Ligue des Champions - PSG / La question brûlante : Paris éliminé dès la phase de groupes, un scénario à crédible ?

Ligue des Champions - PSG / La question brûlante : Paris éliminé dès la phase de groupes, un scénario à crédible ?©Media365

Geoffrey Steines, publié le mardi 18 septembre 2018 à 23h40

Pour la première fois depuis son retour en Ligue des Champions, le PSG a débuté sa campagne européenne par une défaite, à Liverpool mardi (3-2). De quoi envisager une sortie de route dès la phase de groupes ? C'est la question brûlante de Foot365.

Le PSG était à Anfield mardi, mais le point le plus positif de sa soirée s'est produit à 2 000 kilomètres de là. Pendant que les Parisiens, miraculeusement à hauteur de Liverpool à l'entrée du temps réglementaire, craquaient à la 92eme minute (3-2), Naples était incapable de ramener mieux qu'un nul de son déplacement à Belgrade pour y affronter l'Etoile Rouge (0-0). Un résultat qui atténue légèrement les conséquences de la défaite parisienne, la première pour entamer une saison de Ligue des Champions depuis le retour du PSG dans la compétition en 2012-13. Mieux que ça, le club de la Capitale n'avait plus débuté une compétition par un revers depuis 14 ans, et le récital de Didier Drogba au Parc des Princes avec Chelsea (0-3). Cette situation pose forcément la question de l'avenir à court terme en Ligue des Champions de Paris, en constant recul sur la scène européenne depuis cinq ans.

La manière dont le PSG s'est comporté a déçu


A priori, il n'y a toutefois pas encore de raison de tirer la sonnette d'alarme. Le PSG a beau s'être fait largement bouger par les Reds, il a aussi rappelé lors de son déplacement dans le Nord-Ouest de l'Angleterre que son talent individuel lui autorisait les soirées sans, à l'instar de Neymar et de Kylian Mbappé. Même s'il a fini par être puni par ce qui reste, faut-il le rappeler, le vice-champion d'Europe en titre. Dans l'absolu, il n'y a rien d'infamant à s'incliner à Anfield, en particulier en Ligue des Champions, tant la liste des victimes de Liverpool dans la compétition est longue. Y compris Manchester City, champion d'Angleterre à 100 points et qui avait pris une dérouillée en quarts de finale aller la saison passée (3-0). C'est clairement dans la manière dont le PSG, qui a confirmé que l'été ne lui avait pas réellement permis de se renforcé, s'est comporté qu'il a déçu. Mais après tout, si ça peut lui servir pour la suite de la compétition, ce n'est peut-être pas plus mal.

L'objectif : une finale contre Liverpool fin novembre


Avec la réception de l'Etoile Rouge dans deux semaines, les Parisiens devront saisir l'opportunité de se refaire, avant une double confrontation avec Naples qui déterminera tout. Au vu de ce que les hommes de Carlo Ancelotti montrent depuis le début de la saison, le PSG en sera clairement le favori, à condition cette fois de répondre présent dans un contexte hostile, en l'occurrence au San Paolo pour la deuxième manche. Avec un parcours parfait d'ici au match retour contre Liverpool fin novembre, les coéquipiers d'Adrien Rabiot remettraient les compteurs quasiment à zéro et s'offriraient une probable finale du groupe face aux Reds, historiquement moins à leur aise à l'extérieur en Coupe d'Europe. Non, le PSG n'est pas en danger imminent. Mais il a grillé un joker dans un groupe si dense qu'il ne lui en autorisera pas vraiment.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.