PSG : La belle initiative des Ultras parisiens

PSG : La belle initiative des Ultras parisiens©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le dimanche 23 août 2020 à 10h08

Avant la finale de Ligue des champions entre le PSG et le Bayern Munich, le Collectif Ultras Paris a habillé certains des monuments parisiens aux couleurs du club.

 

Les supporters parisiens font monter la pression. Alors que leur club dispute dimanche soir (21h) à Lisbonne contre le Bayern Munich la première finale de Ligue des champions de son histoire, le Collectif Ultras Paris (CUP) a vu les choses en grand pour encourager à distance ses protégés. Ses membres se sont rendus devant la plupart des monuments de la capitale pour déployer des banderoles de soutien. De Notre-Dame de Paris à la Tour Eiffel en passant par l'Arc de Triomphe, le Sacré Cœur, le Louvre, le Panthéon, les Invalides, la bibliothèque François-Miterrand, la mairie de Paris, le pont Alexandre III, l'Opéra de Paris, la place Vendôme, l'obélisque de la Concorde et, évidemment, le Parc des Princes pour finir. 

"Paris fais nous rêver", "Une victoire pour l'histoire", "De Paris à Lisbonne, faites trembler l'Europe", "Faites entrer Paris au panthéon de la gloire", "Ecrivez l'histoire, allez chercher la victoire", "La Tour Eiffel illumine Paris, le PSG illumine l'Europe"... Voici les messages forts que l'on pouvait lire sur ces différentes banderoles dévoilées sur les réseaux sociaux. Des supporters qui, comme pour la demi-finale face au RB Leipzig, n'ont pas prévu de rassemblement pour cette finale historique, crise sanitaire oblige. A noter que l'avenue des Champs-Elysées, où beaucoup de fans s'étaient rendus afin de célébrer les succès des deux tours précédents, sera fermée à la circulation dimanche soir, alors que 17 stations de métro seront fermées et que 3 000 policiers vont être mobilisés pour éviter tout débordement. "Ce dispositif sera le même que le PSG gagne ou perde", a expliqué le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin lors d'un point-presse samedi matin avec le préfet de Paris, Didier Lallement. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.