Manchester City : Blanchi par le TAS, le club pourra jouer la Ligue des Champions

Manchester City : Blanchi par le TAS, le club pourra jouer la Ligue des Champions©Media365

Rédaction , publié le lundi 13 juillet 2020 à 11h00

Ce lundi, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a rendu son verdict concernant le cas de Manchester City en levant l'interdiction de participation aux coupes européennes.



Les dirigeants de Manchester City, ses joueurs et tous les supporters de l'équipe peuvent pousser un grand ouf de soulagement. La décision en appel faite auprès du TAS contre les sanctions prononcées par l'UEFA a porté ses fruits. Le cador de Premier League n'est plus suspendu de Ligue des Champions. La saison prochaine, il prendra bien part à cette prestigieuse compétition. Et ce, pour la dixième fois d'affilée.

Manchester City ne payera qu'une amende de 10M€

Manchester City avait été puni dans le cadre du fair-play financier, mais les hautes instances juridiques ont jugé la sanction disproportionnée. Le dossier concocté par l'administration des Eastlands et qui a été soumis au TAS le mois dernier a probablement aussi pesé dans la balance. Même l'amende infligée au club anglais a été revu à la baisse. Au lieu de 50M€, c'est une « petite » somme de 10M€ que les responsables des Citizens vont devoir débourser.


City peut désormais se concentrer sereinement sur ses dernières échéances de la saison, avec une Ligue des Champions et une FA Cup à conquérir. Ses responsables peuvent aussi commencer à travailler sur le mercato, en ayant à l'esprit qu'ils auront bien la plus belle des épreuves continentales à faire miroiter à leurs possibles recrues durant l'intersaison. Enfin, les stars de l'équipe qui envisageaient un départ en cas d'absence de C1, tel que Kevin De Bruyne, peuvent de nouveau s'inscrire dans la durée avec le club et son projet.

Un vrai désaveu pour l'UEFA

La nouvelle est réjouissante pour les vice-champions d'Angleterre, mais un peu moins pour l'UEFA. La levée de la sanction contre City est un vrai camouflet pour la confédération et sa règle de fair-play financier. Ce rebondissement crée même un cas de jurisprudence, qui peut donner de l'espoir à tous les autres clubs européens dont les finances sont dans le rouge ou qui pourraient l'être dans le futur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.