Ligue des Champions : Tuchel met en garde ses joueurs après une première mi-temps difficile

Ligue des Champions : Tuchel met en garde ses joueurs après une première mi-temps difficile©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le mardi 22 octobre 2019 à 23h55

Interrogé après le carton du PSG à Bruges mardi soir (0-5), Thomas Tuchel a félicité ses joueurs mais a aussi pointé plusieurs points qui ne lui avaient pas plu.

Si l'on ne s'en tient qu'au résultat, le Paris Saint-Germain s'est baladé, promené, ou n'importe quel verbe de votre choix. A Bruges, le club de la Capitale a encore gardé sa cage inviolée et a surtout marqué cinq buts, dont trois par Kylian Mbappé. Mais avant l'entrée de son phénomène en attaque, le PSG a pas mal souffert sur la pelouse brugeoise. Thomas Tuchel n'a d'ailleurs pas manqué de le souligner après la rencontre, lorsqu'il a été interrogé par nos confrères de RMC Sport. « C'était dur pendant pas mal de minutes. On a eu beaucoup de problèmes jusqu'au deuxième but. Après c'était plus facile d'exploiter les espaces », a résumé le technicien allemand, avant de détailler.

Tuchel : « On a perdu trop de ballons faciles, on a défendu trop bas »

« Bruges a joué très haut, avec un gros pressing, et on a eu besoin de temps pour nous adapter à cette pression, analyse Thomas Tuchel. On a perdu trop de ballons faciles, on a défendu trop bas. Ce n'était clairement pas notre meilleure première mi-temps. » Malgré tout, dans la difficulté, le successeur d'Unai Emery a vu des choses qui lui ont plu. Pas tellement sur le plan technique. « Je dois dire que j'ai trouvé l'état d'esprit des joueurs exceptionnel, personne n'a lâché, tout le monde s'est battu », apprécie Tuchel.

Tuchel : « Sur la qualité de Mbappé, je ne suis pas stupide »

L'entraîneur parisien avait décidé de laisser Kylian Mbappé sur le banc au coup d'envoi. Son joueur n'a pas apprécié cette décision, mais Tuchel avait de bons arguments à faire valoir. « Il sait que je déteste jouer sans lui, mais on doit être responsables. Il a eu une blessure musculaire, il a joué 15 minutes à Nice, et ce n'était pas possible de jouer 90 minutes. On a donc décidé de le faire rentrer plus que de le faire jouer une heure, pour qu'il finisse le match. Mais sur sa qualité, je ne suis pas stupide... », a souri l'ancien coach de Dortmund, dont le choix a été clairement payant ce mardi soir avec cette entrée en jeu fracassante du natif de Bondy.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.