Liverpool - Klopp : "Je suis allemand, on ne parie pas !"

Liverpool - Klopp : "Je suis allemand, on ne parie pas !"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le mardi 26 novembre 2019 à 18h21

Jurgen Klopp tente d'exporter la culture allemande à l'étranger... à sa façon. D'après l'entraîneur allemand de Liverpool, lui et ses compatriotes ne parient pas, contrairement à son pays d'adoption où il ne cesse d'entendre parler de ces jeux d'argent sur les rencontres sportives.



En Allemagne, on ne rigole pas avec les paris ! C'est en tout cas ce qu'a essayé d'expliquer Jurgen Klopp en conférence de presse, à la veille de la rencontre de Ligue des Champions entre Liverpool et Naples : « Je ne suis pas autorisé à parier, et je le sais. Je suis allemand, on ne parie pas ! On ne donne pas notre argent à quelqu'un d'autre sans raison (sourire) ! Je n'ai aucune idée de tout ça, j'en entends beaucoup parler en Angleterre et je n'y comprends rien du tout. »

« A Anfield, il y avait eu un vrai combat »

Klopp ne peut donc « donner aucun conseil à Carlo Ancelotti ». « J'aimerais gagner 3-0, poursuit l'ancien entraîneur de Dortmund. Mais on en est loin... On a 95 minutes pour essayer d'obtenir ce résultat et pour être heureux, c'est ce qu'on va essayer de faire. » Pour Liverpool et Naples, c'est la première place du groupe qui se jouera mercredi à Anfield, puisque les Reds comptent un point d'avance sur les Napolitains à deux journées de la fin. « La plus grosse erreur, ce serait de penser à ce qui se passerait en cas de victoire », prévient Klopp.

Tout le monde l'a pourtant très bien compris, à Liverpool comme à Naples : si les leaders de Premier League gagnent, ils seront assurés de terminer en tête de leur poule. « Tout ça, ce n'est pas dans notre esprit. Il y a deux semaines et trois matchs avant le dernier déplacement à Salzbourg, pourquoi y penserais-je ? Ce serait énorme de battre Naples, surtout après notre début de compétition. Ils sont très forts. Ils nous ont battus la saison passée à Naples. Et à Anfield, il y avait eu un vrai combat. » Liverpool avait gagné 1-0, Alisson avait sorti un énorme arrêt à la dernière minute. Sans quoi, c'était l'élimination pour les futurs champions d'Europe, qui n'avaient arraché que la deuxième place de leur poule derrière le PSG. Comme quoi...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.