Manchester City : Ferdinand met la pression sur Guardiola pour la Ligue des champions

Manchester City : Ferdinand met la pression sur Guardiola pour la Ligue des champions

Axel Allag, publié le vendredi 14 août 2020 à 18h55

Pour Rio Ferdinand, Pep Guardiola a été amené à Manchester City afin de soulever la Ligue des champions et selon l'ancien défenseur de Manchester United, le club est son propre ennemi dans la compétition.


Manchester City défiera Lyon, samedi en quarts de finale de la Ligue des champions (21h). Après avoir éliminé le Real Madrid au tour précédent, l'équipe anglaise aura une grosse pression sur les épaules face aux joueurs de Rudi Garcia, avant une possible demi-finale contre le vainqueur de la rencontre entre le Barça et le Bayern Munich. Pep Guardiola, lui, n'a plus gagné la compétition depuis 2011 et un succès face à Manchester United à Wembley en 2011 (3-1). Ce jour-là, Rio Ferdinand était sur le terrain et n'avait rien pu faire pour empêcher le sacre des catalans.

Manchester City est son pire ennemi, pour Ferdinand

Désormais consultant pour la télévision anglaise, Ferdinand a évoqué le bilan du coach dans un entretien accordé au Sun, mettant une pression sur les épaules du natif de Santpedor. "Avec l'esprit de compétition de Guardiola, le perfectionniste qu'il semble être et la nature obsessionnelle qu'il a, il ne serait pas heureux s'il quittait City sans gagner la Ligue des champions. Il a probablement mieux réussi au Bayern Munich qu'à City, mais le fait qu'il n'ait pas remporté la Ligue des champions en Allemagne entachera toujours son séjour là-bas. Cela est dû au niveau auquel il a fonctionné dans le passé et aux normes qu'il s'est fixées à Barcelone", a indiqué Ferdinand.

Au cours de son cycle à Manchester City, Guardiola n'a pas encore pu atteindre le stade des demi-finales, trébuchant face à l'AS Monaco (huitièmes) puis Liverpool et Tottenham (quarts). Ferdinand a souligné le devoir du technicien par rapport à la coupe aux grandes oreilles. "Il peut dire ce qu'il veut de ne pas être jugé en Ligue des champions parce qu'il doit se protéger, mais il a été amené pour gagner ce tournoi. Je ne dis pas qu'il échouerait s'il n'arrivait pas à gagner, mais il n'aurait pas fait ce qu'il y avait sur la boîte", a-t-il indiqué, précisant qu' "il s'agit d'être adaptable et de respecter le tournoi. City a parfois été son pire ennemi en Europe."

De quoi donner un peu d'espoir à Rudi Garcia et l'OL, avant le quart de finale de samedi ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.