Manchester City : Quand Agüero se plaint de ses coéquipiers

Manchester City : Quand Agüero se plaint de ses coéquipiers©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 17 mars 2021 à 10h51

De nouveau remplaçant lors de la victoire de Manchester City contre Mönchengladbach en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions mardi (2-0), Sergio Agüero, entré en jeu à la 75e minute, s'est ensuite plaint que ses coéquipiers ne lui fassent pas de passes. 

 

S'il est une véritable légende à Manchester City, Sergio Agüero, meilleur buteur du club où il évolue depuis 2011 avec 257 réalisations au compteur, vit une fin d'aventure compliquée dans le nord-ouest de l'Angleterre. En fin de contrat en juin, l'attaquant argentin de 32 ans ne devrait pas prolonger et n'a pris part qu'à 8 rencontres de Premier League (pour un but, samedi à Fulham) depuis le début d'un exercice 2020-2021 où il a longtemps été blessé avant de devoir se contenter du banc de touche. Une période frustrante donc, pour le "Kun", qui était encore remplaçant au coup d'envoi du huitième de finale retour de Ligue des champions face au Borussia Mönchengladbach mardi soir. Il est bien rentré pour le dernier quart d'heure à la place de Bernardo Silva alors que le score, identique à celui du match aller (2-0), était déjà acquis. Mais il n'a pas eu l'opportunité de se mettre en valeur, et n'a pas frappé une seule fois au but. 

"Ils ne me passent pas la balle !"

Et il n'a pas manqué de s'en plaindre. Au coup de sifflet final, on l'a ainsi vu quitter la pelouse de la Puskas Arena de Budapest tête basse, avant de se plaindre, en espagnol, à l'un des adjoints de Pep Guardiola. "Ils ne me passent pas la balle !", a-t-il ainsi déploré, rapporte ESPN. Une remarque qui semble notamment s'adresser à Riyad Mahrez, l'international algérien qui a souvent oublié Agüero et privilégié la solution individuelle en fin de match, sans que cela ne soit couronné de succès. Était-ce une colère passagère ou bien est-ce que l'Argentin est réellement victime d'ostracisme ? On pencherait plutôt pour la première solution, et à un agacement bien légitime dans une saison compliquée pour le grand ami de Lionel Messi, notamment annoncé au Barça la saison prochaine. Mais avant de partir, il devrait encore avoir l'occasion de briller, alors que les Citizens sont encore en course dans quatre compétitions. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.