PSG-Basaksehir : "Des incidents inacceptables" pour Le Graët

PSG-Basaksehir : "Des incidents inacceptables" pour Le Graët©Media365

Clément Pédron, Media365, publié le mercredi 09 décembre 2020 à 12h55

De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer les propos racistes du 4eme arbitre roumain, Sebastian Coltescu, lors de PSG-Basaksehir. Parmi elles, celles de Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football et Roxana Maracineanu, la ministre déléguée aux sports.


Sa réaction était attendue. Mercredi matin, au lendemain des incidents survenus lors de la rencontre arrêtée à la 13eme minute entre le Paris Saint-Germain et Istanbul Basaksehir, plusieurs voix françaises se sont insurgées pour dénoncer ce qu'il s'est passé au Parc des Princes. Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, a réagi sur le site de la FFF en saluant « l'attitude des deux équipes qui ont pris une décision forte et exemplaire en quittant le terrain. Ces incidents inacceptables n'ont pas leur place dans un stade ». Pour rappel, Sebastian Coltescu, le 4eme arbitre roumain de la rencontre, est accusé d'avoir proféré des propos racistes en direction de Pierre Webo, l'entraîneur adjoint de Basaksehir. Le dirigeant français a rappelé que « l'enquête menée par l'UEFA devra faire la lumière sur ces incidents et prendre les sanctions nécessaires si des propos racistes ont été tenus. »

La réaction de Noël Le Graët sur ces incidents à caractère raciale, à une résonance particulière après ses propos tenus sur BFM Business il y a plusieurs semaines, après un PSG-OM (0-1) houleux, marqué par les soupçons d'insultes proférés d'Alvaro Gonzalez à l'encontre de Neymar. Le Breton avait provoqué une vive polémique en affirmant que « le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n'existe pas ou peu. Sur un match, il peut y avoir des écarts. Mais on est à moins d'un pour cent de difficulté aujourd'hui. Quand un Black marque un but, tout le stade est debout. » Ses remarques intervenaient aussi quelques jours après avoir enjoint les arbitres à ne pas arrêter les rencontres en cas de chants homophobes ou racistes. « Je n'arrêterai pas les matchs, je suis totalement contre », avait-il lancé sur France Info, lui qui « espérait » que les arbitres suivraient sa consigne. « C'est une erreur (d'arrêter les matchs pour des chants homophobes). Mais je ferai arrêter un match pour des cris racistes. »


Roxana Maracinenu, la ministre déléguée aux sports, d'originaire roumaine, a salué sur Twitter, « la décision historique » des joueurs du PSG et de Basaksehir, d'arrêter le match suite aux propos supposés racistes de Sebastian Coltescu, le 4eme arbitre du match entre le club français et turc. « Nous attendons les résultats de l'enquête mais je ne peux que saluer la symbolique forte de leur geste et leur solidarité » s'est émue l'ancienne nageuse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.