Manchester United - PSG : Paris à Old Trafford pour redevenir un marchand de rêves

Manchester United - PSG : Paris à Old Trafford pour redevenir un marchand de rêves©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mardi 12 février 2019 à 07h17

Absent des quarts de finale de Ligue des Champions depuis deux ans, privé de Neymar et d'Edinson Cavani, le PSG se rend mardi à Old Trafford pour y défier Manchester United en 8eme de finale aller (21h00). Avec pour ambition d'y relancer une machine à rêver à l'arrêt.

C'est comme si le PSG avait oublié ce que c'était de rêver plus grand. Il a fait sienne cette devise, mais elle n'a quasiment plus de sens. Quand la phase finale de la Ligue des Champions arrive, Paris tremble plus qu'il ne rêve, se crispe plus qu'il ne sourit. Il y a des traumatismes qui ne s'oublient pas, comme cette « remuntada » symbolisant à elle seule les désillusions à répétition des dernières saisons. Il y a cette malédiction, qui relève évidemment du mythe plus que de la réalité, consistant à priver le champion de France en titre de ses meilleurs joueurs aux moments inopportuns ou facilitant rarement sa tâche au tirage au sort. Il y a surtout cette tendance à s'écrouler dans les grands matchs et cette culture de la gagne après laquelle le club court désespérément pour combler son retard sur ceux qu'il souhaite concurrencer. Un travail à long terme qui ne colle pas avec les ambitions immédiates des dirigeants.

Le PSG ne s'en sort plus de sa spirale négative

C'est en annonçant qu'il voulait amener le PSG au titre européen suprême dans les cinq ans que Nasser Al-Khelaïfi a mis cette pression négative qui pèse sur tout un club à chaque rendez-vous en Ligue des Champions. Plus la dynamique est négative, plus elle s'accentue : le jeu des vases communicants est bien connu. Après deux éliminations consécutives dès les 8emes de finale, Paris n'a tout simplement plus le droit de se rater, s'il veut rester un centre d'attraction pour stars en quête d'un challenge alléchant. Comment même convaincre Neymar et Kylian Mbappé de ne pas partir si le Top 8 devient un plafond de verre incassable ? Dans la foulée du rachat du club par Qatar Sports Investments, le PSG avait réussi à enclencher une spirale positive, grâce à Leonardo et des résultats qui l'ont vite replacé sur la carte du football européen, après une décennie de galères. Mais il y a bien longtemps qu'il n'a plus donné le sentiment de progresser, qu'il n'a même plus franchi le moindre palier.

Le PSG revenu à ses doutes après l'embellie de l'automne

Sa phase de groupes de Ligue des Champions en début de saison avait pourtant fait naître une flamme. Il avait fini en tête d'une poule avec Liverpool et Naples, en se remettant de trois premiers matchs difficiles pour montrer un visage bien plus conquérant sur les trois suivants. Au lieu de subir, comme il en avait pris l'habitude contre les cadors européens, le PSG avait pris son destin en main et un groupe s'était créé. Deux mois plus tard, les blessures de Neymar et d'Edinson Cavani sont passées par là pour ramener Paris à ses doutes. Sa courbe de résultats s'est infléchie, avec notamment une défaite à Lyon dans son seul vrai test de dimension européenne en 2019 (2-1), et ses performances ne laissent augurer rien de bon. Le jeu manque de vie, les joueurs n'ont plus le même entrain et le coach se frustre devant les vents contraires qui s'accumulent.

Le PSG à Old Trafford pour se remettre à rêver

Tout l'inverse d'une équipe de Manchester United revenue d'entre les morts depuis le départ de José Mourinho et son remplacement par Ole Gunnar Solskjaer. Les Red Devils sont la meilleure preuve qu'il suffit d'un rien pour raviver l'étincelle. Des circonstances compliquées du moment le PSG peut tirer une force collective dont il aura forcément besoin. Rentrer de Manchester avec un résultat positif avant le match retour, le tout sans deux cadres offensifs et un Marco Verratti sur une jambe, ce serait un sacré shoot de confiance pour tout un club. Ce serait la démonstration que l'élan né à l'automne a survécu au début de l'hiver et à l'ambiance plus morne qui a enveloppé Paris. Il n'y a priori pas meilleur endroit pour le prouver qu'Old Trafford, surnommé le « Théâtre des rêves ». Ce sont eux que le PSG veut retrouver. Après avoir fait tant de cauchemars de ses dernières grandes soirées européennes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.