Peur de vous ennuyer lors d'Atlético - Juventus ? C'est pourtant un match immanquable

Peur de vous ennuyer lors d'Atlético - Juventus ? C'est pourtant un match immanquable©Media365

Geoffrey Steines, publié le mercredi 20 février 2019 à 07h30

Dès le tirage au sort, l'affiche a fait causer. L'Atlético Madrid et la Juventus Turin qui se retrouvent dès les 8emes de finale de la Ligue des Champions (match aller ce mardi 21h00 au Wanda Metropolitano), c'est la confrontation de deux cousins sur la scène européenne.

Deux équipes réputées pour leur solidité défensive et leur réalisme tactique avant tout. Sur le papier, il y a tous les atouts pour s'ennuyer devant cette rencontre. Et pourtant, c'est un duel à ne surtout pas manquer. Voici pourquoi dans une liste non-exhaustive.


Atlético - Juventus, c'est un favori qui va sauter



L'Atlético Madrid et la Juventus Turin, ce sont quatre finales de Ligue des Champions sur les cinq dernières saisons. Ce sont 8 trophées européens à leur palmarès (3 pour les Colchoneros et 5 pour les Bianconeri). Chacun pour leurs raisons, ils rêvent d'une épopée et ont tout mis en œuvre pour se donner le maximum de chances d'atteindre cet objectif. Tenant du titre de la Ligue Europa, l'Atlético rêve d'une finale qui se disputera dans son stade, au Wanda Metropolitano, le 1er juin prochain et a ainsi dépensé plus de 120 millions d'euros en transferts pour se renforcer. Et ça sans compter l'éventuelle option d'achat pour Alvaro Morata. La Juve en a claqué 100 sur le seul Cristiano Ronaldo l'été dernier, dans l'espoir que l'attaquant portugais la fasse enfin franchir la dernière marche qui la sépare d'un titre suprême qu'elle attend depuis 1996. Et comme CR7 a fêté ses 34 ans début février, le temps presse pour le retour sur investissement. L'Atlético et la Juve ont ainsi fait de la Ligue des Champions un objectif prioritaire et crédible cette saison. En voir disparaitre un dès les 8emes de finale changera la donne pour la suite.


Griezmann-Morata vs Ronaldo-Dybala



Sur le papier, les deux duos figurent parmi les plus séduisants d'Europe. Antoine Griezmann et Alvaro Morata ne sont coéquipiers que depuis trois semaines, mais ils ont déjà affiché une complicité intéressante par séquences. Avec à la clé une passe décisive du second pour le premier le week-end dernier lors de la poussive victoire de l'Atlético sur le terrain du Rayo Vallecano (0-1). Pour eux, le duel sera d'autant plus particulier que Griezmann s'est souvent retrouvé en concurrence avec Cristiano Ronaldo en Liga et que Morata s'est réellement révélé lors de ses deux saisons à la Juventus. Les Turinois disposent eux en CR7 et Paulo Dybala d'une doublette complémentaire, qui brille avant tout en Ligue des Champions cette saison. Annoncé sur le départ lors du prochain Mercato estival, l'Argentin a des choses à prouver, quand le Portugais a régulièrement brillé contre l'Atlético (22 buts inscrits en 29 confrontations). Un sacré duel à venir entre ces deux duos.


Simeone vs Allegri, une passionnante partie d'échecs



Il n'y a pas besoin d'une flopée de buts et d'occasions en série pour rendre un match intéressant à suivre. En l'occurrence, le duel que se livreront les deux entraîneurs sera tout aussi passionnant que la façon dont les joueurs animeront la rencontre sur le terrain. Maîtres tacticiens qui ont déjà réussi de nombreux coups, Diego Simeone et Massimiliano Allegri ne devraient pas surprendre par leurs compositions d'équipes. En revanche, c'est par leurs options tactiques et leurs choix pour contrecarrer les forces de l'adversaire tout en insistant sur les qualités de leurs effectifs respectives qu'ils influeront sur le déroulement du match. Leur coaching en cours de partie pourrait aussi jouer un rôle dans le résultat final. Une chose est déjà certaine, tout ce qu'ils réaliseront ne sera pas neutre.


Le Wanda Metropolitano, l'une des plus belles ambiances d'Espagne



Avant d'accueillir la finale, le Wanda Metropolitano découvrira mercredi les matchs à élimination directe de Ligue des Champions, l'Atlético n'ayant pas franchi la phase de groupes la saison passée, sa première dans son nouvel écrin. Bien évidemment, ce stade flambant neuf de 68 000 places n'a pas le charme et l'histoire de Vicente-Calderon, lieu de nombreux exploits européens des Colchoneros ces dernières années. Mais son architecture et sa configuration devraient parfaitement retranscrire l'une des plus belles ambiances d'Espagne, voire d'Europe. Mine de rien, ce n'est sûrement pas un hasard si l'Atlético n'y a perdu qu'une fois toutes compétitions confondues cette saison. C'est la preuve qu'il s'y sent déjà comme chez lui et que la Juventus doit craindre autant ce déplacement que si c'était à Vicente-Calderon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.