PSG - Galtier : "Qu'on soit favori, je ne le pense pas"

PSG - Galtier : "Qu'on soit favori, je ne le pense pas"©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le lundi 05 septembre 2022 à 18h26

À la veille d'affronter la Juventus Turin pour les débuts du PSG dans la Ligue des Champions 2022-2023 (mardi, 21 heures), Christophe Galtier a refusé de considérer le club de la capitale comme le favori à la victoire finale.


Une nouvelle tentative pour la Coupe tant désirée. Mardi soir, le PSG entamera la Ligue des Champions 2022-2023 avec une opposition face à la Juventus Turin sur la pelouse du Parc des Princes. Leader de Ligue 1, Paris tentera d'affirmer ses ambitions contre un adversaire au nom glorieux mais qui patine en ce début de saison (6ème de Serie A). Aux yeux de Christophe Galtier, le club de la capitale ne peut pas être considéré comme un favori à la victoire finale, même si le désir de triompher est plus qu'important. "Ça serait très réducteur par rapport aux autres concurrents. Chaque année, 8 ou 9 équipes estiment qu'elles peuvent gagner la Champions League, finalement elles ne vont pas au bout. Il y a des surprises, des scenarii incroyables. Que le club ait l'ambition de l'emporter, c'est tout à fait légitime. Qu'on soit favori dans cette compétition, je ne le pense pas", a-t-il indiqué.

Jouer pour gagner, l'ambition claire de Galtier

Confirmant que Vitinha était apte à débuter la rencontre après avoir effectué l'entraînement ce lundi, le natif de Marseille s'est montré peiné par le forfait d'Angel Di Maria, qui ne pourra retrouver le Parc des Princes quelques mois après son départ vers l'Italie. La confiance, elle, est importante dans l'esprit du nouvel entraîneur du PSG.  "Je suis confiant en notre capacité à jouer et à jouer pour gagner. Les joueurs commencent à avoir des repères. Il faudra qu'on insiste sur notre animation offensive pour créer le plus de dangers possibles pour la Juventus", a jugé un Galtier qui a reconnu ne pas avoir de "pression supplémentaire" avant de retrouver cette compétition. Sa seule campagne dans la reine des compétitions de clubs, en 2019-2020 avec le LOSC, s'était soldée par une dernière place de groupe et 1 point au compteur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.