Ligue des Champions - Tottenham : Minuscules à côté de la Juventus, les Spurs ont pourtant toute leur place en quart aujourd'hui

Ligue des Champions - Tottenham : Minuscules à côté de la Juventus, les Spurs ont pourtant toute leur place en quart aujourd'hui©Media365

Rémi Farge, publié le mercredi 07 mars 2018 à 07h53

En ballottage favorable après son match nul sur la pelouse de la Juventus Turin à l'aller (2-2), Tottenham rêve de retrouver les quarts de finale de Ligue des Champions, sept ans après sa seule participation. Mais cette fois, ce serait une étape logique dans le processus de développement d'un club devenu une référence.

Le pari était osé. Renverser le Big Four. Deux clubs anglais en rêvaient. Manchester City n'a pas eu trop de mal à y arriver à coups de millions, mais Tottenham est aussi parvenu à renverser la hiérarchie du football anglais. Avec un projet plus lent mais tout aussi solide. Sauf accident, les Spurs termineront encore à l'une des quatre premières places du championnat en fin de saison. Depuis 2015, seul eux et les Citizens ont réussi à ne jamais en sortir. Comme si les deux « nouveaux » étaient devenus les meneurs d'un Big Four en pleine mutation. Installé sur la scène nationale, le club londonien cherche maintenant à poursuivre son expansion en Europe. Décevant en Ligue des Champions il y a un, l'équipe de Mauricio Pochettino s'est cette fois brillamment qualifiée pour les 8emes de finale, en sortant en tête du groupe de la mort devant le Real Madrid et le Borussia Dortmund.

En 2011, il n'y avait (presque) que BaleEt voilà Tottenham aux portes d'un deuxième quart de finale de Ligue des Champions, sept ans après le premier, perdu contre le Real Madrid. A l'époque, les Spurs devaient essentiellement leur soudaine apparition sur la scène européenne à l'éclosion d'un certain Gareth Bale. Car autour du Gallois cette année-là, outre Luka Modric et Rafael van der Vaart, peu de joueurs de classe mondiale. C'est ce qui a changé sur ces sept années. Grâce aux sommes amassées par la vente de Bale et les autres, Tottenham s'est structuré et a mis en place un modèle lui permettant de durer au plus haut niveau. Même européen. Aujourd'hui, avec Harry Kane, Christian Eriksen, Dele Alli, Heug-min Son ou Moussa Dembélé, le club londonien semble armé pour nourrir de grandes ambitions en C1.

Lloris : « Progresser, grandir et réduire le fossé »« Au cours des dernières saisons, nous avons montré que nous sommes compétitifs, même contre des équipes qui sont peut-être à un autre niveau. Nous sommes en bonne forme, nous avons grandi par rapport à il y a deux saisons. L'équipe s'est développée petit à petit, de petites étapes vers plus de maturité et de compétitivité », a confirmé Mauricio Pochettino en conférence de presse, avant le 8eme de finale retour contre la Juventus Turin ce mercredi (20h45). Premier à croire en ce projet ambitieux il y a six ans, Hugo Lloris a vu son équipe grandir : « L'année dernière, nous avions beaucoup de jeunes à fort potentiel, qui ont maintenant profité de l'expérience. Au moment du tirage au sort, nous étions très inquiets mais nous avons montré notre qualité. Notre ambition est de progresser, grandir et réduire le fossé qui a pu exister dans le passé avec les meilleurs clubs européens ».

Pochettino veut aller très loinSur le vécu, sur l'histoire, sur le palmarès, Tottenham n'arrive pas à la cheville de la Juve avec sa Coupe UEFA 1984 et sa Coupe des Coupes 1963. Pourtant, au moment du tirage au sort, tout le monde s'est bien gardé de désigner un favori. Preuve que les hommes de Mauricio Pochettino ont a minima le respect. « Nous avons faim, a clamé le Sud-Coréen Heug-min Son avant ce match retour. C'est la Ligue des Champions contre un adversaire difficile. Mais Tottenham joue bien. Nous méritons d'aller en quart de finale de la Ligue des Champions, voire plus loin. Nous sommes assez bon pour cela. » Voilà pour l'ambition. Et si qualification il y a, comptez sur les Spurs pour voir encore plus loin. « Je ne mets pas de limites, parce que je suis un rêveur », a glissé avec malice l'entraîneur argentin de cette équipe devant la presse.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU