Ligue des champions : Quand Lens battait Arsenal à Londres

Ligue des champions : Quand Lens battait Arsenal à Londres ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 29 novembre 2023 à 16h56

En 1998, le RC Lens avait créé l'exploit en allant battre Arsenal à Londres, lors d'un match aussi marqué par l'expulsion injuste de Tony Vairelles.


C'était il y a 25 ans, presque jour pour jour. Le 25 novembre 1998, le RC Lens était devenu le premier club français à s'imposer à Wembley, en l'emportant 1-0 contre Arsenal. Deux clubs qui vont se retrouver mercredi soir, cette fois à l'Emirates Stadium, toujours pour le compte de l'avant-dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des champions. Et Franck Haise et ses hommes signeraient volontiers pour refaire le coup de 1998, lorsque l'équipe alors entraînée par Daniel Leclercq était venue faire tomber les Gunners d'Arsène Wenger.

Vairelles, l'injustice

Un match mémorable, dont on se souvient aussi, voire surtout, pour l'expulsion injustifiée de Tony Vairelles en fin de match, suite à une simulation du roublard Lee Dixon. "Un super souvenir pour l'équipe parce que c'est la première victoire française à Wembley, qui plus est en Ligue des champions, contre Arsenal, moi il me reste quelque chose en travers de la gorge : d'être expulsé à la dernière minute avec quelqu'un qui simule", rappelle à France 3 l'intéressé, qui n'a toujours pas digéré, lui qui été même allé plaider sa cause, en vain, auprès de l'UEFA, après la réclamation déposée par le club artésien.

Debève unique buteur

Une cicatrice pour Vairelles, car les Lensois avaient manqué la qualification au match suivant contre le Dynamo Kiev à Bollaert "Tu te dis que : si tu as la possibilité de jouer à Lens contre Kiev, avec l'équipe au complet, pendant 90 min, tu as la chance de te qualifier en quarts contre le Real de Madrid ! Toute ta carrière peut changer, cela prend une autre dimension à ce niveau-là...", regrette-t-il encore. Mais il espère que ses héritiers parviendront à s'imposer à Londres, comme il y a 25 ans, lors d'un match dont Mickaël Debève avait inscrit l'unique but à la 72e, d'un tacle de renard au second poteau sur une frappe de Vladimir Smicer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.