revenu sur son départ de Paris, en 2018. « C'était un au revoir à la fois désiré et non désiré, a-t-il avoué. Footballistiquement, je sentais que j'avais besoin de changer de club. Je ne me sentais plus aussi important, je savais que des joueurs meilleurs que moi étaient arrivés. Je ne me voyais pas attendre qu'un gars soit fatigué ou blessé pour pouvoir jouer. J'avais besoin de sentir l'adrénaline de la concurrence, me battre chaque jour pour décrocher ma place pour le match. D'un autre côté, j'aurais adoré rester. Le président m'avait proposé trois ou quatre ans de plus et ça m'a tenté. » Gêné par des pépins physiques, Pastore n'a ensuite pas vraiment réussi à s'imposer chez les Giallorossi, avec lesquels il est sous contrat jusqu'en 2023.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.