Nice poursuit son rêve

Nice poursuit son rêve©Media365

Julien Pereira, publié le mercredi 02 août 2017 à 22h40

Nice a aussi du coeur. Menés à un quart d'heure du coup de sifflet final, les Aiglons ont arraché le nul sur le terrain de l'Ajax Amsterdam (2-2), ce mercredi soir, lors du match retour du 3eme tour préliminaire de Ligue des Champions. L'OGCN accède aux barrages de la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Nice n'est pas redescendu de son petit nuage. Pris dans la tempête néerlandaise jusqu'au dernier quart d'heure du match, les Aiglons ont arrachés le match nul (2-2) sur le terrain de l'Ajax Amsterdam, ce mercredi soir, lors du match retour du troisième tour préliminaire de Ligue des Champions. Dominés mais orgueilleux, les Niçois accèdent donc aux barrages de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Un exploit.

Souquet, buteur précoce

Il fallait probablement autre chose qu'une aisance technique et une maîtrise collective pour se défaire du géant du Vieux Continent qu'est l'Ajax. Les qualités naturelles du Gym ont bien permis aux hommes de Lucien Favre de prendre l'avantage d'entrée de jeu, Souquet reprenant victorieusement une frappe de Pierre Lees-Melou repoussée par André Onana (0-1, 2ème). Mais elles n'ont pas suffi à contenir les vagues ajacides, de plus en plus fortes une fois le premier quart d'heure écoulé.

Nice renversé...

Car l'Ajax non plus, ne manque pas de fougue et d'enthousiasme. Justin Kluivert, qui incarne plus qu'aucun autre l'insouciance de la jeunesse ajacide, a fait vivre un calvaire à Malang Sarr. Kasper Dolberg a donné le tournis à Maxime Le Marchand. Et Donny van de Beek, 20 ans tout juste, s'est chargé de remettre les compteurs à zéro (1-1, 25ème), comme un grand, profitant notamment d'une relance approximative de Pierre Lees-Melou.

... puis libéré par Marcel

Malmené dès l'entame de la deuxième période, Nice a tremblé lorsque Davinson Sanchez, l'omniprésent défenseur colombien, est venu conclure un centre millimétré de Hakim Ziyech (2-1, 56ème), autre perle de l'Ajax. Incapables de reprendre le dessus dans le jeu, les Niçois s'en sont remis à leur cœur. Et au génie. Celui de Jean-Mickaël Seri. Au terme d'une action bien construite, d'un déplacement lumineux de l'Ivoirien dans la surface adverse ponctuée par une talonnade sublime, Vincent Marcel, 20 ans et entré en jeu quelques minutes plus tôt pour mettre fin au calvaire de Malang Sarr, est venu crucifier l'Ajax. Et écrire la suite de la belle histoire niçoise. Celle qui passera désormais par Séville, Liverpool, Naples, Moscou ou le Sporting Lisbonne lors des barrages.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
26 commentaires - Nice poursuit son rêve
  • N'en déplaise à JP072 Karine Gali n'a pas tord car le fait d'être sortie vainqueur de ces rencontres qualifie automatiquement OGC NICE pour la coupe européa. Les aiglons peuvent espérer mieux s'ils se qualifient ensuite pour la champion'' league; en plus qui vous permet de qualifier Karine de cone ? Un peu de respect s'il vous plaît, à moins que pour vous ce soit en fait un compliment, dans ce cas nous ne parlons pas la même langue. Bravo les Niçois!!!

  • On ne peut pas dire que ce fut facile mais c'est fait !
    Allelujha !!!

  • bravo une extraordinaire equipe qui a été solidaire et qui fait honneur au maillot pas comme ceux du PSGay

  • L'AJAX il y a plus de 50 ans qui ne touche plus une bille...mdr...!

    Vu votre niveau vous ne toucherez jamais rien d'autre que le fond
    bonne journée et ne soyez pas jalouse

  • Vu les déclarations intempestives de certains joueurs et dirigeants de l'AJAX, je suis pleinement satisfait de la qualification des NICOIS qui se sont battus comme "des lions".