OM - Mandanda : ''A la limite du ridicule''

OM - Mandanda : ''A la limite du ridicule''©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 03 novembre 2020 à 23h45

Steve Mandanda ou Valentin Rongier ne peuvent qu'admettre l'évidence mardi, après Porto - OM (3-0).

 

Les matches se suivent et se ressemblent pour l'OM en Ligue des Champions. Ce mardi, sur le terrain de Porto et pour la troisième fois de suite cette saison, les vice-champions de France ont manqué à leur tâche. Un revers qui ne souffre de contestation, même si la réussite les a de nouveau fuis. Au coup de sifflet final, ils ont tous reconnu que ce qui a été proposé jusque-là dans cette compétition était totalement insuffisant.

Valentin Rongier (milieu de terrain de l'OM sur RMC Sport 1) : « Le spectre d'une nouvelle phase de poules sans point ? Non, ce n'est pas qui nous inquiète, c'est les résultats en ce moment. On a beau dire ce qu'on veut, c'est insuffisant. Même si le cours du match aurait pu être différent. C'est la période qui est difficile, il faut qu'on se serre les coudes et qu'on continue à travailler. C'est très difficile. On comprend la frustration des supporters. Mais, les joueurs sont les premiers atteints. Ça nous fait chier de venir ici, prendre trois buts et n'en marquer aucun encore. Mais c'est à nous de répondre. »



Steve Mandanda (gardien de l'OM sur RMC Sport 1) : « C'est sûr que quand on voit les résultats, on ne peut qu'être inquiets. On va mesurer un peu les propos ce soir, car il y a beaucoup de colère et de déception. Beaucoup de sentiments négatifs qui ressortent. Il va falloir se remettre en question, car on n'est pas au niveau. Il reste trois matches, il faudra montrer un autre visage. Là, on est à la limite du ridicule (...) En colère, car il y a les résultats déjà, et les buts évitables qu'on prend, et le zéro pointé... A nous de réagir, car ce n'est pas du tout ce que l'OM doit faire. On doit assumer. Le coach en prend beaucoup, mais la vérité est que peu importe le schéma, c'est à nous de faire ce qu'il faut. Et on ne l'a pas fait. C'est nous les responsables de cette phase aller pourrie. »

André Villas-Boas (entraineur de l'OM sur RMC Sport 1) : « Le plan de jeu qui s'effondre dès le début ? Oui, mais ce n'est pas la 1e fois que ça se passe pour nous. Le parcours en Ligue des Champions jusqu'ici a été marqué par les erreurs qu'on continue de commettre. Avec plus d'expérience, on aurait été plus vifs dans les duels. On a eu de la malchance certes, mais ce n'est pas normal les buts qu'on prend (...) Pas de message aux supporters, non. Il n'y a pas grand-chose à dire. C'est notre jeu qui doit parler. On en a un peu aujourd'hui, mais on a commis plusieurs erreurs. Porto a été bien, agressif, bien entre les lignes. Nous, il nous a manqué des buts, et on a payé cher. Les gars ont quand même donné tout jusqu'à la fin, j'ai rien à dire sur l'attitude. Mais c'est sûr que lors des prochains matches, il faut montrer un autre visage. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.