Pourquoi le LOSC peut le faire ?

Pourquoi le LOSC peut le faire ?©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mardi 17 septembre 2019 à 08h30

En déplacement mardi chez le demi-finaliste de la dernière Ligue des Champions, l'Ajax Amsterdam (21h00), Lille se trouve devant un sacré obstacle pour son entrée en lice dans la compétition. Mais le LOSC a les arguments pour embêter le champion des Pays-Bas en titre.

« Nous avons des atouts pour sortir et faire mal. » Christophe Galtier ne s'en est pas caché lundi en conférence de presse : Lille ne prépare pas son déplacement à Amsterdam pour y affronter l'Ajax mardi en Ligue des Champions (21h00) dans la posture de la victime expiatoire. L'entraîneur du LOSC a rendu hommage au demi-finaliste de la dernière édition -« Ils sont dans un football moderne, en avance sur tout le monde depuis 40 ans »-, tout en croyant aux chances de son équipe. Le capitaine José Fonte était d'ailleurs sur la même longueur d'onde que son coach. Et pour cause, ils auraient tort de ne pas ambitionner ramener quelque chose de leur court voyage aux Pays-Bas, tant ils ont tout pour y réussir un coup.

Le LOSC arrive sans pression

Versé dans un groupe avec aussi Chelsea et Valence, Lille a comme premier objectif de bien figurer. En fonction des résultats lors de la phase aller, le LOSC s'adaptera, pour viser la troisième place synonyme de Ligue Europa, et plus si affinités. Il n'a donc absolument rien à perdre dans ce premier match, qui doit lui donner l'opportunité de se jauger. « C'est vrai, nous sommes loin d'être favoris dans cette poule, notre indice UEFA est faible, a reconnu Galtier. Mais quand il y a un match, il y a un espoir et une chance. C'est peut-être mieux pour nous, au regard de notre manque d'expérience, de démarrer à l'extérieur. » Une raison de plus d'aborder ce rendez-vous sans la moindre pression, au contraire d'une Ajax désormais attendue après sa formidable épopée de la saison passée.

Le LOSC a le style pour gêner l'Ajax

L'Ajax avait étonné l'Europe en régalant avec son jeu de transition ultra-précis et sa faculté d'adaptation tactique. Mais elle avait aussi bénéficié d'un effet de surprise qui ne fonctionnera plus. Les Amstellodamois devront désormais prendre le jeu à leur compte, comme ils le font toutes les semaines en Eredivisie (encore 66% de possession le week-end dernier lors de la victoire 4-1 contre Heerenveen). Erik ten Haag a lui-même reconnu lundi qu'il n'était pas contre un match à 75% de possession pour son équipe. Ce devrait être une aubaine pour Lille, qui n'aime rien mieux que placer un bloc médian pour attirer l'adversaire dans son piège, défendre en avançant et gratter des ballons qui lancent des attaques rapides. Avec sa force de frappe offensive, symbolisée par un Victor Osmihen en pleine confiance, le LOSC a les moyens de poser de vrais problèmes à la défense de l'Ajax.

Le LOSC affronte une Ajax diminuée

« Je ne crois pas que l'Ajax se soit affaiblie avec les départs », a assuré Galtier lundi. Il n'est toutefois pas anodin de perdre des cadres comme Matthijs de Ligt, Frenkie de Jong ou même Lasse Schöne en une intersaison. Le champion des Pays-Bas a bien intégré ses nouvelles recrues et est déjà leader d'Eredivisie. Mais le processus est encore en cours et ce groupe nouveau, bouleversé d'un tiers pendant l'été, reste en gestation. Ses qualifications difficiles contre le PAOK Salonique et l'APOEL Nicosie en tours préliminaires de la Ligue des Champions ont montré que l'Ajax n'était pas encore tout à fait la même que la saison dernière. De plus, Donny van de Beek, celui qui donne le ton au milieu depuis le départ de De Jong, est probablement forfait. Alors c'est certainement le bon moment pour prendre cette équipe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.