PSG : Neymar et le maillot de la polémique

PSG : Neymar et le maillot de la polémique©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mercredi 19 août 2020 à 15h00

Pris dans l'euphorie à l'issue de la victoire du PSG contre Leipzig en demi-finales de la Ligue des champions (3-0), Neymar n'a pas respecté le protocole sanitaire de l'UEFA en acceptant d'échanger son maillot avec un adversaire. Ce qui pourrait lui valoir une - improbable - mesure disciplinaire.



Après avoir été élu joueur de la semaine, devant Dayot Upamecano (Leipzig), Thomas Müller (Bayern Munich) et Moussa Dembélé (Olympique Lyonnais), pour sa prestation face à l'Atalanta en quarts de finale de la Ligue des champions (2-1), Neymar a de nouveau répondu présent mardi soir pour la deuxième demi-finale de l'histoire du PSG dans la compétition. S'il n'a pas marqué contre Leipzig (3-0), le Brésilien a notamment délivré une merveille de passe à décisive à Angel Di Maria sur le deuxième but. Et il sera de nouveau l'un des principaux atouts parisiens dimanche en finale, contre le vainqueur du duel entre l'Olympique Lyonnais et le Bayern Munich. Mais le Brésilien, certainement pris dans l'euphorie de cette qualification pour la première finale de Ligue des champions du PSG, va-t-il être sanctionné pour son geste au coup de sifflet final ?

Un geste a priori anodin, puisqu'il a simplement accepté d'échanger son maillot avec le défenseur allemand Marcel Halstenberg. Sauf qu'en ces temps de crise sanitaire, l'UEFA "recommande aux joueurs de ne pas échanger leurs maillots", comme on peut le lire dans son protocole de retour au jeu. Et des mesures disciplinaires peuvent être prises en cas de non-respect des règles, comme une mise en garde, un blâme, une amende et même une suspension ! Une suspension évoquée dès mardi soir par The Sun mais qui constitue une issue difficilement envisageable pour ce geste du Brésilien, qu'on imagine, au pire, plutôt rappelé à l'ordre. Car il espère bien disputer dimanche sa deuxième finale de C1, après son sacre de 2015 avec le Barça. Et ce même si le club parisien a vécu d'incroyables péripéties ces dernières saisons dans la reine des compétitions européennes...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.